Revenir au formulaire

Contributions sur le texte stratégique pour les municipales

Réponses 1 — 20 sur 164


13 juin 2019 18:58
Titre
Rien à ajouter ou à retrancher
Contribution
Accord total avec ce texte de très haut niveau.

13 juin 2019 19:14
Titre
cumul Maire / président EPCI
Contribution
Comme cela a été pointé dans les contributions sur le texte programmatique, il serait selon moi contre-productif d'interdire le cumul des mandats de maire et de président d’EPCI. A l'heure où la défiance envers les intercommunalités ne cesse d'augmenter, à l'heure des délégations de compétences, il me semble nécessaire que les présidents d'EPCI ne soient pas hors-sol et leur statut délégitimé. Or, si notre programme interdit ce cumul, nous pouvons toutefois être sûrs que les autres mouvements et élus ne s'en priveront pas. Ce sur quoi nous devons travailler, c'est l'exigence de transparence et la limitation du cumul des indemnités dans le cadre d'un cumul commune/EPCI

13 juin 2019 20:52
Titre
Démocratie, égalité et transparence
Contribution
Je propose de mettre dans le programme des municipales d'ouvrir toutes les commissions municipales ( attributions de logements, de places en crèche, etc...) au public et de tirer au sort parmi les citoyens présents quelques personnes qui siègeront et participeront à la sélection des dossiers.

13 juin 2019 20:57
Titre
Participation citoyenne
Contribution
"La France Insoumise ne pourra soutenir - ou s'allier à - une liste d'un autre mouvement ou parti que si celui-ci propose au niveau municipal une participation citoyenne régulière à la prise de décision. " Le peuple le réclame, LFI le propose, ce genre de chose existe déjà et fonctionne très bien dans de nombreuses communes : alors allons-y !

13 juin 2019 21:29
Titre
Définition de la notion de citoyennete
Contribution
Afin d'éviter toute ambiguïté et contrairement à une idée en cours, la citoyennete en terme de candidature ou de droit de vote s'applique aux citoyens de la commune de nationalité française uniquement et en possession de leurs droits civiques. Le fait de payer ses impôts en étant de nationalité étrangère ne donne nul droit d'intervenir dans la gestion politique du pays d'accueil, y compris au niveau local, sauf à en demander et obtenir eventuellement la nationalité.

13 juin 2019 21:50
Titre
SERVICES PUBLICS
Contribution
Dans le texte il est écrit : – Ouvrir de nouveaux services publics, rentables et pourvoyeurs d’emplois : garage, centre vétérinaire, fermes et ateliers de transformation gérés en régie communale, coopérative de consommation etc. On ne peut vu les principes mêmes du service public utiliser le terme de "rentables". Un service public se définit comme efficace, c'est à dire répondant aux missions attribuées, qui répondent aux besoins de la population. Si non tout le reste me va... Fabrice (Ingénieur fonction publique Métropole Marseille)

13 juin 2019 22:12
Titre
Précision sur les communes dont le comité électoral à charge de désigner les chef.fes de fils
Contribution
Ajouter à "les villes de plus de 20 000 habitants": "et les préfectures". En effet dans les cas où la préfecture d'un département compte moins de 20 000 habitants, son rôle de chef-lieu justifie quand même que le comité électorale suive de près la composition politique de la liste qui sera soutenue par la FI.

13 juin 2019 22:40
Titre
être force de proposition en vue des jours heureux
Contribution
En plus de Elle refuse;... Elle se donne à rêver des jours heureux et à entrevoir ce que pourrait être une gestion du pays avec notre force. Elle propose une autre manière de se nourrir avec une mise en avant d'une agriculture biologique et de proximité; elle propose une autre manière de se loger avec des constructions en bois, terre crue et paille qui font vivre les agriculteurs et notre "commun"; elle propose une autre manière d' organiser la cité avec des assemblées citoyennes, ... Bref elle donne à voir la réappropriation de nos papilles, de notre cocon et de nos relations. (Une sortie de la domination culturelle du capitalisme.)

13 juin 2019 22:43
Titre
+ 1
Contribution
+ 1 au texte clair et précis. Oui au soutien des candidats de gauche (nouvelle gauche et autres socialistes, Lfi, générations S et autres potes communiste ! ) n'ayant jamais participé à ce néo/ordo/ultra-libéralisme destructeur de tissu social. On devrait éviter les députés qui partent briguer une mairie (je pense). faut être clair dans le dégagisme et ne pas recrée une condition de dégout de la politique avec des candidats qui pourraient paraître carriériste.

13 juin 2019 22:54
Titre
aller vers une souveraineté alimentaire énergétique et monétaire locale pour être résilients face aux effondrements à venir
Contribution
Un krach financier sur le modèle de 1929 est évoqué par des connaisseurs du système, notre civilisation "thermo-industrielle" est susceptible de s'effondrer vite. Il s'agit aujourd'hui de mettre en place des résiliences locales, de parer au mieux à d'éventuelles catastrophes, tout en mettant tout en place pour qu'elles arrivent le plus tard et le moins brutalement possible. mais nous devons rassurer la population en montrant que nous, au moins, nous prenons à bras le corps ces questions.

13 juin 2019 22:57
Titre
le peuple aux commandes
Contribution
je contribue au texte proposé

13 juin 2019 22:57
Titre
Réunions à thèmes avec les citoyens pré élections
Contribution
Je propose de créer des réunions ludiques sur des thèmes qui préoccupent les citoyens, basées sur l'échange, le respect, l'éducation populaire, et finir sur des propositions concrètes, abordables avec preuves de réalisation possible, basées sur l'avenir en commun, évidemment.

13 juin 2019 23:33
Titre
Légitimité des groupes d’acTions
Contribution
Reconnaître les groupes D’action certifié seul capable de proposer des listes aux municipales avec une validation du National Un seul groupe d’actions par ville pour éviter les confusions et guerres d’égo et stratégie déstabilisations.

13 juin 2019 23:43
Titre
Contribution
Contribution
Reconnaître les groupes D’action certifié seul capable de proposer des listes aux municipales avec une validation du National Un seul groupe d’actions par ville pour éviter les confusions et guerres d’égo et stratégie déstabilisations.

13 juin 2019 23:43
Titre
S'adapter aux réalités locales et dépasser les étiquettes politiques
Contribution
L'idée qu'il y aurait une stratégie unique pour les élections municipales est un leurre. Les attentes ne sont pas les mêmes à Paris, Lille, Arcachon, ou encore Saint-Denis. Il faut laisser aux comités d'appui locaux une large autonomie pour constituer les listes aux élections municipales, sur la base de projets locaux. Il est également nécessaire, pour fédérer le peuple, de faire passer le projet avant les étiquettes politiques. Cela implique de ne pas rester dans notre coin, et de co-construire un projet avec nos partenaires de gauche. C'est d'autant plus indispensable que dans de nombreuses villes, les Insoumis ne parviendront pas, à eux seuls, à constituer des listes. Or, il est indispensable de pouvoir s'implanter au maximum dans les territoires pour pouvoir faire grandir notre mouvement et être identifié par les habitants comme des interlocuteurs crédibles.

13 juin 2019 23:43
Titre
Municipales 2020 Le peuple aux commandes
Contribution
je contribue au texte stratégique municipales

13 juin 2019 23:49
Titre
Transfert facultatif de compétences aux intercommunalités
Contribution
Systématiser le refus de transfert facultatif de compétences aux intercommunalités me semble inutile, inefficace et irréaliste. La massification de certains services publics constitue, à l'évidence une opportunité d'améliorer le service rendu. Songeons que plus de la moitié des communes comptent moins de 500 habitants ; comment dans ces conditions disposer de suffisamment d'expertise dans tous les domaines techniques ou peser dans les consultations de marchés publics pour optimiser les prix d'achat.

14 juin 2019 00:12
Titre
Inquiétude
Contribution
Je suis inquiet de voir qu'au fil du temps, dans les contributions et textes programmatiques de la France insoumise, on trouve davantage de mentions de "projets structurants", d'urbanisme et d'alimentation bio, que de ce qui constitue le fonds d'un projet de gauche fort et, comme on dit, décomplexé : redistribution et justice sociale, lutte contre la pauvreté, défense des ouvriers et des divers exploités du système capitaliste. Je vais être dur, sinon caricatural car les différents volets sont compatibles, mais encore faut-il qu'ils y figurent tous les deux. En bref, je redoute que petit à petit, le mouvement se "boboïse" en donnant beaucoup au sociétal et fort peu au social. Nous perdons déjà gros aux européennes pour avoir voulu copier EELV en lavant plus vert que vert. Que voulons-nous maintenant : rester fidèles à nos principes de gauche et faire valoir notre singularité, ou tendre vers un programme social-démocrate type PS ou PCF ?

14 juin 2019 01:17
Titre
Faire vivre la démocratie participative
Contribution
La majorité municipale veillera à intégrer pleinement les éléments suivant : - Les citoyennes et citoyens de la commune ou leur représentant(e)s, les milieux associatifs et culturels, les représentant(e)s des commerçants locaux et des chambres consulaires, les représentant(e)s des organisations syndicales seront invités à apporter leur expertise et leurs propositions sur des projets relevant de la compétence de la collectivité. - Suivant des modalités à définir par le conseil municipal lors de l'élaboration du règlement interne de l'assemblée municipale, les groupes ci-dessus désignés pourront également être intégrés aux travaux en commission et/ou lors des séances plénières du conseil municipal.

14 juin 2019 01:37
Titre
Relation Communes - EPCI
Contribution
La forme urbaine de beaucoup de villes rend l'aménagement du territoire impossible sans les EPCi. Le transfert de compétences, même facultatives, comme le pouvoir de police de la circulation, est une évidence et nous ne devrions pas nous y opposer. Il faut rendre les EPCI plus proches des citoyens qui souvent sont confrontés au phénomène métropolitain, plutôt que de s'y opposer frontalement. L'autre solution serait la fusion "forcée" de communes selon des critères de continuité urbaine et du bâti.