Je réfléchis à la campagne d'été 2020

Résultats

Quelles questions sociales mettre en avant dans la campagne ? Quelles formes de solidarités concrètes ? Quelles mesures de l’Avenir en Commun mettre en avant ? Quels outils mettre à disposition des Groupes d'action ?
La question de la sécurité sociale: l’importance qu’elle a dans la vie quotidienne des français et son rôle crucial qu’elle a eu pendant la crise (a la différence des EUA). Rappeler au gens que la sécurité sociale est la plus belle invention qui permet de luter contre les dérives du capitalisme et qui ramène de la justice social dans ce monde de fou. Des ateliers, conférences, caravanes pour expliquer les biens faits de la sécurité sociales sur la vie économique et sociale. Quelle peut être étendu à d’autres secteur de l’activité économique et qu’elle est la seul arme pour lutter contre les dérives capitaliste et écologiques. Il faut étendre la sécurité sociale à tout les branches de la vie et de l'économie. Mais comme le capital et les actionnaires se battrons corps et âme contre tout forme communisme de la vie économique, il faudra commencer par une réforme plus populaire et mieux accepté: la sécurité sociale de l’alimentation (Bernard Friot). Tracts, affiche, vidéo YouTube, conférence, ateliers d’été...
Nous pourrions mettre en avant la question de la rénovation thermique sous l'aspect de l'écologie populaire : baisse de la consommation d'énergie, diminution de la facture d'électricité... Couplée à la suspension des loyers ainsi que des factures d'eau, de gaz et d'électricité. Peut-être parler également de la gratuité des premières quantités nécessaires d'eau de gaz, de gaz et d'électricité associée à une tarification progressive. Nous pourrions miser sur l'auto-organisation citoyenne (avec des formations sur la méthode Alisnky pour de l'action directe, collective et non-violente), notamment dans les quartiers populaires où bien souvent les travaux d'isolation ne sont pas mis en œuvre par les bailleurs sociaux. In livret thématique "Quartiers populaires, quartiers solidaires" : - En matière environnementale, il existe une exigence particulière dans les quartiers populaires :celle des énergies alternatives. L’habitat collectif est utilisateur d’énergies fossiles et le coût qui en résulte, tant écologique que financier, porte plus fortement sur les foyers populaires. Nul moyen d’échapper à la chaufferie centrale, pour se doter de panneaux solaires ou d’éolien comme dans un pavillon ; nul moyen d’échapper au contrat avec le fournisseur d’eau ou l’entreprise d’ordures ménagères. Notre objectif : diminuer par deux l’empreinte carbone des quartiers dans les dix prochaines années. Pour cela, il faut : [...] • Renouveler les chaufferies collectives dans le cadre du plan de rénovation et d’isolation thermiques des logements In livret thématique "Pour un logement universel et durable" : - Le bâti est un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre. La mauvaise qualité des logements induit des situations de précarité énergétique qui concernent des millions de personnes. Un véritable plan doit être mis en place pour changer d’ampleur et de résultats. Pour cela, nous proposons les mesures suivantes : • Réformer l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) pour qu’elle soit financée par l’État et que les projets de renouvellement urbain promeuvent les réhabilitations écologiques plutôt que les démolitions. Les projets doivent être davantage élaborés avec les habitants, les conseils citoyens financés de manière obligatoire et des votes organisés lorsque des changements lourds dans le quartier sont prévus. En cas de relogement, le coût total du loyer et des charges ne doit pas augmenter. • Réformer le financement de la rénovation pour permettre aux propriétaires les plus modestes d’en bénéficier. - Des formateurs pour les formations à la méthode Alinsky - Des statistiques sur les coûts et les bénéfices de la rénovation thermique, sur la suspension des loyers et des factures, de la gratuité des premières quantités des ressources précédemment citées et sur leur tarification progressive - Ateliers des lois sur la rénovation thermique - Des tracts et des affiches sur la rénovation thermique
Un Smic a 1800 euros augmentation de 25% des retraites Imposer 14 tranches d'imposition Suppression des avantages à vie des anciens presidents, Ras
le droit au logement. c est un sujet qui touche tout le monde en particulier post corona. je vis aux pays-bas. ici la densite est la plus elevee d europe. et apres guerre, le parc immobilier n etait plus suffisant pour loger les citoyens en raison des bombardements nazis lors de leur retraite. du coup, le mouvement squats a ete tres important ici et meme legalise pour offrir des solutions de logement. puis les liberaux ont pris le pouvoir. et la loi a ete modifie. malgre tout il reste un fruit législatif de cette bataille. qui pourait s importer en France. Afin de maintenir un accès fluide au marché immobilier, les lieux vacants (bureaux, logement et autres batiments vacants apres une certaine durée ) doivent etre mis a disposition de la societe via les antikraaks. basiquement un batiment va etre vacant plus de six mois ou plus, il doit etre amenage (installation de douche, sanitaire, espace cuisine si necessaire) afin d accueillir des locataires charge de garder le lieu contre un loyer a prix super mini : entre 100 et 200 e. lorsque les travaux doivent commencer ou que le bâtiment va être réutilisé, les locataires (ils sont plusieurs, il peut s agir de bâtiments entier deja destines a la location mais qui doivent être rénovés) ont un mois pour partir. les chiffres peuvent adapter a la France pour en faire un outil qui fluidifie l accès au logement, permet d influer sur le cours du marche immobilier tout en mettant les possédants face a leurs responsabilités et participer a la solidarité. il y a aussi la mise a disposition a prix modere de locaux pour jeunes entrepreneurs et talents. c est une proposition consensuelle qui coute peu et facilement defendable. faire des ateliers visant a mettre des personnes sans emplois en relations entre elles et leur permettre de mettre en place des cooperatives ou associations qui travailleront sur des outils de solidarite et decroissant: atelier réparation/vente velo, reparation/vente électroménager, drive boutique vrac de produits alimentaire, reparation/creation de vetements, pepinieres de talents. et en plus tout vos exemples cites, ce sont de bon outils. surtout pas le plan A/B, please. le plafonnement de revenue me semble une bonne idee avec un grand impact et post corona cela a sûrement avancé dans les mentalités lie ca a l idee de partage du travail et la decroissance volontaire. tout vos exemples cités
Soutenir les citoyens en situation d'urgence...loyers impayés. Difficultés à régler les factures et à se nourrir Des aides financières alimentées par des cagnottes Des vraies informations sur la situation de la population vulnérable , situation aggraver par la pandémie Tout ce qui transmet une véritable information, tract. affichage , réunion d d'infos ...
Soutenir les citoyens en situation d'urgence...loyers impayés. Difficultés à régler les factures et à se nourrir Des aides financières alimentées par des cagnottes Des vraies informations sur la situation de la population vulnérable , situation aggraver par la pandémie Tout ce qui transmet une véritable information, tract. affichage , réunion d d'infos ...
Plutôt qu'un SMIC généralisé, quel qu'en soit le montant, je suis d'avantage partisan d'un salaire à la personne, tel que décrit par Bernard Friot. En effet, cela garantit à TOUS de disposer du minimum vital en 2020, cela supprime le problème du financement des retraites, les jeunes dès 18 ans, peuvent en profiter et de fait financer eux même leurs études, y compris ceux issus de milieux pauvres (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui), nos anciens en profitent aussi (y compris ceux n'ayant pas assez cotisé) . De fait, la consommation va repartir à la hausse puisque les gens auront des sous.... Evidemment, ceux qui cotisent à une caisse complémentaire profitent, en supplément, des droits que cela leur ouvre. Le principe est simple : dès 18 ans, chacun perçoit 1500€ nets mensuels, qu'il travaille ou pas. Celui qui choisit de travailler, perçoit évidemment une rémunération supplémentaire ce qui lui donne le choix de cotiser à une caisse complémentaire, etc.... Celui qui choisit de ne pas entrer dans le salariat, aura de fait toute perspective d'exercer du bénévolat (dont le capitalisme est tant friand), ou de devenir, que sais je ? artiste peintre ? Enrichissant de fait le patrimoine culturel de notre société .C'est un très vaste sujet qui implique un changement profond de la société : médecine gratuite pour tous (y compris les dents et le yeux), confiscation de l'outil de production, nationalisation des secteurs vitaux comme l'énergie, l'eau, le carburant, l'internet.... Très vaste sujet. A développer Eveil de la population aux vraies valeurs du collectivisme.... là aussi, c'est pas gagné d'avance. Démystification des "rouges" qui font peur. Inventer un nouveau vocabulaire pour évoquer le partage des richesses, étape indispensable... Tous les moyens seront bons. Le partage des richesses. Plafonnement des salaires, écart de 1 à 7 (au lieu de 20) Taxer les revenus du capital au même taux que le travail, soit plus de 65% (ça c'est peut être pas dans le programme, hélas...) C'est quoi les GA ? General Assembly ? Gentils Administrateurs ? Si vous voulez être compris par les gens ordinaires, appelez les choses par leur nom, SVP, nous sommes capables de comprendre, par contre jouer aux devinettes des sigles, ça c'est l'apanage des communicants à la sauce Macron, l'ancien monde..... Outils : Faire inviter Bernard Friot tous les matins à l'heure précédent l'embauche sur des stations de radio (comme ça les gens l'entendront dans les bouchons), idem à l'heure de la débauche..... Il faut squatter les grands médias, TF1, FR2 etc. aux heures de grande écoute..... S'il y a encore des émissions en direct, il faut y aller nombreux... Il n'y aura pas d'issue dans l'attentisme des urnes, mais dans l'activisme au quotidien, oui. Donc, coordonner des actions, des offensives. Macron est en guerre contre le covid (soit disant) entrons en guerre contre le capitalo-libéralisme d'extrème droite
PROPOSITION POUR LA CRÉATION D’UN REVENU RÉPUBLICAIN:d’un montant situé entre 750 et 1 000 euros, et que le débat sur le revenu républicain soit porté, de façon démocratique et avec détermination, dans le cadre d’une convention citoyenne comparable à celle mise en place sur la transition écologique. 1/ La priorité doit aller à l’éducation primaire et secondaire (collège), voire maternelle. C’est aux plus jeunes âges que les effets des politiques éducatives sont les plus puissants et les plus durables (cf. les travaux d’Heckman sur les effets à court et long terme des politiques d’accompagnement périscolaires des très jeunes enfants de milieux défavorisés). L’accès à la lecture est une condition nécessaire pour diminuer le décrochage scolaire, et plus précoce est le dépistage de difficultés, plus il est facile d’y remédier. Avoir des professeurs « renforts » dans les classes primaires pour intervenir dès les premières semaines serait un levier puissant d’action.2/ A très court terme, la priorité des moyens doit aller vers les départements où les déséquilibres démographiques et sociaux sont les plus élevés (département du 93, Marseille, etc.). Les moyens ne doivent pas s’arrêter aux scolaires, mais aussi au parascolaire. Relocaliser, oui, mais pas pour produire toujours plus de voitures.Tout soutien public, même ponctuel, doit aller avec la garantie de la protection des salarié·es impacté·es, puis leur formation et leur reconversion vers des emplois et des secteurs cohérents avec le défi climatique. Les relocalisations ne doivent pas être temporaires : une fois la crise passée, les constructeurs automobiles ne doivent pas refaire de la main d’oeuvre bon marché une priorité. L’argent public qui sera injecté à plus long terme dans le secteur des transports devra être dédié à la création d’emplois qui s’inscrivent dans un modèle économique plus écologique. C’est en alliant les aspects sociaux et environnementaux que nous éviterons une accélération de la crise climatique. Aux côtés d'organisations syndicales, associatives et environnementales, aux côtés d'Action Aid, Action Non-Violente COP 21, Alternatiba, Attac France, CCFD Terre Solidaire, Confédération paysanne, CGT, Convergence nationale des Services Publics, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fondation Copernic, Les Amis de la Terre France, Notre Affaire à Tous, Oxfam France, Reclaim Finance, Unef, Union syndicale Solidaires et 350.org.
planification écologique, solidarité populaire. campagne à long terme......Aborder la planification écologique par le développement de jardin en milieu urbain " cultiver la solidarité. Titre de l'action FI LIERRE VERT" mise en place de jardin en trou de serrure (keyhole) au bas d'immeuble, terrain municipaux, privé... à la portée de tous ... mise en place de collectifs sur le modèle coopératif : coopérative de citoyens (à but non lucrative) affilié à un Conseil de Développement Economique et Solidaire et culturel à l’échelle de la ville sans aucun représentant ayant un mandat électoral local ou autre, composé uniquement d'habitants, de responsables associatifs sur la base d'une démocratie tournante... recherche de financement ville- etat région, politique d'insertion . Pas de création d'entreprise d'insertion, afin de garder l'autonomie citoyenne et garantir la solidarité par le partage des récoltes aux membres du collectif. Mise en place de formation permaculture, culture raisonnée........gestion des compostes collectes des déchets alimentaires favorisant la biodiversité des cultures respectueuses de l'environnement, échanges de semences.. etc organisation de repas collectif en valorisant les appartenances ethniques et culturelles . associer les artistes, les représentants du monde culturel sur le contenu du projet, l'aménagement la valorisation du paysage.... mise en oeuvre de"contrat d'objectif commun" sur la base d'une charte je pense avoir dit l'essentiel .....qu"en pensez vous ! fraternellement Marco prise de conscience collective sur notre programme aec sur les questions écologiques qui seront mises en avant aux prochaines élections via les médias les outils seront sur la méthodologie de projet, je compte donc sur la richesse et les compétences des insoumis ayants une expérience dans ces domaines pour la mise en œuvre d'un groupe de pilotage et de groupes d'appui sur le modèle de l'éducation populaire pour accompagner les projets si cette idée vous semble pertinente, je lance donc une bouteille à la mer ! marco
Droit à la fraîcheur, accès à l'eau, bains-douches municipaux, piscines municipales… l'été va être très chaud. Droit au travail, droit au logement, garantie dignité, tout ce qui est dans https://laec.fr/section/33/eradiquer-la-pauvrete Tuto comment se rafraîchir sans clim, ouvrir sa piscine privée à ceux qui n'en ont pas en l'absence de piscine municipale, lancer des incroyables comestibles et jardins partagés sauvages/non-officiels, guerilla gardening Premiers m3 d'eau et kWh gratuits et tarification progressive ensuite Droit au travail, droit au logement, garantie dignité, tout ce qui est dans https://laec.fr/section/33/eradiquer-la-pauvrete Outils juridiques sur la légalité des incroyables comestibles, des jardins partagés sauvages/non-officiels, du guerilla gardening
Nouvelle legislation sur l'usage, culture et transformation du cannabis a usage medical (cbd) et recreatif (thc)... Multitude d'usage de la tiges, feuille, graine, fleurs .... textile, proteins et vitamins, papier, biocarburant, pourrait remplacer le plastique, isolation maison, medicament paliatif et therapeutique, Ecologique .......... creation de nbre emploi..... rentré d'argent dans les caisses de l'etat (sur-taxes sur le fleurs contenant du thc) et non plus dans les poches de mafia, redeployment des Gardiens de la paix sur des vrai mission d'utilité public, meilleur prevention des risques........... ..... . .... ....
Je propose la suppression des impôts indirects type TVA et taxes annexes. L'impôt tue l'impôt lorsque ce dernier devient une extension à l'infini. Il rend responsable la personne mais pas la gestion du budget. Par conséquent le profit de cette extension d'impôt se résume à accroître la pauvreté en détruisant la qualité du travail. L'idée de supprimer cet état de fait prend en compte la reconnaissance de la consommation telle qu'elle doit être. En effet, supposons que si chacun d'entre nous paie un impôt relatif à un gain qui peut être universel fixé sur seuil un minimum de vie supérieur à celui qui existe actuellement, les taxes n'ont plus lieu d'être sur les produits de consommation. La taxe imposée, démontre un luxe sur lequel il n'y a pas lieu de prendre en compte c dernier. Exemple: est-il un luxe d'avoir aujourd'hui un ordinateur? pour moi non puisque ce dernier est un outil pour communiquer, travailler par conséquent vivre avec. Est-il un luxe de manger? pour moi non puisque manger est naturel et vital par conséquent le produit ne peut être taxé. Est-il un luxe de se déplacer, de se rendre vers une activité de loisirs? pour moi non puisque la culture fait partie du développement personnelle et cela ne doit pas devenir un luxe. La justice est elle un luxe? Pour moi non elle devient nécessaire pour l'aide, l'accompagnement de la défense comme du devoir.. etc... Seul le revenu du travail doit permettre le bien commun où la place de chacun y contribuera par : 1- une meilleur gestion du budget du Pays 2- cette suppression totale de l'impôt indirecte impliquera une ère économique meilleure 3- une meilleure régulation de la consommation en rendant cette dernière plus attractive vers le besoin humain, économique, santé, environnement et justice 4- La nature nous fait vivre de sa propre production que cette dernière soit l'eau, l'alimentation, l'air, la forêt, avec la suppression de la taxe chacun de nous y apportera une meilleure réflexion pour lui rendre ce que nous recevons d'elle 5- l'impôt indirect imposé devient une punition qui n'a pas lieu d'être avec l'Avenir en Commun puisque chacun d'entre nous y apporte son savoir, sa connaissance. Faut-il une taxe pour cela? 6- la suppression totale n'est pas une baisse d'impôt pour le budget de l'état puisque la marchandise, le produit apportera satisfaction à la population et celle-ci offrira largement le plus en fonction de son revenu 7- Il sera question de dépenser mieux en produits de qualité pour dépenser moins en produits non nécessaire au besoin Permettre une évolution positive de la consommation par: - organisation locale où le regroupement d'achat accompagne la fidélité d'une part et d'autre part la meilleure connaissance du produit - la permission de mettre en place un vecteur d'information des produits, de la marchandise en mettant en veille la cause du produit et les conséquence de ce produit pour mieux comprend le choix - un lien plus étroit entre le vendeur et l'acheteur et aussi vis-versas pour simplement mieux comprendre le besoin du client comme la connaissance du modèle de ce produit - un encouragement à créer une voie d'emplois non négligeable dans ce sens positif faisant augmenter le budget de l'Etat
La nécessité de changer notre alimentation, de réduire drastiquement les produits animaux pour : Pouvoir donner plus d'argent aux agriculteur (le vegetal bien moins cher a produire), réduire les pathologie de santé (diabètes, maladies, cardios vasculaires), réduire les émission de gaz a effet de serre, éthique animale. Distribution de plat végétalien goutu, la cuisine végétale a mauvaise image alors que c'est complètement faux. Par exemple distribution de crêpe faite avec de la farine locale et du lait de soja ou d'avoine locaux aussi. écologie sociale dans son ensemble. Une plaque chauffante, du lait végétal, de la farine, de l'huile, et des tract expliquant le soucis des produits animaux.
la précarité dans les milieux ruraux encore faut il que la ruralité interresse les décideurs des villes en profiter des congés pour faire connaitre la réalité du monde rural loin d'une carte postale et des visions boboistes des agglomérations. découverte des milieux sauvages et de la vie des familles dans ces milieux plus une subvention aux entreprises qui polluent et qui précarisent, affiches orga de repas festifs
Relocalisation des activités Industrielles et agricoles pour redonner à notre pays une indépendance et une souveraineté dans tous les domaines. Tenter de trouver et de créer de nouveaux réseaux locaux avec par exemple des producteurs locaux qui favorisent l'agriculture bio, leurs apporter notre soutien. Soutenir et être à l'initiative également d'actions pour inciter à la consommation de produits réalisés dans le respect de normes sociales et écologiques de haut niveau. Création d'un site permettant de rassembler producteurs, créateurs, petits entrepreneurs, indépendants et pme-tpe se reconnaissant dans nos valeurs et dans nos principes, de bien se faire connaître nationalement. création d'un pôle public du médicament, planification écologique, protectionnisme solidaire... Tract expliquant pourquoi et comment il faut relocaliser, affiches aux graphismes bien visibles et percutants, mise en place d'un site internet mettant en relation directe producteurs et consommateurs se reconnaissant dans les principes et valeurs que nous défendons pour produire et consommer autrement pour des échanges commerciaux différents et respectueux.
La présence médicale dans les quartiers populaires et en zone rurale. Dans beaucoup d'endroits, les citoyen(ne)s peinent à trouver des médecins généralistes et spécialistes. La recherche d'un médecin traitant de proximité devient difficile, le choix de celui-ci compliqué, les délais d'attente de rendez-vous de plus en plus longs... Si la médecine "libérale" ne répond plus à nos attentes, trouvons d’autres alternatives Le livret santé donne pas mal de pistes notamment la création d'un corps de médecins fonctionnaires pour améliorer la présence médicale sur tout le territoire Création d'une pétition nationale pour la création d'un tel corps, création de tracts clairs, lisibles et affiches bien percutantes pour sensibiliser à cette proposition.
Le recul du PIB en 2020 va être le prétexte pour réduire les services publics , baisser les salaires et tous les revenus du travail ("on n'a plus les moyens"); il faudrait développer un argumentaire suffisamment pédagogique, en utilisant des métaphores, pourquoi pas des dessins animés (comme ça a été fait en 2007 sur la question de la dette) pour outiller les militants et nous permettre de décliner les orientations économiques en rupture avec le capitalisme... Les solidarités concrètes ne doivent pas réduire à des actes de charité mais donner un sens politique à l'acte d solidarité. La Sécurité Sociale intégrale: La Sécurité Sociale est en cours de démolition. Les dominants veulent la faire disparaitre et ils sont aidés par des organisations qui se présentent du côté des "progressistes": cfdt, les mutuelles, type MGEN (groupe Vyv), Mutualité française...politiquement sans dourte: PS et EELV; tout ce beau monde s'associe aux Caisse de Prévoyance, aux Assurances, pour prendre l palce de la Sécu. La crise du Covid va leur donner de nouveaux "arguments": les recettes de la Sécu. baissent. Pour avoir de nouveaux financements, il faut passer par des partenariats / Public/Privé...AXA, on est là...etc...pour rendre crédible nos réponses alternatives; il faut décliner nos réponses de Sécurité Sociale intégrale... Cet aspect du programme me parait d'autant plus important, que ce sont les catégories sociales pauvres qui sont et vont être les plus impactées, et ce sont elles qui seront décisives dans le processus électoral. Relancer globalement l'activité des GA; beaucoup d'animateurs sont ou en stand-by ou mobilisés au niveau syndical ou associatif. Il faudrait "former" les animateurs GA en créant des pôles de formation décentralisés, et quand je dis "formation", j'entends essentiellement formation "politique"...il ne suffit pas d'éditer des fiches, encore faut-il qu'elles soient lues, assimilées, comprises...
L'engagement chez la jeunesse de moins de 25 ans aujourd'hui. La non reconnaissance du pouvoir de notre jeunesse... La non reconnaissance des instances lycéennes et collégienne. Mettre en valeurs des jeunes de - de 25 ans engagé. Lycéens, collégiens.. Toutes ! elles peuvent TOUTES être lié à cette engagement des jeunes Tracts affiches plan de communication , vidéo interview jeunes engagé et élus
- le partage du temps de travail (et des recrutements massifs) avec l'Etat recruteur en dernier recours, oui, pour éviter que certains s'épuisent au travail pendant que d'autres s'épuisent à chercher (chômeurs) car on a des connaissances médicales qui prouvent que le stress tue. - pourquoi pas un fonds de roulement obligatoire (d'un pourcentage P) pour les commerçants, établissements privés et publics, afin de rarement risquer "l'endettement" à l'avenir (gestion collective et utilisation à déterminer au sein des structures) ? - la revalorisation et le constat de l'importance des métiers de l'humain (santé social) afin de maintenir une cohésion sociale et des relations humaines, ciment nécessaire d'une société non-violente ! - une réflexion sur les méthodes behaviouristes de communication (stimuli/réponse; surveiller/punir; imposer, penser à la place de l'autre, tyranniser par la peur, forcer...) car beaucoup de chômeurs et précaires y ont été confrontés de la part de leurs propres concitoyens, c'est une violence invisible : on y perd le temps du dialogue, l'écoute, le respect, la dignité de chacun et ça peut devenir une posture sociétale nocive et dangereuse. - la question du temps de travail (semaine de 4 jours ou autre, cittaslows, nouveaux modes de vie...) en effet afin de cesser de surproduire, de suconsommer et de surpolluer; nous allons probablement devoir ralentir nos rythmes de vie (c'est ce que vous nommez "produire mieux") - la question d'une formation de qualité, et de formations rémunérées suffisamment afin de montrer un "respect financier" de ceux qui choisissent de "monter en compétences" et de contribuer à l'économie sans affaiblir le pouvoir d'achat des personnes en recherche d'emploi - la relance des "grands projets" dans le secteur de l'environnement (comme en 29, autour du thème de l'anticipation du réchauffement climatique : rénovation du bâti et adaptation (toitures végétales etc) pourquoi pas des parcs et jardins à proximité de tous les hôpitaux et EHPADS ?! Pourquoi pas des transports propres au temps long comme en Bretagne avec les transports de marchandises par voiliers ?! - La consommation et l'autonomie alimentaire locale, jardins partagés, agriculture - L'Education à l'environnement - les jardins partagés et autres grainothèques - des espaces de démocratie participative locale (les bibliothèques ?!) - favoriser des initiatives partagées en immeubles - taxe tobin - saisie sur dividendes - retour de l'ISF ou autre modèle équivalent - revalorisation des caisses collectives de solidarité nationale (retraite, sécurité sociale) avec explications sur leur nécessité (mais garanties sur leur bonne gestion honnête !) - information, communication et sensibilisation des citoyens ! - Les mesures sociales - Les mesures environnementales - Les mesures innovantes Je ne sais pas car les usages des TIC, affiches papier etc ne me semblent pas stabilisées ni chez les militants, ni dans la population.
La question de la Sécurité sociale doit être abordée : - maladie : pour une reconnaissance en maladie professionnelle du COVID 19 ; pour les droits et libertés des personnes à risque confinées à double tour - chômage : faire face à ce chômage ultra-massif via la relocalisation de la production, l'interdiction des dividendes cette année aux actionnaires, limiter les écarts de salaires, engager la bifurcation écologique et sociale dès maintenant, augmenter les salaires dès maintenant pour compenser ce chômage partiel pas pris en charge à 100 %... - retraite : il va de nouveau être question de la réforme d'ici peu donc il faut préparer le terrain, mettre en place un outil de comparaison entre cette réforme et nos mesures, via par exemple un simulateur de retraite (sur l'écran final de résultat, l'âge de départ à la retraite minimal, celui à taux plein, les valeurs estimées...) Il faut remettre en avant les caravanes d'accès aux droits qui ont fait leurs preuves et sont plus que nécessaires aujourd'hui. Les différentes mesures liées aux questions sociales abordées. - Partager de nouveau les tutos sur les caravanes d'accès aux droits - Des tracts personnalisables avec une liste déroulante de choix de mots d'ordres et propositions du mouvement, afin que nous militants fassions corps avec le matériel (ça a manqué pendant la campagne des européennes) et que nous nous sentions davantage impliqués dans le mouvement.
La principale thématique sociale à mettre en avant dans cette campagne sera celle de la précarité à la fois de l'emploi et du pouvoir d'achat. Redistribution organisée indépendamment des autorités mais dans un cadre légal. Organisation concertée et populaire entre les membres en fonction de leurs moyens. Réseaux sociaux, échanges de biens ou de services..... Le partage des richesses au sein des entreprises par une augmentation des plus petits salaires et une diminution des plus hauts. Organisation de conférences publiques et de réunion de type "nuit debout" ou "universités populaires" ( à la Michel Onfray).
Je propose suite à l'alliance de la liste #NousSommes avec le milliardaire maltraitant ses ouvriers et ayant revendiqué l'estampille LREM que la FI nationale vire Rhany Slimane de son comité électoral car il est 17ème sur la liste du milliardaire et que la FI nationale se déjuge sur son soutient à la liste #NousSommes à Montpellier au 1er tour de l'élection municipale, vu que 12 membres de #NousSommes soutenu par la FI ont rejoint le milliardaire de droite Altrad. Juste une décision. La loyauté et l'égalité de traitement. Le respect des valeurs. Simplement ce qui a été dit au dessus. 80% des GA de Montpellier ne soutenaient pas #NousSommes mais #Confluences mais vous avez soutenu au niveau national la liste qui a trahi.
Interdiction des expulsions, partage des richesses, partage du temps de travail Caravanes d’accès aux droits Le partage des richesses et la 6ème République (pour que les gens associent les 2 dans un coin de leur tête afin que ça deviennent une évidence pour un maximum de monde qu’on aura le premier si on a la seconde). De belles affiches colorées et joyeuses tournées vers nos propositions (pour imager la possibilité d’un monde meilleur et imprimer ça dans les esprits, par exemple 6ème République = Partage des richesses). Des tracts avec le même visuel que les affiches pour que les affiches fassent un rappel du tract. Et des T-shirts floqués avec le même visuel.
Que les indemnités chômage soient payées exceptionnement intégralement avec participation de l'état sur des factures non payées faute d'argent. Avec la participation de toutes les entreprises qui ont pu travailler "plein pot" pendant cette pandémie. Les grosses entreprises, elles ont travaillé au détriment des petites entreprises. Je pense aux grandes surfaces aussi. De quel droit on a interdit les petites commerçants de travailler ? La solidarité, comme je l'ai souligné doit venir d'en haut. Ok pour la distribution alimentaire.. N'oublions pas les animaux. Créer des jardins partagés ! Créer des écoles alternatives ! Créer une monnaie alternatives, ça existe déjà ! Auto gérer les communes ! Bien sûr ne plus voter ! ne plus avoir peur ! Je ne sais pas
Le salaire universelle de Bernard Friot, l'extension de la sécurité à la question du salaire. Un salaire à vie digne et inconditionnelle pour tous c’est-à-dire la tranquillité matériel pour tous. La collectivité doit s’organiser pour déterminer l’ensemble des biens sur lesquels une tranquillité absolue doit régner pour tous : alimentation de qualité, logement de qualité, vie de qualité et « quelques autres choses encore ». Tout cela a été déjà définit par la déclaration de Philadelphie de mai 1944. "Tous les êtres humains, quels que soient leur race, leur croyance ou leur sexe, ont le droit de poursuivre leur progrès matériel et leur développement spirituel dans la liberté et la dignité, dans la sécurité économique et avec des chances égales" Salaire à vie pour tous Je ne sais pas Tracts et affiches
Ne pas oublier de lister toutes les mesures anti-sociales passées depuis 3 ans et exiger, à minima, le rétablissement à l'identique. La liste est longue et je n'ai plus tout en tête. Je pense que certains à la France insoumise ont scrupuleusement noté tout cela. on peut citer ( liste non exhaustive) : Le rétablissement de l'ISF Le rétablissement des emplois aidés L'annulation du dossier "Retraites" passé par un 49.3 Les nouvelles mesures concernant les demandeurs d'emploi La casse des services publiques La perte de moyens et d'autonomie des municipalités etc, etc, etc, etc, etc, etc,etc ........ 1 - Participer aux manifestations de corps de métiers qui ne sont pas les nôtres lorsque la cause nous parait juste. Ce qui très concrètement nous rend solidaire. toutes ! Difficile de choisir. Égoïstement, je choisis : - la retraite à 60 ans avec 40 annuités. Mais j'aimerais aussi que soit mis en avant : - La sortie programmée de l'énergie nucléaire et des énergies fossiles - Favoriser l'émergence d'une agriculture respectueuse de l'environnement tout en assurant un revenu décent aux agriculteurs Mettre en place les outils nécessaires pour couvrir d'affiches vierges grand format les panneaux publicitaires ou les façades abandonnées sur lesquelles nous pourront écrire des slogans, des demandes, des informations de toutes sortes. Un peu dans le style des calicots accrochés aux fenêtres pendant le confinement. But : être extrêmement présents visuellement et informer l'ensemble des Français de la myriades de mesures, actions ou non actions anti sociale prise par ce gouvernement.
Mettre en place un revenu universel pour toute les personnes majeurs et sans revenu Créer des potagers solidaires insoumis Appeler à la consommation de produits locaux Les moyens nécessaires pour les potagers solidaires insoumis (fond financier pour les plants/semences, un peu de matériel de jardinage, rédiger une lettre type pour les mairies pour la mise à disposition du foncier...)
Mettre en avant les questions de rétablissement de l'ISF et de lutte contre l'évasion fiscale pour refinancer massivement les services publics, nationalisation des entreprises stratégiques. Organisations de collectes pour les associations qui gèrent des squats ou occupations d'immeubles à destination de sans-abri, sans-logis, etc... Les mesures liées à la planification écologique. Tracts A5 sur les propositions les plus concrètes de l'avenir en commun.
Les dettes bancaires Annules ces dettes Mobiliser tout le monde .Trouver les méthodes afin d'adhérer le maximum de gens .Prolétaires de tout le monde unissez vous! Organisation de petits groupes qui sillonnent toutes les villes et les villages.
LA THEORIE DU SALAIRE A VIE DE BERNARD FRIOT CAR C'EST UNE DES MEILLEURES MANIERES DE REPENSER NOTRE RAPPORT AU TRAVAIL ET D'ABOLIR LA PRODUCTION CROISSANTE TOUT EN FACILITANT LE TRAVAIL SIMPLE DE LA TERRE EN ETANT REMUNERE POUR ALLER VERS UNE ECONOMIE SYMBIOTHIQUE Reposez vous cet été, tout se joue à la présidentielle La règle verte Des barnums
LA DÉFENSE DES SERVICES PUBLICS, AVEC UNE PRIORITÉ POUR UNE SÉCURITÉ SOCIALE PROTÉGÉE. STOP AUX ÉVASIONS FISCALES ! UN TRAVAIL POUR TOUS, SEMAINE DE 32 HEURES, RETRAITE À 60 ANS, UNE AUGMENTATION DES SALAIRES ET DES INDEMNITÉS DE CHÔMAGE. LA REVALORISATION DES SALAIRES DU PERSONNELS SOIGNANT, ETENDRE LE STATUT D'INTERMITTENT DU SPECTACLE À TOUTES LES DISCIPLINES ARTISTIQUES (ARTISTES PLASTICIENS), UN SALAIRE POUR LA PÉRIODE DE CRÉATION, POUR LES EXPOSITIONS, ETC... CARAVANES D'ACCÈS AUX DROITS COMBATTRE LE TRAVAIL DÉTACHÉ LA MÉTHODOLOGIE POUR DES AUDITIONS, DES FORMATIONS PERMANENTES, UN PLAN DE COMMUNICATION.
-La suppression de la prise en compte des ressources du conjoint pour le calcul de l'AAH. -Augmentation de SMIC de 20 %. -la suppression des allocations familiales pour pours les couples qui gagne plus de 10000€ par mois. '''' .... ....
A quand la réduction Obligatoire des déchets ds les super marché, des produits en tt genres , que des milliards d'individus consomme ? Cela ferais des millions de tonnes de dechets en moins pour la planete * Le respect de la planete Petitions et boycotte / plus manifestation devant les super marchés et les industriels
Le chômage, à travers la réduction drastique du temps légal de travail. Mise en place d'un espace permettant la mise nen place de «séances pédagogiques» suivit d'un temps de questions/reponses expliquant : - Combien coûte les indemnités chômage à la société - Comment le chômage est financé - Comment cela est possible de travailler beaucoup moins tout en gardant le même pouvoir d'achat (levier des économies attendues vis à vis de la sécurité sociale, de la justice, de l'éducation, nationalisation parallèle des bénéfices de l'exploitation des infrastructures d'État vis à vis de l'eau, les transports, les télécommunications, l'énergie...) -etc... La reduction du temps de travail ne'est pas assez forte dans l'Avenir en Commun poir pouvoir induire un réel cercle vertueux vis à vis de cette question. La nationalisation des secteurs essentiels à la population mais ilne doit pas être question de gratuité. Un support pédagogique unique traitant en profondeur de ces questions sous format vidéo pré enregistré + fichier texte afin de pouvoir le difuser massivement à l'issue de chaque «séance pédagogique».
Il faut rassembler le plus possible. Comme dans un Billard à bandes il faut donner la certitude à tous ceux qui ne votes plus qu'ils auront accès à des référendums qui seront respectés. Que ceux qui veulent quitter l'Europe puissent être en mesure de le dire. Faire comprendre que le pays sera apaisé si des consultations publiques seront accessibles pour tous. A quoi bon un programme si il y a une dispersion des votes pour le porter. Simplement s'appuyer sur l'avenir en commun existant. Les moins clivantes possibles et surtout laisser entrevoir des possibilités à tous que des consultations seront possibles. Un graphisme avec un Billard faisant comprendre que ceux qui sont exclus. du système actuel auront leur mot à dire même après l'élection. La boule 8 étant le peuple, et les bandes : LFI et ceux qui gravitent autour.
La préservation de lz vie par l'organisation de solidarité concrètes de sécurités sociales pour la satisfaction des besoins fondamentaux. Les besoins fondamentaux sont 14. Ils décrivent les champs nécessaire à la vie. La sécurité sociale est une merveilleuse réponse du XXème siècle. Développer ce dispositif pour planifier l'organisation d'une société du Care pour succéder à la société d'accumulation capitaliste. Le plfss 2021 est un enjeu stratégique. 1° Respirer Appel au co voiturage aux circulations douces aux transports collectifs aux vacances de proximité. 2° Boire et s'alimenter Appel à prendre en main la gestion des réseaux d'eau potable pour un droit d'accès à l'eau, Appel au respect du caractère public de la ressource en eau, Appel à la régulation de la production de bouteilles plastiques d'emballage. Campagne de prévention contre les boissons à sucres Ultra transformés. Appel à une production viticole et des vinifications sans additifs pour une production à haute valeur ajoutée et une consommation en diminution de risques. Labelliser les producteurs du secteur primaire et de l'agroalimentaire qui participent aux surplus solidaires et deuxième choix solidarité. Campagne le temps pour cuisiner pour une alimentation à partir de production primaire limitée en produits transformés. Campagne de promotion des cultures vivrières dans tous les terrains collectif et public Campagne mon infirmière de secteur fait une permanence hebdomadaire de conseil en alimentation santé et Militer pour une prise en charge dans le plfss 2021 3° Se mouvoir et adopter une posture adaptée Campagne "j'y vais à pied" mon objectif santé écologie c'est 10000 pas par jour. Campagne mon vélo, mobilité douce domicile travail, je respire, ma commune respire. Campagne, vélo solidarité appel au don de vélos à réparer, atelier de réparation insoumis, Campagne pour l'aménagement du travail posté pour une carrière durable on négocie les postures au travail. 4° Se reposer .... Transition écologique Méthodologie opérationnelle Coaching
La préservation de lz vie par l'organisation de solidarité concrètes de sécurités sociales pour la satisfaction des besoins fondamentaux. Les besoins fondamentaux sont 14. Ils décrivent les champs nécessaire à la vie. La sécurité sociale est une merveilleuse réponse du XXème siècle. Développer ce dispositif pour planifier l'organisation d'une société du Care pour succéder à la société d'accumulation capitaliste. Le plfss 2021 est un enjeu stratégique. 1° Respirer Appel au co voiturage aux circulations douces aux transports collectifs aux vacances de proximité. 2° Boire et s'alimenter Appel à prendre en main la gestion des réseaux d'eau potable pour un droit d'accès à l'eau, Appel au respect du caractère public de la ressource en eau, Appel à la régulation de la production de bouteilles plastiques d'emballage. Campagne de prévention contre les boissons à sucres Ultra transformés. Appel à une production viticole et des vinifications sans additifs pour une production à haute valeur ajoutée et une consommation en diminution de risques. Labelliser les producteurs du secteur primaire et de l'agroalimentaire qui participent aux surplus solidaires et deuxième choix solidarité. Campagne le temps pour cuisiner pour une alimentation à partir de production primaire limitée en produits transformés. Campagne de promotion des cultures vivrières dans tous les terrains collectif et public Campagne mon infirmière de secteur fait une permanence hebdomadaire de conseil en alimentation santé et Militer pour une prise en charge dans le plfss 2021 3° Se mouvoir et adopter une posture adaptée Campagne "j'y vais à pied" mon objectif santé écologie c'est 10000 pas par jour. Campagne mon vélo, mobilité douce domicile travail, je respire, ma commune respire. Campagne, vélo solidarité appel au don de vélos à réparer, atelier de réparation insoumis, Campagne pour l'aménagement du travail posté pour une carrière durable on négocie les postures au travail. 4° Se reposer .... Transition écologique Méthodologie opérationnelle Coaching
Augmentation des aides spécifiques aux entreprises qui recrutent des étudiants en apprentissage (CAP, Bac Pro, BP, BTS, DUT...) Collecte La crise sanitaire actuelle n’arrange pas la situation des élèves en recherche d’entreprise pour signer un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Pour cela, il faut augmenter les aides aux entreprises afin de favoriser le recrutement de ces jeunes : - + 200 € supplémentaires pour « l’aide TPE jeunes apprentis (-11 salariés) - +400 € supplémentaires pour la prime régionale à l’apprentissage Propositions d’actions, affiches, pétition.
La question de la prise en compte des attentes de la société est cruciale. La consultation plus fréquente aussi. Sur la crise du Covid-19 la société a été infantilisée et déresponsabilisée. L'ère numérique nous offre des moyens, comme l'a montré Jean-Luc sur sa communication. La représentativité des corps intermédiaires, notamment doit être revue. Avec une adhésion obligatoire aux syndicats et en échange la fin du financement étatique. Le ministère du travail doit reprendre avec l'éducation nationale la formation de toute la population active pour mettre fin au chômage-sanction et oppressif. L'immunité des représentants politiques doit être supprimée sur tous les plans pour redonner confiance et empêcher les malversations et corruption. La question de la place de l'État dans l'économie, avec un retour d'une grande banque publique, rôle accru dans le capital des entreprises, nationalisation, etc... Se mobiliser pour la défense des services publics et des moyens pour garantir l'élévation sociale de tous. Augmentation du pouvoir d'achat des salariés, fin de la casse du code du travail. Il y a matière à mobilisation dans les mois qui viennent. La constitution d'une VIème République pour mettre tout ceci en musique. Plan de communication précis et concis sur les mesures de base du programme. Le triptyque fiscalité-santé-sécurité. Les citoyens à convaincre doivent être capable de se projeter concrètement dans un après. Qui va payer, serai-je gagnant ou perdant et pourquoi ?
Mettre en avant le rôle de la rue dans le combat ! Pour se faire, renouer avec l’idée que tout est dans la rue et tout vient de la rue comme les pavés sous la plage ! Nous sommes chacune et chacun envoyés au milieu des hommes. Comme il y a eu la campagne des caravanes, inventons la campagne des campings-car !!! Un vélo orné du Phi suffira pour cet été pour porter la bonne parole !! Le million de signatures l’a montré ! La politique est au cœur des vacances ! Approcher les associations d’aide aux personnes en difficulté pour former un partenariat, notamment en s’engageant dans la distribution alimentaire avec des collectifs plus informels La constituante est le but premier : faire un atelier dédié à la 6eme République On a besoin d’un budget pour chaque GA, c’est indispensable !
La gratuité des produits hygiéniques Création ou nationalisation d’entreprises qui fabriquent les produits hygiéniques pour ensuite les distribuer aux femmes. Création de points de distribution (dans des pharmacies par exemple). Organisation de collectes possible. La règle verte - transition écologique La 6e république L’accès a la culture pour les jeunes (ex : gratuité de l’entrée pour les étudiants aux musées, mémoriaux). Gratuité des transports en commun et limitation des voitures dans les centres de villes. Augmentation du smic Revalorisation des salaires des fonctionnaires (ex les salaires des professeurs sont si bas que les impôts leur redonnent de l’argent après avoir rempli les déclarations...) Titularisation des professeurs contractuels (certains contractuels exercent depuis plus de 20 ans en tant que professeur mais n’ont pas été titularisés) Tracts et affiches Drapeaux pour être visible Soutien physique, sur place, de députés Fi
impayés de loyer Halte a la suppression des A.P.L.par la C.A.F. lors des défauts de paiement de loyer l'aide aux plus démunis atelier
Comment améliorer les conditions de travail des professionnels de la santé? Meilleure rémunération ? Moins de temps de travail ? Sortie à la retraite plus tôt que les autres ? Heures supplémentaires mieux rémunérées en dehors des heures normales de bureau ? Possibilité de formation supérieure pour les infirmières et validation des compétences pour accéder aux études doctorales ? Décentralisation des prises de pouvoir et renforcement du droit de gestion des affaires courantes aux communes. Il faut avoir confiance en la capacité du peuple de mener à bien des actions Localement Installation d’une sixième république pour donner le pouvoir au peuple Des réunions sur zoom
Faire en sorte que les citoyens se sentent concernés par la vie politique de leur commune, de leur département, de leur région, de leur pays ! Être au plus près des citoyens en organisant des réunions publiques où ils pourraient débattre des sujets qui les préoccupent, aller à leur rencontres sur les marchés, être à leur côté dans les entreprises Permettre à un plus grand nombre de citoyens de se réapproprier l'espace politique, réinventer la vie démocratique et proposer la 6ème République. Les réseaux sociaux sont de très bons outils, création de blogs insoumis, obtenir des mairies, conseils départementaux, conseils régionaux des salles pour permettre ces échanges et ces débats directs avec les citoyens
1/ La protection des enfants, adolescents et personnes handicapées ou très âgées : - Plan de lutte contre les violences physiques et morales qu'ils peuvent subir, contre la pauvreté et pour le respect de leurs droits fondamentaux 2/ L'accès au logement pour tous 3/ Lutter contre les déserts médicaux 4/ Mise en place d'actions en faveur des l'égalité des chance 5/ L'amélioration de la vie des salariés proches de la retraite avec : - la mise en place d'un départ à la retraite véritablement désiré et progressif en lien avec l'Inspection du Travail et/ou les syndicats - Un accompagnement social et global (logement, santé, loisirs, etc.) d'une durée d'un an et à la charge de l'employeur - Développer les jardins partagés - Proposition d'une réduction d'impôts pour les propriétaires ou copropriétaires de jardins qui cèderaient une partie de leurs espaces verts pour la création de potagers solidaires. Cette mesure serait à la fois écologique et sociale. - Mise en place de cours de jardinage dans toutes les écoles de France pour permettre à la nouvelle génération de respecter la nature et de contribuer au développement des jardins partagés. - Gratuité de la cantine scolaire pour tous les enfants dont les parents ne travaillent pas ou travaillent à mi-temps ainsi que pour les enfants étrangers non régularisés - Développer l'accès à l'internat pour les enfants défavorisés - Mise en place de caravanes médicales pour que dans chaque ville et village de France chacun puisse avoir accès aux soins 1/- Assure l'accès aux soins pour toutes les personnes qui sont sur le territoire français y compris les personnes en situation irrégulière et ceci pour la santé de tout le monde 2/ - Investir dans la santé (revoir la rémunération du personnel soignant, aider les étudiants, développer la recherche médicale, prévoir les prochaines crises sanitaires…) 3/ - Assurer la protection et la scolarisation de toutes les personnes mineures qui sont sur le territoires y compris les étrangers en situation irrégulière 4/ - Développer l'économie sociale et solidaire pour permettre l'accès à l'emploi du plus grand nombre et lutter ainsi contre la pauvreté 5/ - Investir dans de nouvelles formes d'habitat à la fois moins couteuses pour les ménages et plus écologiques Des vidéos téléchargeables sur smartphones ou sur ordinateurs car les gens écoutent plus qu'ils ne lisent. Les personnes figurant sur les vidéos doivent être représentatives de la population. Nous voulons voir des jeunes, des seniors, des femmes, des noirs, des arabes, des blancs… -
envisagez vous de mettre la retraire plutôt ? avez vous pensé à mettre une prime de 10% , sur la retraire pour les pères célibataires ou remariés qui s'occupent seuls de leurs enfants ? encadrer les concours de catégorie c, trop souvent vous avez des personnes qui ont des bac plus 4, 5 ou 6 qui se présentent au concours inférieur et 4 ans, une fois intégré, après passe les concours en interne de catégorie B ou A revoir le système de la CAF pour les pères seuls ou mères qui ont un statu de fonctionnaire revoir les prix de la grande distribution pour les personnes des îles DOM TOM, COM l'accès au soins la solidarité ciblés les réseaux sociaux , le porte à porte, envoyer des SMS en passant par un opérateur téléphonique.
Garantir à tous les travailleurs et les travailleuses un emploi stable et un vrai revenu. Faire une loi afin que tous les logements vacants et inoccupés depuis maximum 5 ans soient transformer en logement sociaux.Aider les étudiants pour la prochaine rentrée avoir un vrai logement. Renouveler chaque année l'aide de l'état "coup de pouce pour le vélo". Avoir une alimentation de qualité pour tous le monde. Aider les chômeurs à la recherche d'emploi,distribuer des repas.... Mieux répartir les richesses et financer la reconversion sociale et écologique des activités,contrôler la finance,revoir les impôts,utiliser la dette publique d'une meilleure façon. Le 25 janvier 2020 j'étais présent lors de ce débat https://www.emmaus-lescar-pau.com/soyons-realistes-construisons-lutopie/ Pourquoi avoir laisser tomber et ne pas en refaire d'autres. utiliser les réseaux sociaux,des radios locales,être plus souvent sur le terrain,ne plus distribuer de tract,sauf si c'est du papier écologique. Diffuser régulièrement cette pétition https://www.policat.org/p/8921 Diffuser des sondages.
Nos concitoyens SDF sont la priorité numéro 1 , l'accès aux droits essentiels (eau , logement , éducation...) dans les quartiers les plus en difficulté est aussi primordial Une association , ou un apport de contribution à une association existante (resto du coeurs...) La VI e republique et la transition écologique Des tracts
Plus qu'une question sociale, je souhaite proposer une series de webinars pour les GAs de l' étranger (par tranches de fuseaux horaires) entre les GAs de l' étranger et nos députés nationaux et européens. Une des finalités serait de créer un réseau international d' organisations de toutes sortes compatibles avec notre programme de l' AEC, les GAs de l' étranger étant les mieux placés pour identifier nos " partenaires " internationaux, notamment hors UE. L' objectif serait d' organiser l' implications des GAs de l'étranger dans les sujets internationaux et notamment dans la productions d' articles pour " Le monde en commun" Zoom et accès à un dossier " ressources" dans lemondeencommun.fr
Bonjour la on a 20 jours pour faire des propositions sur l'augmentation du smic au 1er juillet + 10 voir 20% en net sinon 0,5% comme d'ab .!!!! Et la on nike en marche sur la hausse des salaires !!!!! Augmentation du smic au 1er juillet 10€ net de l'heure !!!! Ecologie salaire respect des opositions De la determination sur l'ecologie faut arreter d'emmender ceux qui roule avec des vieux vehicule auto moto c' notre choix et pas les moyen de faire autrement transports en commun gratuit et sur les salaires hausse du smic et salaires de 1 a 20
les transports : ne pas tout miser sur l'électrique développer le moteur à pile hydrogène le transport par mer stopper la construction des monstres des mers aider la batellerie et relancer ce type de transport obligation aux communes d'avoir un minimum de km de pistes cyclables rendre les transports en commun gratuit rétablir les consignes du verre et interdire les bouteilles plastiques favoriser le développement des entreprises auto gérées par les employés dépénaliser le cannabis en france avoir un grand plan de recrutement d'enseignants afin d'abaisser le nombre d'élèves par classe décentraliser régionaliser la gestion des postes de l'éducation nationale et éviter les coupes sombres du ministère même chose pour les hôpitaux instaurer un revenu étudiant avec obligation de résultats supprimer les frais bancaires abusifs bloquer les prix de l'alimentaire avec cette crise économique qui va arriver réclamer les millions donnés en 2007 /2008 aux banques nationaliser certaines entreprises primordiales en france restructurer les entreprises d'électricité regrouper le transport électrique la distribution de l'électricité etc en une seule entreprise même chose pour la sncf stopper le gigantisme des associations de communes supprimer l'ena et le sénat supprimer totalement les indemnités parlementaires et établir un revenu imposable des élus aux mêmes taux que les particuliers diminuer le parc automobile des ministères développer les"sel "systèmes d'entraides locales limiter le remboursement des campagnes électorales des partis politiques implanter dans les zones délaissées des points d'accueil pour la population en demande limiter les montants des consultations médicales en secteur privé implanter des dispensaires dans certains quartiers abandonnés pour soulager les urgences hospitalières
Le droit au logement : je suis propriétaire bailleur, je dénonce également les marchands indignes de sommeil., mais arrêter ce stéréotype que le proprietaire bailleur doit se substituer à l état providence. 1/ le propriétaire bailleur n est pas un nanti, il a un crédit de 15 , 20 ans sur le dos pour avoir un complément de retraite ( regarder les chiffres) 2/le droit à la propriété privée est inaliénable (voir la constitution) 3/ arrêter les lois stupides de De normandie et le député de Toulouse et que l etat prenne ses responsabilités sur une réelle prise en charge des personnes précaires ou créer un véritable dispositif, une sorte de second marché pour louer de manière volontaire clair et sécurisante à des personnes fragiles... je ne suis pas la seule à accepter de louer à des personnes dont le dossiers présentés laissent entrevoir leurs galères pour se loger. MAIS, stop aux locataires indélicats qui au prétexte de leur précarité vous jettent à la figure qu ils connaissaient leurs droits et qu'ils se foutent des conséquences économiques dans lesquelles ils mettent les propriétaires qui au départ tendent la main!!!! En résumé, arrêt total d'opposer les uns aux autres par un système de location qui mettent les 2 parties face à leurs responsabilités. Un bailleur ne refusera pas un plan économique intermédiaire en cas de difficultés du locataire mais ne supporte plus cette image de Nantis ! Ce même locataire en difficulté lui conseillez vous d aller se servir dans un magasin sans payer ? Creer un second marché de la location "fragile" totalement sécurisée. Stop aux pansements assurances . Des lois punitives réactives pour lutter contre la malhonnêteté. Créer un vrai ministère de l accession à la propriété et la location sociales pour mettre fin à ce flou qui généré ces inégalités et cette cacophonie Tenir compte de la Constitution et appliquer ses articles qui obligent de fait l etat à prendre ses responsabilités !
Taxation du CAC 40 au même titre que les entreprises de l'économie réelles ! Renationalisation des sociétés essentielles à la vie quotidienne des Hommes. Continuité du Service Public sur tout le territoire Coopératives Éducation populaire "Maison d'accueil et d'écoute de proximité " de la médiation, de la coopération, de la négociation en matière de conflits entre les Hommes Le grand âge : intégration de sa réalité dans la Sécurité sociale Éducation nationale non gentrifiée Stop à la compétition entre les Hommes (dès la maternelle !) Revenu universel Accès à la culture Statut associatif Aide juridique Class action Formation à la CNV Budget pérenne Aide à la méthodologie de projet dont la recherche de financements européens
Défendre les droits des salariés remis en cause par le patronat en raison du covid-19. Nationaliser les entreprises françaises ayant reçu une aide de l’État pour faire face à la crise économique ( Air France, Renault...) Lutter contre la baisse des salaires demander par le MEDEF pour soi disant éviter les licenciements. Demander le report des loyers pour les personnes en situation précaire en raison de l'arrêt de l'économie suite au covid-19. Demander l'annulation de la réforme de l'assurance chômage pour éviter la précarisation de nombreuses familles et de citoyens. Revaloriser très fortement les salaires de tous les métiers reconnus comme très utiles pendant l'épidémie du covid-19. Revaloriser les services publiques de l'état en les renforçant par des moyens physiques et financiers conséquent. Combattre avec la plus grande force le racisme dans la police ainsi que les violences policières institutionnaliser par le gouvernement macroniste. Il nous faut une police moderne et propre qui doit protéger et servir le citoyen avant tout. Elle ne doit plus nous faire peur. Lutter pour préserver notre liberté d'expression. -Caravanes d’accès au droits des salariés mais utiliser aussi les réseaux sociaux pour informer le maximum de salariés sur leurs droits. - Formation par des campagnes sur le web pour informer sur ces droits toute personne vivant en France. -Institutionnaliser la distribution alimentaire et les soins gratuits pour les plus pauvres le temps de mettre en place le revenu universel pour tous. -Soutien financier et politique aux différentes catégories socio-professionnelles subissant de mauvaises conditions de travail et salariale. -Mettre en avant le revenu universel en le martelant dans le discours des insoumis. Le revenu universel est méconnu par beaucoup. Il faut construire un discours exposant les bénéfices d'avoir un revenu universel pour tous. Des expériences aux États Unis et en Afrique ont été très concluantes. Il faut se servir de ces expériences pour démontrer au plus grand nombre que le revenu universel pourrait permettre à tous de vivre dignement, de faire face à des crises sanitaires à venir, et de vivre une retraite paisiblement. De plus, les hommes et les femmes pourraient tenter de réaliser leurs rêves artistiques, d'entrepreneurs ou d'artisans. -Passer à la sixième constitution en établissant un régime parlementaire fort sous surveillance d'organes indépendants pour faire barrage aux lobbys trop présent actuellement dans les coulisses du pouvoir. -Instaurer le référendum comme seul moyen pour traiter des grands sujets de la société lorsqu'ils modifient considérablement notre démocratie. -Établir un plan de communication écrit, visuel et oral pour atteindre le plus grand nombre et surtout faire comprendre au plus grand nombre les dangers d'une politique ultra libérale. En effet, chacun est plus ou moins réceptif un mode de communication utilisé ( télévision, tracts, radio, réseaux sociaux, meetings, etc...) -Faire des campagnes d'affiches choc pour interpeller le citoyen dans la rue, à la télé, à la radio, et sur le net. -Manifester sans cesse notre soutien aux mouvements qui nous tiennent à coeur à l'assemblée nationale, dans la rue, à la télé, à la radio, et sur le net. Il faut tenter par tous les moyens d'informer le maximum de personnes. Il faut montrer que l'on est à leur côté et qu'on se bat pour eux à chaque instant.
pour eviter les frais inutiles qui appauvrissent la FRANCE -s aligner sur le gouvernement allemand qui est un gouvernement bien organisé BEAUCOUP MOINS ONEREUX QUE CHEZ NOUS, occasionnant BEAUCOUP MOINS DE FRAIS pour la gestion du gouvernement lui meme(presidents trop rémunérés et meme s ils ne sont plus en fonction / !trop de députés en france ,payes trop elevées ,enormes avantages en nature- injustice sociale- -tout ceci est de l abus de pouvoir et nous nous retrouvons comme SOUS LA REVOLUTION FRANCAISE avec les gens du peuple d un cote ,de L AUTRE COTE : le ROI (ET la dictature de Macron qui se met en place de plus en plus .....prenant modele sur la Chine) et SA COUR QUI PAVANNE : c est honteux... MERCI LA FRANCE pour l image que tu nous renvoies MAIS AUSSI la future destruction de notre sante et de notre belle planete ...JUSQU à LA 5G(allons plus loin ...LES COMPTEURS LINKY qu on a voulu nous imposer et qu on nous à imposer malgre les grosses polemiques annoncées ) ..... pour nous détruire dans tous les sens du terme JUSQU aux medecins à qui on leur impose de ne pas nous soigner sous le confinement (mensonges sur les antibiotiques soit disant non efficaces et discreditation des medias quant à la personne de Mr Raoult Didier ,grand pandemiste à la reputation mondiale,mensonges anxiolitiques durant cette periode;.medecins qui ne pouvaient plus operer leurs patients atteints de cancer;KINES qui ne soignaient plus.les personnes en EHPAD. ..que d incoherences pour affaiblir les personnes et les envoyer plus rapidement de l autre cote... tout ceci pour imposer un vaccin numerique et nous fliquer..!!!???.) VOYEZ LES DERIVES du capitalisme QUE LE PEUPLE entend à l ecoute des lanceurs de...JE N OSE PAS DIRE LE MOT CHANGEONS .....ET REVENONS A QUELQUE CHOSE DE SAIN ;;;;; revenir à des choses saines et ecologiques egalement afin de preserver notre terre ....
Au sein d'une société, l'Homme doit se sentir compris et en sécurité ! Il faut donc réformer l'idée de la représentation de l'ordre dans notre pays ! Il faut une meilleure expression des valeurs de la république avec le droit de vivre, le droit de manifester ses idées en toute liberté! Il faut que les droits de l'homme, qui trouvent leur origine à la Révolution française de 1789, retrouvent leurs lettres de noblesse. En conséquence, il faut que les soi-disant représentants de l'ordre respectent tous les hommes et les femmes qui vivent au sein de notre pays, qui manifestent leur joie et leur souffrance ! Au nom de la paix, il faut que les représentants de l'ordre arrêtent de violenter les hommes, les femmes et les enfants de ce pays ! Le risque de la continuité des violences que l'on voit régulièrement pourrait se traduire par une prise d'armes par la population, car ce qui n'est pas supportable devient insupportable !! Par ailleurs, on aurait tant besoin de représentants de l'ordre compétents (vols, viols, maltraitance des enfants, harcèlement à l'école, agressions en tous genres, etc.) que simplement pour repérer la couleur des voitures sur la route...! Bien que de par leur orientation professionnelle ils n'aient pas vraiment un profil philanthrope, il faudrait mieux les acculturer afin qu'ils présentent une forme de discernement de façon à mieux servir la population, de façon à ce qu'un homme, une femme, un enfant, n'ai pas peur des gendarmes. Par leur fonctionnement, ils appellent à des moyens de l'état payés par nos impôts pour représenter un vrai service public !! Il manque de plus en plus de services hospitaliers, de places et de moyens pour les personnes âgées. L'inscription dans une école maternelle publique devient de plus en plus difficile faute de places - le service à la personne fragilisée s'amenuise au fil des ans, notamment dans les campagnes. Pourtant, maintenir la fonction publique et le service public, c’est développer l’ensemble des missions publiques dont nous avons tous besoin. C’est apporter aux citoyens une réponse à des besoins essentiels, dans des conditions d’égalité, de neutralité et de continuité indispensables à la préservation de l’intérêt général. Délaisser le service public de proximité comme le fait le gouvernement actuel, voire l’abandonner à l’initiative privée, c’est compromettre l’accès de chacun à un bien commun, jusqu’à favoriser le client au détriment de l’usager... Mieux répartir les richesses !!! Au sein d'une société, l'Homme doit se sentir compris et en sécurité ! Aujourd'hui, le comportement des politiques m’inquiète, me fait peur ! Que fait-on des droits de l'homme ? Que fait-on des valeurs républicaines que garantit notre constitution ? Parce que certains vivent bien, richement, goulûment, sans compter, ceux-là auraient le droit d'interdire et de punir les plus démunis qui manifestent aujourd'hui leurs désarrois ! Le fait d'interdire la plainte de ceux qui ont faim, d'interdire à un parent une demande de moyens pour élever décemment ses jeunes enfants, ces interdictions relèvent tout simplement d'une forme de dictature de la pensée ! Interdire la liberté de s'exprimer et de manifester, Hitler en avait rêvé comme tous les grands dictateurs qui ont vécu sur cette planète ! Même ceux qui dénoncent aujourd'hui les conséquences des manifestants en tout genre, je pense notamment aux représentants du capital, ils ont pourtant intérêt à ce que les pauvres vivent mieux pour consommer leurs produits !! Et puis merde ! L'homme riche parait avoir dégénéré de l'espèce humaine au point de perdre le sentiment de générosité, le sentiment humaniste, l'expression de solidarité tout simplement, des valeurs dont notre monde a tant besoin !! Oui : Tracter, affiches, meeting, se réunir et s'unir!
je tente de vous joindre depuis un bon moment, première idée faciliter l'expression et la communication en rendant les choses plus simples et en répondant aux messages Pour l'instant je n'ai d'ailleurs reçu aucune réponse d'autre parti, sans doute parce que je remet en cause la totale "immunité et protection" de hauts fonctionnaires et tant que cela existera rien ne changera, ce sera caste contre caste voici ma lettre à laquelle j'aimerai bien une réponse ou au moins en discuter : Mr PAUPERT JEAN-MARC RESIDENCE LES 3 ONDES 1 RUE DE JADE BAT B APPT 108 B 34300 AGDE paupert.jean-marc@orange.fr (mal entendant) tel O4 67 11 48 20 Le 21/04/2020 Madame, Monsieur, Cette missive pour vous demander d'intervenir auprès de vos collègues Sénateurs et députés afin qu'une loi existe pour protéger les futurs retraités d'éventuels déboires et mises en danger de grande précarité liés à la gestion défaillante des caisses de retraites qui après la prise de retraite réactualisent éventuellement les annuités et calculs qu'ils ont effectués au déprimant des retraités. Ci dessous, la liste des déboires et mésaventures que j'ai subi depuis ma prise de retraite en janvier 2019: j'ai travaillé à EDF à la centrale thermique de Vitry sur Seine de 1979 à 1994, j'ai quitté cette fonction pour ne pas continuer de travailler dans des conditions particulièrement insalubres et dangereuses pour la santé. A mes 55 ans j'ai demandé ma retraite d'agent EDF au quelle j'avais droit tout en gardant mon travail comme fonctionnaire de la Ville de Paris (ma retraite EDF ne me permettant pas de vivre correctement étant d'un montant d'environ 700 euros). La CNIEG a procédé alors à une décote n'ayant pas obtenu de la Ville de Paris ou de la Caisse des dépots un état de mes services et trimestres effectués. Après avoir demandé et pris toutes mes retraites, j'ai demandé à la CNIEG la récupération de l'argent perdu lié à cette décote, il m'a été répondu positivement et j'ai calculé alors un versement possible de 1200 euros environ en remboursement sur les derniers 5 ans (car on ne peux pas revenir rétroactivement plus, je perdais donc 2 ans), sauf que l'on m'a demandé mes impots puis ensuite mes feuilles de paie, puis ensuite j'ai reçu un document qui semblait être une nouvelle demande de retraite, je n'ai pas signé ce document que je ne comprenais pas. En 2017 Un agent de la Ville de Paris m'a certifié par mail que je pourrai partir en retraite seulement à mes 166 trimestres soit en mai 2018 et que je bénéficierai bien du minimum garanti, j'ai demandé alors à la Directrice du service des retraites du Centre d'Action Sociale de la Ville de PARIS (CASVP)dont j'étais agent en janvier 2018 de me recevoir et d'étudier ma retraite pour un départ en janvier 2019, celle-ci m'a répondu qu'elle me recevrait sous peu, elle ne m'a jamais convoqué! En juin 2018 j'ai fait la demande effective de ma retraite après avoir reçu de nombreuses fois des documents sur mes décomptes de retraite de la CNRACL et de l'IRCANTEC. Le service des retraites de la Ville de Paris m'a répondu alors que je ne pourrai pas partir en janvier 2019, ayant fait ma demande trop tard (à 3/4 jours prêt, le délai étant de 6 mois).J'ai finalement obtenu de partir comme demandé en janvier 2019 ayant été reconnu inapte à mon poste, par la suite. En janvier 2019 La caisse des dépôts a refusé de payer ma retraite (alors que je venais d'emménager à Agde et que j'avais cruellement besoin d'argent) en me demandant un état signalétique de mes activités à L'Education Nationale pour une année que j'avais réalisée auprès de l'Education Nationale bloquant ainsi toutes mes retraites dont la CNAV ! Bien évidemment j'avais fourni tous les documents que je possédais sur ma titularisation et mes fiches de paie de l'Education Nationale, à mon entrée en 2003 et ce temps d'activité a été pris directement en compte pour mon avancement en temps d'ancienneté d'échelon au sein de la Ville de Paris, ces documents m'ont été redemandés environ 10 ans après, sauf que je n'avais pas de fiche signalétique, j'ignorais même son existence, on ne me la demandait pas. Je me suis trouvé dans une situation très critique pendant plusieurs mois et ne pouvais bénéficier d'aucunes aides financières n'ayant pas encore de dettes réelles et ayant eu un salaire décent en 2018, je ne pouvais que m'adresser à l'épicerie solidaire (Je suis par la suite tombé gravement malade, à qui la faute? septicémie en septembre et nouvelle septicémie en octobre) Après avoir enfin perçu ma retraite CNAV ( Le directeur de la CNRACL me certifia alors la prise en compte de mon année à l'Education Nationale et mon droit au minimum garanti ayant atteint 166 trimestres d'assurance, j'avais alors précisément 166 trimestres et 63 jours)(je possède ce document daté du 26 mars 2019, signé de sa main avec un décompte définitif de pension CNRACL! sur lequel il est revenu par la suite!) Je me suis adressé à l'Ircantec ayant eu un décompte d'environ 1700 points de retraite complémentaire Ircantec lié à mon activité d'environ 2 ans au sein du CNRS , l'Ircantec m'a répondu alors pour ce problème de faire ma demande auprès de la CNRACL (ces 2 caisses font partie pourtant de la même Caisse des dépôts). Le Directeur de la CNRACL(pour être précis : le Directeur des gestions mutualisées Mr Philippe JOYEUX, qui signe pour le directeur de l'établissement gestionnaire) à alors demandé des documents au CNRS et a fini par compter mes 2 années d'activité au CNRS en plus dans mon décompte de retraite (ce que je n'avais pas demandé puisque depuis toujours ce travail au CNRS était géré à ma demande et à la demande du CNRS et ce dès mon départ de celui-ci par La CNAV et bien prise en compte à ma retraite par la CNAV) (comment un Directeur, à ce niveau peu confondre retraite "primaire" et retraite secondaire et prendre de telles dispositions sans demander mon accord?) A ma première demande, ce Directeur m'a répondu que j'avais bien reçu la RAFP, retraite additionnelle de la Fonction Publique. (rien à voir avec le retraite complémentaire Ircantec, comment pouvait-il confondre!) et à ma seconde demande réitérée et bien expliquée, au cas où...(Ce Directeur a refait les calculs en intégrant dans ma carrière l'activité du CNRS de sa propre volonté) Le résultat fut que la CNRACL ne comptant pas de la même manière les trimestres que la CNAV, je n'avais plus 166 trimestres et donc plus droit au minimum garanti et je perdais environ 130 euros net de pension.(à savoir que pour partir en retraite à l' âge de 62 ans il faut avoir 166 trimestres, je les ai pas soi-disant mais je ne peu plus espérer les récupérer, situation ubuesque ils devraient me réembaucher pour atteindre mes 166 trimestres alors que je suis inapte à mon poste, et que le départ pour invalidité donne droit au minimum garanti et que les fonctionnaires handicapé à 50 % ont droit (j'ai une carte d'handicapé) au minimum garanti, de qui se moque t-on?) Comment en rajoutant presque 2 ans d'activité du CNRS je pouvais alors ne plus avoir 166 trimestres! De plus s'il rajoutait ces 2 ans de CNRS il devait au minimum me changer d'échelon de départ pour 2 ans de plus d'ancienneté (et j'ai le droit au secours du CNRACl pour achat de mobilier et déménagement qui m'a été refusé car soi-disant je n'avais pas assez d'ancienneté, La CNRACL ferait de la publicité mensongère auprès de ses pensionnés?) De plus l'IRCANTEC a fini par me répondre que c'était une erreur du CNRS les 1700 points et que je n'avais pas droit à ce titre à une retraite complémentaire. Je suis donc la preuve "vivante" par tous ces imbroglios et ce traitement administratif "désinvolte" que la retraite à points est une véritable escroquerie et que rien ne garanti la certitude de recevoir un certain montant de pension. Effectivement sur tous les documents reçus pendant des années il est écrit en petit que les caisses ne s'engagent en rien sur ses montants même lorsque l'on établit le montant théoriquement définitif auprès des agents du service de retraite de la Ville de Paris, après avoir fait sa demande de retraite. Je demande donc de l'aide pour obtenir réparation du préjudice subit et droit au minimum garanti.(j'ai une lettre signé du Directeur de la CNRACL qui me dit y avoir droit fin mars 2019),(il est revenu sur sa signature, sa signature et ses calculs sont des faux? Va t-il rester toute sa vie Directeur de la CNRACL et en profité pour faire ce qu'il veut et tromper ou escroquer à sa guise des bien plus pauvres que lui?) Je demande d'établir une loi pour que pareille mésaventure ne puisse plus survenir et pour protéger les futurs retraités et qu'ils puissent décider en tout état de cause de la date de leur départ en retraite en sachant avec certitude qu'ils percevront un certain montant déterminé et que les caisses s'engagent par exemple 6 mois avant la date de la mise en retraite sur le calcul des annuités, du droit ou non du minimum garanti et de l'échelon et du grade atteint au départ en retraite, sans pouvoir revenir sur leurs décisions. (sinon énormément de cas similaires vont se reproduirent à l'avenir et les députés et sénateurs seront débordés de travail par des pensionnés qui leur demanderont de l'aide et crierons au secours, l'un des problèmes vient assurément du fait que c'est la dernière caisse qui en théorie doit gérer toutes les retraites) (Que faire de ces incompétents qui ne savent même pas visiblement correctement gérer leur propre caisse?) COMMENT PEU T ON CREER DE NOUVEAUX TEXTES DE NOUVELLES LOIS ALORS QU ON LAISSE UNE GESTION DESASTREUSE ET CATASTROPHIQUE EN L ETAT?!!! PS : Je me suis adressé également au Président de la République qui semble t-il a laissé faire, je trouve son comportement totalement inadmissible, il ne me défend pas et ne me représente pas, en ce cas il n'a en rien le droit d'être le représentant du peuple français et ses discours d'égalité, d'équité , de justice ne sont , je pense que tromperies et mensonges. Pour cela, je vous demande également de tout faire pour que le peuple français puisse en être correctement informé et juger correctement de la valeur de son Président (donc d'informer par tous médias, les français qu'ils risquent un jour d'avoir de sérieux problèmes financiers en prenant leur retraite et que tout est bien réellement fait pour qu'ils soient en quelque sorte obligés de travailler le plus longtemps possible, et que ceux qui seraient handicapés ont encore plus de soucis à se faire, sachant comment on les traite et sachant qu'au delà de 60 ANS le nombre d'arrêts maladie augmente considérablement et que finalement, c'est la sécurité sociale qui compensent et gèrent un peu la précarité). En vous remerciant de votre lecture attentive, de votre aide à l'obtention de mes droits, à l'information du peuple français et à l'élaboration d'une loi de protection des futurs retraités, je vous prie d'agréer l'expression de mes salutations distinguées. Il m'est difficile de me déplacer, je me tiens à votre disposition pour vous recevoir et vous transmettre éventuellement d'autres documents. Mon matériel informatique est restreint scanner et imprimante en panne, je suis également malentendant, le mieux est de me répondre par mail, merci de votre compréhension. DERNIER EVENEMENT :en date du 10 avril 2020 (consulter la pièce jointe S.V.P.)le Directeur de la CNRACL Monsieur Ballu supérieur direct de Monsieur Joyeux m'informe que tout est normal et qu'il prend bien en compte mes années CNRS en tant que stagiaire (donc non titulaire), (faut le faire!)et qu'en application de l'article L5 du code des pensions civiles mes activités au sein du CNRS en tant que stagiaires sont valables pour la retraite. En ce cas, si je comprends bien toutes activités au sein du CNRS ou de L'Education Nationale, par exemple en tant que non titulaire donnent droit à retraite fonctionnaire! Tous les contractuels, les stagiaires, ou les personnes ayant été embauchées dans le cas d'un processus de retour à l'emploi ont donc droit à une pension de retraite fonctionnaire? Ceux-ci ont-ils été prévenus de leurs droits? Je vous demande de les informer et de leur préciser les coordonnées de Monsieur Ballu pour qu'ils puissent faire valoir leurs droits!: (Caisse des dépôts, Direction des retraites et de la solidarité rue du Vergne 33059 Bordeaux cedex, Madame Edith Vo Van assistante du Directeur de l'établissement) De plus dans ce document il est bien précisé que mes cotisations pour ma période au CNRS ont bien éte reversées au régime général et à l'Ircantec (pourquoi alors l'Ircantec a refusé de me verser une retraite complémentaire liée à cette période en disant que c'est une erreur? On se mord la queue!)(ça me semble être baratin sur baratin et mensonges!) Certes comme vous le constatez, je ne comprends plus rien dans ce micmac, j'ai vraiment le sentiment que c'est de la gestion au cas par cas totalement inégalitaire, discriminatoire, plus que farfelue et anti constitutionnelle et anti démocratique, quasi criminelle! Je vous demande d'intervenir en tapant du point, avec fracas pour remettre de l'ordre dans cette anarchie pérennisée par des "je m'en foutiste notoires! "et d'informer par une vaste campagne de sensibilisation les citoyens de leurs droits! Votre inaction vous rendra complice de cet état de fait! Votre action permettra d'affirmer avec force que les valeurs de la République écrites sur le fronton de nos mairies sont toujours belles et bien présentes. R2DUCTION DES HAUTS SALAIRES VERS DES SALAIRES EGAUX POUR LES FUTURES GENERATIONS PERMETTRE A TOUS D EFFECTUER LES ETUDES QU ILS SOUHAITENT BIEN ENTENDU EN FONCTION DES BESOINS NATIONNAUX EN LES SOUTENANT FINANCIEREMMENT EN CONTRE PARTIE SALAIRE IDENTIQUE QUELQUE SOIT LE METIER SAUF SI MANQUE DE PERSONNEL DANS UN METIER FAVORISER ALORS SON ATTRAIT PAR UNE REMUNERATION PLUS IMPORTANTE DONC ACTUALISATION DES SALAIRES TOTALEMENT NOUVELLE PLUS AUCUNE PRIMES ET PLUS DE STOCK OPTION PLUS AUCUNE AUGMENTATION DE LA VALEUR DES MAISONS ET APPARTEMENT LIMITER AU MAXIMUM LE PROFIT ET L EXPLOITATION SYSTEME A CHANGER EN TOTALITE POUR UNE REELLE JUSTICE ET EGALITE DES LA NAISSANCE UN PRESIDENT PERDANT SON IMMUNITE ET REMPLACE AU POSSIBLE PAR UN COMITE DE 5/6 PERSONNES REPRESENTANT LES DIVERS PARTIS POLITIQUES LES PLUS REPRESENTES LA GREVE EST LE MEILLEUR MOYEN DE LUTTES DES REUNIONS DE PRISES DE CONSCIENCE ET DE DEBAT DOIVENT ETRE INSTAUREE LE PLUS REGULIEREMENT POSSIBLE
Les logements sociaux et très sociaux profitant d'une isolation de haute qualité pour éviter les "passoires thermiques". Logements accessibles au plus grands nombres de personnes en situation de pauvreté et/ou grande pauvreté. Manifestation plurielle pour le maintien de l'hôpital public (militaire) Robert Picqué à Proximité de Bordeaux. Une est en cours le samedi 13 juin 2020 à 11 h, devant l'hôpital. Exemple de lien social indispensable vu au cours du confinement: - des logements qui seront mis à la disposition des travailleurs de la santé , j'entends en priorité les Aides soignantes et les Agents de service hospitalier, elles /ils sont les plus proches des patients et les moins biens rémunérés! Accès aux droits et aux soins pour tous. Il ne suffit pas de déclarer que la CMU existe , même si c'est une bonne chose. De nombreuses personnes passent à côté de ces droits pour différentes raisons! Il est indispensable d'identifier ces raisons afin d'en prévenir les risques. La question de l' égalité homme - femme doit être un fil conducteur permanent et omniprésent dans toutes nos réflexions , engagements et décisions. Toutefois la misère des salariés au SMIG et en dessous si il s'agit d'un temps partiel, est équivalente que l'on soit homme ou femme! ATTENTION pas de confusion d'analyse ou d'interprétation: - la misère se partage mais la richesse non... Il est indispensable de changer la structure et le contexte de ces faits établis depuis trop longtemps. Augmentation du SMIG sans augmentation des autres salaires équivaut à : - réduction des inégalités - augmentation des cotisations sociales RAS
Fin du capitalisme, fin du libéralisme économique, renationalisation. Campagne de boycott des entreprises visées, lutte et sabotage. Potager libre en ville, accessible à tous. L'écologie. Création de potagers en ville, pour accès libre et gratuit aux fruits et légumes.
Equité sociale. Les emplois les plus utiles dits essentiels doivent être bien payés voire mieux que les autres. Il me semble anormal qu'un footballeur ou un présentateur télé gagne plus qu'un cultivateur, un éboueur par exemple puisque ces derniers sont bien plus nécessaires et utiles. Solidarité intergénérationnelle. Mieux que les Ephad, le maintien à domicile le plus possible par l'aide ménagère, ... Privilégier les associations comme âge et vie qui préconisent la construction d'ensembles avec les seniors au RDC et des ménages jeunes à l'étage; une personne de ces ménages au moins ayant la volonté ou l'obligation de veiller aux bonnes conditions de vie des seniors. Que le coronavirus soit vaincu ou non, nous voulons tirer tous les enseignements de la crise sanitaire et économique. Nous voulons créer au autre système dans lequel l’objectif prioritaire est la survie de l’humanité. Remarquons que cet objectif humain est très proche de l’objectif écologique de préservation de tout ce qui est vivant sur Terre. Qu’avons nous constaté ? Une énorme dépendance de la mondialisation ainsi qu’une invraisemblable concurrence morbide dans un contexte de possible pénurie. Nous avons également vu apparaître des activités essentielles à notre survie. La réaction normale est donc de réduire cette dépendance mondiale. Pour se faire, il faut donc relocaliser au moins toutes les activités essentielles. De façon générale, la mondialisation et la concurrence entre territoires éloignés les uns des autres n’est possible que grâce à la rapidité des communications, à la rapidité des déplacements de personnes et au coût trop bas des transports de marchandises. Pour lutter efficacement contre cela, il faut réduire la vitesse en tous domaines. Nous avons également constaté que la pratique des flux tendus et donc l’absence de stocks est particulièrement dangereuse en cas de pandémie. Pour information, sachons que la pratique des flux tendus est le pendant de l’obsolescence de tout produit y compris pharmaceutique générée par la concurrence effrénée et la sortie permanente de nouveaux produits. Il faut donc rétablir au moins les stocks de sécurité nécessaires dans les domaines de la santé, de l’alimentation, de l’éducation et l’information. Concernant l’éducation, la création d’émissions télévisées voire de chaînes télévisées spécialisées devient une nécessité. Nous constatons également que la publicité, hors messages gouvernementaux est très peu utile dans notre scénario. Cette publicité ayant pour motif d’inciter les gens à toujours acheter la dernière nouveauté, il semble judicieux de réduire très fortement l’influence de la publicité. Relocaliser les activités essentielles Domaine de la santé Il s’agit ici de stopper la concentration sur de grands hôpitaux et au contraire de rétablir de nombreuses petites unités de soins localisées. Il y a environ 35.000 communes en France. Si chaque commune avait une petite structure de santé comportant au moins un lit médicalisé, nous disposerions d’au moins 35.000 lits et plus vraisemblablement 70.000 ou plus sachant que les grosses communes seront mieux loties. Certes ces lits ne sont pas des lits de réanimation mais ils peuvent le devenir partiellement par l’apport des moyens techniques nécessaires (appareils de surveillance automatique, bouteilles d’oxygène, respirateurs, …). Remarquons aussi que la répartition plus uniforme de ces petites structures sur tout le pays, autorise une réaction ponctuelle appropriée sur le point de départ d’une épidémie en évitant tout déplacement important de patients ou de soignants. La crise sanitaire nous a également montré que la concentration des plus âgés dépendants dans des Ephad n’était pas la bonne solution. Au contraire, il faut que nos aînés dépendants restent au contact de leurs proches, parents, amis, voisins plus jeunes. Ceci est tout à fait possible et déjà mis en œuvre par l’Aide aux Personnes Agées et les aides ménagères et infirmières locales. Avec des petites unités de soins localisées, ces personnes pourraient même être quasi-hospitalisées près de chez elles. La fabrication (et le stock) de nombreux produits sanitaires d’urgence ne pourraient ils pas être produits d’abord localement ? Cette répartition plus homogène des produits et de leur fabrication éviterait la spéculation constatée, les vols, la position hégémonique de trusts pharmaceutiques. Domaine de l’alimentation L’agriculture française doit en priorité alimenter les gens et de préférence localement. Avons nous besoin de produire de grandes quantité de céréales juste pour alimenter le marché mondial et la spéculation financière correspondante. Quand on sait que les gros céréaliers ‘vendent’ ou plutôt tradent par avance leur production sur le marché mondial et réalisent soit une plus value soit une moins value selon la conjoncture, on est en droit de s’interroger sur cette marchandisation de la nourriture ! Quand on sait que ces mêmes céréaliers automatisent à donf leurs exploitations supprimant ainsi toute main d’oeuvre, quand on sait que leurs champs sont arrosés de produits chimiques néfastes, on comprend bien qu’il faut mettre à bas ce type de culture. L’inverse est possible : revenir à de petites exploitations aux cultures et à l’élevage varié. Ces petites exploitations étant mieux réparties sur les territoires, sont plus à portée des consommateurs. Mieux encore, ces consommateurs peuvent lier un contrat avec le producteur et devenir des consom-acteurs. Bien entendu les produits de ces petites fermes sont du maraîchage, des œufs et laitages, des produits du petit élevage. Remarquons que cette orientation de la culture repeuple et fait revivre des campagnes qui avaient tendance à devenir désertes. Domaine de l’éducation et information L’État a voulu que les établissements scolaires deviennent suffisamment gros pour faire des économies d’échelle. Du coup, dans les villages, les écoles communales ont disparu. Les élèves et les enseignants ont du prendre la route, perdre du temps, polluer l’environnement, dépenser en transports fussent ils communs. Pire encore, la concentration sur de gros établissement entraîne des congestions de circulation voire des bouchons ! Il faut abandonner ce système qui donne la priorité à l’économique en sacrifiant l’humain. Pour cela rétablissons les écoles communales avec des classes multi-niveaux si nécessaire. Cela présente de nombreux avantages : moins de déplacements de personnes, donc moins de diffusion d’une épidémie. Mais surtout du temps gagné, des économies financières pour les parents d’élèves et les enseignants. Mais encore, une équipe pédagogique restreinte connaissant bien ses élèves ; aussi une repopulation des villages et une création d’emplois locaux valorisants. Et sans doute la possibilité qu’un commerce local puisse s’installer. Au final une véritable revivification des territoires ! Réduire la vitesse en tous domaines Nous avons constaté que c’est la vitesse des communications et des liaisons qui permet la mondialisation. Lutter contre ce système que nous savons maintenant néfaste à l’humanité, consiste donc à réduire la vitesse, toutes les vitesses. Si le commercial d’une entreprise met environ une journée pour se rendre de Paris à Marseille, il est fort probable que son entreprise a tout intérêt à créer une agence à Marseille pour éviter l’envoi d’un commercial depuis Paris ! La création de cette agence décongestionnera d’autant la région parisienne. Autre exemple avec la 5G. Cette technologie est mise en avant et considérée comme un progrès inéluctable par les entreprises qui peuvent profiter de la plus grande vitesse des télécommunications. Cette technologie nécessitera des data centers plus puissants et plus nombreux, de nouveaux relais avec une plus forte densité (risque ne ne pas profiter aux campagnes), des appareils numériques à jeter (nos smartphones deviennent obsolètes), etc … Cette techno sera un monstrueux gâchis écologique qui va à l’encontre de la sobriété énergétique ou matérielle recherchée dans le cadre de la transition écologique. De qui se moque t on à grand refort de pub ? Il ne faut pas laisser faire cette ineptie. Le maître mot d’une politique sociale et humaine est donc ‘Ralentir’, ralentir tout et prendre le temps de vivre comme nous le faisons en confinement. Pour obtenir ce ralentissement, il faut une volonté de base. Il faut aussi renchérir tous les transports rapides ou au long cours. Rétablir les stocks de sécurité Savez vous que la population de l’Ile de France serait affamée au bout de 3 jours si tous les approvisionnement à moyenne et longue distance cessaient ? On ne peut admettre cela, ni dans l’alimentation, ni dans la santé, ni dans tout domaine essentiel à notre vie d’être humain. Il faut donc rétablir des stocks d’aliments (en tenant compte de leur durée de bonne consommation), des stocks de médicaments, de masques et autres produits sanitaires essentiels en cas de pandémie. De plus ces stocks ne doivent pas être centralisés mais au contraire répartis le plus uniformément possible sur tout le pays. Pourquoi cela ? Pour ne pas retomber dans la logique économique des économies d’échelle, pour qu’au niveau du plus petit territoire on ne soit pas dépendant d’une structure supérieure, du moins en première urgence, pour responsabiliser chacun d’entre nous. Ainsi nous saurons sans doute mieux comprendre une situation grave et réagir sciemment. Réduire très fortement l’influence de la publicité La publicité n’a jamais été de l’information. C’est de la propagande. Propagande pour vanter un produit ou un service payant et nous inciter, souvent par nos côtés les plus vils, à acquérir la chose, le machin, le truc … De plus la publicité gaspille du temps d’antenne, des pages de papier, nous inonde de mails indésirables ! Manifestement un gâchis monstre. Mais un gâchis qui marche bien sinon croyez vous qu’il continueraient à faire de la pub ? Pour éviter d’être mal influencés par cette pub, il faut la réduire le plus possible. Perspectives sur la relocalisation la plus complète Certains penseront que créer une petite unité de soin plus une petite école plus un petit commerce local plus un bureau de poste plus un local mairie, plus … dans un village c’est irréaliste et c’est aussi une forme de gâchis. Ils pensent juste. Mais on peut quand même imaginer d’avoir un local polyvalent dans ce village dans lequel on retrouve toutes les fonctions délocalisées envisagées. Si la maîtresse doit sans aucun doute disposer au moins d’une salle de classe pour son ministère, à l’inverse la préposée du bureau de poste, le secrétaire de mairie peuvent partager le même local. On comprend alors que toute une gamme de possibilités est ouverte tant qu’on préserve l’essentiel : la multi-fonctionnalité des activités locales. Je verrai bien quelques flashmob percutants !
Je ne souhaite pas entrer dans ces cases. L’urgence me semble être de ne pas nous trouver piégés dans les jeux politiques d’une campagne présidentielle caricaturale de cette 5ème république obsolète dont nous voulons nous débarrasser. L’urgence est donc de nous situer dans un cadre qui nous permette la cohérence avec nos valeurs et objectifs politiques. Notre soutien, partagé avec le NPA et Génération.s, à cette réunion de forces qu’est l’appel «  plus jamais ça » pourrait être un des fils conducteurs d’une campagne pour une FÉDÉRATION POPULAIRE DES LUTTES. Sans oublier nos amis du CNNR. Les mensonges du confinement continuent, les promesses ne seront pas tenues. Nous n’obtiendrons rien hors d’un combat citoyen, syndical, associatif et politique. Santé. Transition écologique. Justice sociale. Démocratie. Fédérons nos luttes. . . .
Ce qui me semble important : • Redéfinir les règles de la république • Passer à une organisation de la société écologique et sociale et non capitaliste • Baisser de façon évidente le « train de vie » et les « avantages » des membres du gouvernement. ( on aurait peux être ainsi des gens qui s’intéresseront uniquement à la vie de la nation). Un salaire c’est tout… • Limiter les écarts de salaire entre tous les postes d’une entreprise ( perso je verrai bien le même tarif horaire pour tous du patron à la femme de ménage et que la différence de salaire soit liée au nombre d’heures effectuées avec un maxi de 15 heures/jour pour les patrons et 7 heures/jour pour tous les autres avec un minimum de 4 heures. un minimum de 20h de l’heure pour tous. pas de limite maxi puisque le tarif horaire serait celui du patron. Tous les bénéfices partagées avec TOUS les salariés, bien sûr…) • Empêcher l’état et les actionnaires des structures de la santé de faire du « bénéfice » sur la maladie et la vieillessse. (pas de tva sur les médicaments et matériels medicals, etc…. bénéfices des labos et autres reversées à la sécurité sociale et aux structures de soins, pour permettre à plus ou moins long terme de diminuer voir supprimer les charges sur les salaires des soignants et ainsi CRÉER LES POSTES MANQUANTS). • Lutter contre l’expatriation de nos entreprises françaises tout simplement en interdisant l’exportation des produits de ces entreprises fabriquées tout ou partie à l’étranger (à eux de voir ce qui est mieux pour eux entre avoir des salariés et des clients en France ou des salariés à l’étranger et pas de clients en France) Entre autre mesures l’important étant que chacune et chacun trouve un sens joyeux à sa vie, de la joie, de la poésie. Ce qui me semble important : • Redéfinir les règles de la république • Passer à une organisation de la société écologique et sociale et non capitaliste • Baisser de façon évidente le « train de vie » et les « avantages » des membres du gouvernement. ( on aurait peux être ainsi des gens qui s’intéresseront uniquement à la vie de la nation). Un salaire c’est tout… • Limiter les écarts de salaire entre tous les postes d’une entreprise ( perso je verrai bien le même tarif horaire pour tous du patron à la femme de ménage et que la différence de salaire soit liée au nombre d’heures effectuées avec un maxi de 15 heures/jour pour les patrons et 7 heures/jour pour tous les autres avec un minimum de 4 heures. un minimum de 20h de l’heure pour tous. pas de limite maxi puisque le tarif horaire serait celui du patron. Tous les bénéfices partagées avec TOUS les salariés, bien sûr…) • Empêcher l’état et les actionnaires des structures de la santé de faire du « bénéfice » sur la maladie et la vieillessse. (pas de tva sur les médicaments et matériels medicals, etc…. bénéfices des labos et autres reversées à la sécurité sociale et aux structures de soins, pour permettre à plus ou moins long terme de diminuer voir supprimer les charges sur les salaires des soignants et ainsi CRÉER LES POSTES MANQUANTS). • Lutter contre l’expatriation de nos entreprises françaises tout simplement en interdisant l’exportation des produits de ces entreprises fabriquées tout ou partie à l’étranger (à eux de voir ce qui est mieux pour eux entre avoir des salariés et des clients en France ou des salariés à l’étranger et pas de clients en France) Entre autre mesures l’important étant que chacune et chacun trouve un sens joyeux à sa vie, de la joie, de la poésie. Ce qui me semble important : • Redéfinir les règles de la république • Passer à une organisation de la société écologique et sociale et non capitaliste • Baisser de façon évidente le « train de vie » et les « avantages » des membres du gouvernement. ( on aurait peux être ainsi des gens qui s’intéresseront uniquement à la vie de la nation). Un salaire c’est tout… • Limiter les écarts de salaire entre tous les postes d’une entreprise ( perso je verrai bien le même tarif horaire pour tous du patron à la femme de ménage et que la différence de salaire soit liée au nombre d’heures effectuées avec un maxi de 15 heures/jour pour les patrons et 7 heures/jour pour tous les autres avec un minimum de 4 heures. un minimum de 20h de l’heure pour tous. pas de limite maxi puisque le tarif horaire serait celui du patron. Tous les bénéfices partagées avec TOUS les salariés, bien sûr…) • Empêcher l’état et les actionnaires des structures de la santé de faire du « bénéfice » sur la maladie et la vieillessse. (pas de tva sur les médicaments et matériels medicals, etc…. bénéfices des labos et autres reversées à la sécurité sociale et aux structures de soins, pour permettre à plus ou moins long terme de diminuer voir supprimer les charges sur les salaires des soignants et ainsi CRÉER LES POSTES MANQUANTS). • Lutter contre l’expatriation de nos entreprises françaises tout simplement en interdisant l’exportation des produits de ces entreprises fabriquées tout ou partie à l’étranger (à eux de voir ce qui est mieux pour eux entre avoir des salariés et des clients en France ou des salariés à l’étranger et pas de clients en France) Entre autre mesures l’important étant que chacune et chacun trouve un sens joyeux à sa vie, de la joie, de la poésie. Ce qui me semble important : • Redéfinir les règles de la république • Passer à une organisation de la société écologique et sociale et non capitaliste • Baisser de façon évidente le « train de vie » et les « avantages » des membres du gouvernement. ( on aurait peux être ainsi des gens qui s’intéresseront uniquement à la vie de la nation). Un salaire c’est tout… • Limiter les écarts de salaire entre tous les postes d’une entreprise ( perso je verrai bien le même tarif horaire pour tous du patron à la femme de ménage et que la différence de salaire soit liée au nombre d’heures effectuées avec un maxi de 15 heures/jour pour les patrons et 7 heures/jour pour tous les autres avec un minimum de 4 heures. un minimum de 20h de l’heure pour tous. pas de limite maxi puisque le tarif horaire serait celui du patron. Tous les bénéfices partagées avec TOUS les salariés, bien sûr…) • Empêcher l’état et les actionnaires des structures de la santé de faire du « bénéfice » sur la maladie et la vieillessse. (pas de tva sur les médicaments et matériels medicals, etc…. bénéfices des labos et autres reversées à la sécurité sociale et aux structures de soins, pour permettre à plus ou moins long terme de diminuer voir supprimer les charges sur les salaires des soignants et ainsi CRÉER LES POSTES MANQUANTS). • Lutter contre l’expatriation de nos entreprises françaises tout simplement en interdisant l’exportation des produits de ces entreprises fabriquées tout ou partie à l’étranger (à eux de voir ce qui est mieux pour eux entre avoir des salariés et des clients en France ou des salariés à l’étranger et pas de clients en France) Entre autre mesures l’important étant que chacune et chacun trouve un sens joyeux à sa vie, de la joie, de la poésie.
Du soutient scolaire. Au vu des derniers mois et de la pandémie qu’il y a eu beaucoup d’enfants, adolescents n’ont pas pu ou ont eu du mal à assister aux cours. Un soutient scolaire pour les volontaires serait favorable pour préparer au mieux la rentrée scolaire de septembre. Bénévolat des personnes afin d’effectuer le soutient et l’accompagnement scolaire. Mettre en avant le droit à l’école pour tous et pour tous les niveaux peut importe d’où l’enfant est issu. Une salle Des bénévoles Du matériel pour suivre les cours ( papier stylo crayon etc etc )
Je trouve aberrant l’idée globale du « plus on consomme et moins le prix est élevé ». Ainsi, est-il viable de concevoir des tranches de prix pour les éléments essentiels à la vie de chaque acteur de la société avec une première tranche gratuite ? Exemple l’eau, les cinq (les dix ou les vingt) premiers m³ gratuits puis la tranche suivante payante puis une autre tranche plus chère et ainsi de suite de façon logarithmique. Il me semble intéressant de l’envisager sur l’ensemble de la consommation comme l’eau, la nourriture, le logement, les déchets, l’énergie… . . .
Refondre la TVA de 0% à 30% en fonction des circuits court (bilan carbone), du respects des droits sociaux et environnementaux. Une vraie politique économique des prix afin de favoriser les produits et entreprises vertueuses en définissant ces critères. Relocaliser les productions qui comme cela redeviendraient "compétitives". Caravane d'acces aux droits avec des aides aux démarches administratives la Planification économique face au Chaos économique (libéraux) Personnes ressources en fonction des actions solidaires menées par les bénévoles
Réformer la politique fiscale. Avec la récupération de la fraude fiscale, nous pourrions en effet financer un service public répondant aux besoins des citoyens, un service public de solidarité, nous pourrions financer les hôpitaux qui aujourd'hui sont obligés de faire des choix de soins faute de moyens, nous pourrions développer une politique d'aide à la petite enfance pour faire en sorte que aucun enfant ne puisse partir le matin à l'école sans déjeuner faute de moyens. Ceux qui organisent la fraude fiscale, ceux qui cautionnent comme le gouvernement actuel, comment peuvent-ils continuer de vivre et se regarder le matin dans le miroir ?? Imposer de façon plus équitable et sans niche fiscale - imposer en laissant une ressource minimum pour vivre : par exemple 2500 euros minimum par mois et par citoyen. Au dessus de ce plancher, il conviendrait d'établir des taux d'imposition progressifs permettant de développer une politique sociale adapter pour stopper la misère et de développer des services publics de solidarité. Il faut augmenter l'impôt pour les plus aisés. Après la crise de 1929, le taux d’imposition sur les revenus était de 90% au-dessus de 900 000 euros annuels ! Aujourd’hui, la majorité des gens s’étonnent devant ces chiffres. Pourtant, le pays s’était redressé et les inégalités s'étaient réduites car elles sont plus importantes lorsque les taux d’imposition des plus riches sont au plus bas. Une meilleure Justice social et fiscale ! Les pouvoirs publics doivent répondre aux incivilités en replaçant les soi-disant représentants de l'ordre, les gendarmes là où il faut ! Pour faire reculer les incivilités, il faut que les gendarmes développent eux-mêmes l'exemple du respect des hommes et des femmes qui composent notre société ! Le respect de leur liberté d’être, le respect de leur liberté de penser, le respect de leur dignité, le respect de la différence des autres ! Faire de la pédagogie et militer jusqu'aux prochaines présidentielles pour qu'une gauche démocratique prenne le pouvoir !
Cette pandémie confirme tragiquement que la Santé touche, enveloppe tous les domaines de nos choix en premier, des choix dits "politiques", c'est cette question sociale qu'il faut mettre en avant. Apprendre à chacun à avoir confiance en lui-même pour lutter contre le libéralisme de la finance qui brise les liens, engendre servitude et misère. Développer les dispensaires médicaux. Favoriser partout des jardins potagers, la permaculture, les bourses aux échanges (biens, services) et peut -être des monnaies complémentaires. Gratuité de musées, pièces de théâtre .. plusieurs fois par mois pour les jeunes. Remplacer une partie des déchetteries par des ressourceries. = faire société ! ( racines des questions sociales où l'on se reconnait le droit d'être en colère par lucidité ) La caravane d'accès aux droits c'est très bien, cela permet de faire un peu d'éducation populaire, d'expliquer d'où viennent les loi..d'inciter chaque personne à participer à quelque chose, l'aider à croire en elle-même, même si tout s'écroule pour elle.. Certes l'aspect financier nous dépasse souvent, mais quand on ne se sent ni seul(e) ni coupable, un pas est déjà franchi et comprendre les causes des malheurs, les véritables coupables c'est un autre grand pas. Faire la cuisine avec peu mais du bon c'est mieux que le tout fait.. Donc développer l'imagination, les idées, le plaisir de faire plutôt que le trop salé, sucré, gras emballés. Tout! Disons la règle verte, retrouver le goût de la mesure en règle générale et stop au joli diable propre de l'énergie nucléaire (aux rayonnements masqués tueurs durables à l'infini) convertie en fée électricité, qui pousse à consommer, à extraire, à faire "comme avant". Ecarts de revenus de 1 à 7 et taxer les revenus du capital au même taux que le travail. Modifier la définition du PIB, y inclure par exemples le travail des tâches "ménagères", on pourrait en faire sortir les ventes d'armes!!! Des outils permettant des échanges directs, réels avec disons le comité central, outils adaptés aux objectifs fixés..
Aide urgente pour payer les dettes et vivre, aide qui pourrait déboucher sur le salaire pour tous de Bernard Friot Une aide urgente de 1500€ /mois pour toutes personnes sans emploi, sans ressources, ou retraite insuffisante à couvrir les charges d'habitation, de nourriture et de soins Mise à disposition de terrain s dans la ville où autour des villes pour planter des arbres fruitiers, légumes, céréales et légumineuses en permaculture sous supervision communale, départemental e,ou régionale, avec organisation populaire, productions partageables entre tous sans distinction Distribution alimentaire pour tous sur simple demande Distribution alimentaire pour animaux Aide aux soins pour humains et animaux L'agroécologie La solidarité et la sécurité sociale alimentaire L'accès aux soins par le développement des services publics et de l'hôpital public Le respect des animaux Plan de communication Réseaux sociaux: clips vidéos, conférence de presse en vidéo, assemblée populaire en plein air Porte à porte Tracts et affiches pour appeler aux actions mais les réseaux sociaux sont plus importants Travailler avec d'autres associations, organisations, citoyens
Les chômeurs Contrairement à ce que le gouvernement veut faire croire, les chômeurs sont une force vive qui a besoin de retourner vers l'emploi et qui peut, assurément contribuer à la relance économique. Des secteurs sont particulièrement en tension (l'hôpital, les EHPAD...) d'autres ont des besoins non reconnus. Donnons la possibilité à des chômeurs compétents de soutenir les élèves en difficultés (absolues ou renforcées par le confinement) de proposer des cours financés par l'Etat ou les collectivités locales, pourquoi pas la CAF également ? Ceci est un exemple, il y'en a tellement d'autres. Les métiers vont devoir se transformer et les chômeurs s'adapter mais ils peuvent parfois le faire dans des domaines qui les intéressent et qui ont des besoins criants Plan d'action : financement, recrutement
Aides administratives et sociales Dans cette période de grande précarité, il y'a des citoyens qui sont en capacité d'aider les personnes en difficultés financières ou administratives à faire des demandes d'aides (RSA, AAH, APL...) et à remplir les dossiers avec elles. Je pense à des travailleurs sociaux au chômages ou à des personnes qui ont de l'expérience dans les aides budgétaires exceptionnelles ou de l'Etat. Pourquoi les communes, en plus des CCAS s'il y'en a un, ne proposent-elles pas un tel dispositif ? La France propose diverses aides mais beaucoup ne les connaissent pas ou n'osent pas faire la démarche (difficultés à écrire ou lire, honte...) auprès des "grandes administrations" Plan de financement et de recrutement
Le confinement à permis à beaucoup, d'après ce que j'observe, de prendre du recul sur le "Monde d'après". L'un des grands problèmes de la gestion de cette crise aura été sans doute l'infantilisation de la population, l'absence de confiance de l’exécutif à l'égard du peuple, et les excès de déni de démocratie sous couvert d'urgence et de sécurité sanitaire. L'une des préoccupations sociales cet été pourrait être la suivante : la création d'un espace serein de liberté d'expression, afin de voir concrètement l'ensemble des problèmes sociaux que l'on peut retrouver aujourd'hui. Chaque ville, chaque village ayant peut être des préoccupations différentes, cela permettra certainement aux groupes d'action de mieux se décider sur les actions à mener vers chez eux. Organisation d'assemblée populaire / de forum populaire de village, de quartier, permettant de discuter ensemble des problèmes (et des choses qui vont bien aussi) qu'ils rencontrent au quotidien, mais aussi pour créer du lien entre les habitants d'une ville (un peu dans la même idée que ce qui a été réalisé durant le mouvement des Gilets Jaunes). L'avantage de la création de tels espaces est la création d'endroits ou le peuple peut s'exercer à la démocratie et en apprendre plus à la politique. À mettre en avant la première partie de LAEC : 'L'urgence démocratique', et en particulier les chapitres suivant : - Réunir une Assemblée constituante - Une République permettant l'intervention populaire - Un kit complet d'apprentissage de la démocratie comprenant : - Un guide pour énoncer les différentes méthodes pour débattre à plusieurs (comment prendre la parole, comment la faire circuler, comment apaiser une discussion qui s'échauffe, etc...) - Un guide pour parler des différents types de scrutin / vote (vote majoritaire à main levée, vote préférentiel par classement etc....) - Une urne et des jetons de vote / ou tout autre système permettant un vote physique (en plus de la main levée) - Des tracts "mémo" résumant et reprenant les informations principales des guides ci-dessus. Au vu de la défiance générale d'une bonne partie du peuple envers les partis politiques, les mentions du mouvement de la France Insoumise devraient être le plus discret possible afin de ne pas braquer les gens au premier abord. Ce kit de démocratie ne serait pas non plus à médiatiser de suite, mais seulement lorsque quelques groupes auront mis en place des assemblées et les auront testé sur quelques mois. (Une communication du type : voilà ce que plusieurs groupes ont mis en place pendant l'été, voilà les GA de la FI qui essaient de faire vivre la démocratie au plus près du peuple) Ensuite, un cahier de doléances (numérique ?) permettant de recueillir les demandes du peuple de manière générale. Contrairement à ce qui a été fait pendant le grand débat, les questions devront être plus ouvertes et surtout le plus important : l'ensemble des doléances devront être publiques.
L'écologie avant tout ! A quoi bon décliner des options politiques si la planète meurt, et l'humanité avec elle ? Cap sur l'écologie à fond ! Aussi : dénoncer les honteuses négociations électorales entre LREM et LR pour battre les candidats écolos arrivés en tête au premier tour des municipales. C'est : "ma réussite personnelle avant les intérêts de la planète". Manifs avec les associations de défense du climat. Entente avec tous les acteurs politiques qui priorisent l'écologie, toutes tendances confondues. Il faut s'unir ! En face, ils sont unis ! ... ...
1er- 8 milliards d'argent public pour air france, 5 milliards pour RENAULT etc etc. Un CICE puissance 10 000 en quelque sorte. (Les patrons de ces multinationales peuvent aller jouer au golf avec les mafieux de la finance en attendant les retombées financières) ce sont les citoyens gueux qui payent maintenant leurs salariés. 2ème- 60 milliards d'économisé par les francais dut au COVID 19. Ca a du donné l'idée a notre président de nous raquéter en empruntant 110 milliards et de creuser la dette. Si cet argent aurait été investi dans un service public de construction de voitures électrique de grandes ampleurs (par exemple) ca aurait sauvé l'emploi et fait du bien pour l'écologie. Justices fiscales-- Les charges salariales sont actuellement au alentours de 20%. Il faudrait (par exemple) que les 12 000 1er euros annuel (de revenus et pas de salaire) soit imposés a 0% et au-dessus imposition a 40% (un salarié touchant 12 000 annuel 0 euro de charges, celui qui gagne 22 000 euros- 4 000 de charge, celui qui touche 30 000 -7 200 de charge) ce qui permettrait -1- Une augmentation du SMIC d'environ 200 euros mensuel -2- Réduction des inégalités salariales -3- Parfaite lisibilité de la fiscalité salariale lutte contre les bas salaires pour l'écologie et l'humanitaire. LIBERTE- EGALITE- FRATERNITE Oui affiches et plan communication. Les tracts j'ai l'impression qu'ils sont lus par les convaincus et directement jetés par les autres.
C'est un moment opportun pour appeler à renforcer les services publics, lutter contre les marchandisations de l'humain, convoquer nos capacités de solidarité, et rappeler que l'économie actuelle n'est pas un bon indicateur de ce qui est bon pour nous, pour l'humain, pour le collectif. - Revendications concernant la sécurité sociale, santé publique, etc. - Pour la solidarité, on peut commencer par soutenir les idées de l'article 33 de l'AEC (https://laec.fr/section/33/eradiquer-la-pauvrete), notamment que les ressources devraient être attribuées en fonction de la situation des personnes dans leur globalité (revenus, état de santé, insertion professionnelle, logement, etc.). - Le social ce n'est pas qu'une question d'argent, c'est aussi le bien-être social, et pour ça on a besoin de liens sociaux, de rêver, de s'exprimer, etc. On voit que quand quasiment tout ce qui est bars, culture et associatif est à l'arrêt, beaucoup de personnes se retrouvent assez isolées, désoeuvrées, enfermées, déprimées, etc. Le numérique n'est pas une solution magique pour tout le monde et ne permet pas tout ! Dans cette optique, réaffirmer la place des artistes, des organisateurs d'événements, de la sociabilité des clubs et des associations, etc, et donc la nécessité de donner des moyens pour ces activités qui ne sont pas du luxe mais des services vitaux. Par tous les moyens, il faut rentrer en contact avec les gens. Utiliser la revendication de rétablissement de l'ISF comme ''accroche'' pour échanger plus largement sur la solidarité et la répartition des richesses. Au-delà de faire le travail des services sociaux et des banques alimentaires, pour qu'il y ait une solidarité concrète, il faut aussi du festif et de la convivialité. Essayer d'occuper des espaces publics, malgré les normes sanitaires. Travailler avec toutes les personnes qui font déjà ce genre de choses (entre voisins spontanément, ou associations, médiateurs de quartier, mairies ou MJC parfois ...). Entre le ralentissement de certains secteurs et les grandes vacances, beaucoup de gens ont du temps, c'est l'occasion d'utiliser toutes les techniques pour rentrer en contact avec les non-convaincus : jeux, concerts, petite restauration, utiliser des déclencheurs de parole ... Je pense que les manques de solidarité sont dus à ce qu'on vit trop dans notre bulle, d'où l'importance de se rassembler et se rencontrer. On peut aller jusqu'à essayer de ressuciter ou essaimer les fêtes ou rassemblements populaires de certains villages ou quartiers où viennent un peu tout le monde, et se servir de cette habitude de se rassembler pour aller vers plus de démocratie locale. C'est en partie ce qu'essayaient de faire Nuit debout ou les Gilets jaunes parfois. Sans cette habitude de se rassembler, n'importe quel espace visant à la démocratie locale court à sa perte car on ne touche que la minorité de personnes qui fréquente déjà le lieu. TOUT ce qui concerne l'écologie, bien sûr car c'est vital ! La période semble aussi un bon moment pour parler de rénovation thermique des logements et de mobilité douce. Autre chose de vital pour beaucoup de personnes, mais qui passe davantage inaperçu : défendre les droits des LGBTX (- au passage, on dit aussi MOGAI en anglais pour éviter de rajouter des lettres -), qui ont beaucoup été attaqués dans le monde ces derniers mois, y compris dans l'opinion publique française. Le livret thématique est très bien là-dessus : https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/livret-droits-nouveaux-lgbti/ - Des plans de communication, OUI ! - Il faut aussi des argumentaires et des pense-bêtes ! Écrits et vidéos, pour qu'on puisse les montrer facilement. Et inviter les groupes à faire des temps de discussion, de formation, de débat, etc, pour être plus constructifs pendant les actions ou dans nos vies quotidiennes. Sans tomber dans l'entre-soi, il faut se donner les moyens de pouvoir dire pourquoi on sympathise à la FI et quel est notre avis ou celui de l'aec sur les grandes lignes. Je n'ai participé qu'à la campagne des présidentielles, mais j'ai été sidéré par les difficultés de beaucoup d'insoumis·e·s à aligner plus de trois mots, à rentrer en dialogue ou à donner "notre" position sur un grand sujet.
Plafonner les loyers au même taux que ce que prêtent les banques pour les hypothèques : un tiers des revenus après retrait des frais incompressibles. Les mutuelles doivent maintenir la couverture des chômeurs et précaires. Gratuité des cantines pour les enfants des familles en difficulté. Pour une TVA réduite pour les producteurs agricoles de proximité vendant dans les marchés de plein vent ou dans les marchés couverts. Mise en place de piste cyclables partout et des parkings à vélo , aux abords des cinémas , théâtres, écoles, collèges, centres commerciaux. Relancer le transport ferroviaire de proximité au tarif du bus ( compétence départementale). motions locales à présenter dans les conseils municipaux, affiches muettes à compléter , Exiger des réunions publiques pour plancher sur l'application des propositions du conseil citoyen environemental (150). Reviser les plans de recyclage des déchets dans les intercommunalités pour réduire la production des déchets, réutiliser.
Quels moyens à mettre en avant pour sortir les populations qui soufrent de misères à court et moyen terme ? Allouer dans les plus bref délais un revenu de bases aux indigents et un loyer modique. Celles citées ci-haut. il est inacceptable que des gens vivent dans l'Indigence alors que des sommes "astronomiques " fleurissent dans des paradis fiscaux. Celles-ci devraient être les premières mesures que devraient mettre en place un parti politique, je suggère que le parti politique pour les prochaines élections s'appellent : le Parti de Transition. Depuis le temps que la gauche se fragmente, elle devrait se servir de ce tremplin pour justement s'unir sur un agenda politique faisant a synthèse des idées dispersées de la gauche. Un consensus pour le contenu de l'agenda est la seule façon pour la gauche de passer outre ses dissensions sur toute question vue jusqu'à ce jour. La principale est celle des 4 sorties, qui est indispensable si la gauche travaille pour le Peuple Souverain. La gauche a un vrai problème à régler. Voyons ce que dit M. Landini sur la question des 4 sorties: ««« Léon Landini a du intervenir pour rappeler ce qu'était le CNR, souligner que son programme et ses valeurs sont antinomiques à l'Union Européenne, à tous ceux qui voudraient s' en prévaloir tout en refusant de rompre avec celle-ci »»» https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/lunion-europeenne-est-antinomique-du-programme-du-cnr-le-rappel-de-leon-landini-a-francois-ruffin/ Et https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/lettre-ouverte-de-leon-landini-a-francois-ruffin/ Les 4 sorties doit être une question régler pour préparer le frexit. Sinon, les pays d'Europe continueront à s'enfoncer. C'est simple il faut que les pays européens mettent en tutelle l'UE, le temps nécessaire que les pays s'entendent sur les réformes. Et pour mettre l'UE en tutelle, il faut que chaque pays la quitte, la vide de tout pouvoir politique, économique et militaire. La question d'avoir une monnaie commune pourra être envisagé ou non, une fois que chaque pays aura repris son autonomie. C'est complexe tout ça, mais le capitalisme a tellement compliqué les choses . Il faudra trouver une voie cohérente que chaque pays reconnaîtra. Mais comment ? Promouvoir et expliquer: Que le peuple est arrivé au stade où il peut être le Maître d'oeuvre de son "destin". La Constituante Citoyenne (les institutions) dans chaque pays Le nouveau pacte social (réalisable selon les conditions dans les pays) Le nouveau paradigme économique Ces trois actes sont nécessaires face à la crise globale. Ce sont trois aspects sont différents et pourtant sont liés. Toute une organisation et une coordination pour réaliser ce momentum. Mais il y a un outil qui est peut-être décisif ? Comment donner la légitimité et plus important, la légalité face au Droit Internationale, de la Constituante Citoyenne, autrement dit de la reconnaissance de la Souveraineté du Peuple comme la plus haute institution de chaque pays,de chaque état, nation ? Et bien peut-être par le Parti de Transition. Le parti de transition légitime la Constituante dans son agenda politique pendant la course électorale, et sa prise démocratique du pouvoir par décret, puis loi, légalise la Constituante. La Constituante et le parti de transition forment un tandem qui chevauche le passage de l'état de droit vers l'État Démocratique (socialisme, démocratie directe) aménagé par la Constituante. Ma suggestion au mieux Alain Harrison Québex
la 5G, sa propagation en catimini pendant l'état d'urgence, dans quel but? Les risques sanitaires et liberticides à la clé. Diffusion d'informations, organisation de mouvements et démarches auprès des prestataires en téléphonie, des mairies, des préfectures, au pied des antennes... Notre santé nous regarde, nécessité de campagnes d'informations, de débats éclairés et décision par RIC indispensables dans ce genre de circonstance des affiches, des tracts, des documents, des interviews de scientifiques, des conférences..
impayés de loyer et risque d'expulsion, accès à propriété et logements pour tous, emplois pour tous en incluant les invalides (comme avec le télétravail et droit à des aides même en dessous de 80%, bcp de non reconnu sont au RSA) , droit au loisirs et à des conditions de vie digne pour tous, accessibilité partout , masques pour tous, entraide et possibilité de proposer des solutions ensemble. Accès au droit , à la formation (notamment après bac à distance) et à la santé, prise en compte de l'environnement. caravane d'accès aux droits, équipe handi/valide pour aider à mettre en place l'accessibilité de tout et que ce soit automatique, distribution alimentaire à domicile ( notamment pour les invalides), réunion avec des représentants des différentes branches pour sensibiliser et mettre en place des possibilités comme pour l'emploi, la culture et les loisirs, vidéos de sensibilisation et exercices de sensibilisation à l'extérieurs. Sensibiliser l'état et les collectivités , les asso ( qui font des économie sur les handicapés et mettre en place les moyens et accès à l'autonomie), plateforme de partage, de propositions et de dialogue. reconnaissance de tous? Permettre à tous, même au plus pauvre de participer en présentiel ou à distance aux débats et aux universités (avec mesures sanitaires), ainsi qu'aux formations sur les propositions de lois. affiches, fauteuils roulants, caméra, mise en relation téléphonique et skype avec les concernés et les personnes à contacter, création de binômes, questionnaires pour recenser les demandes. covoiturage et accès transports.
Durant cette crise et ses inéluctables conséquences, il est impératif de défendre au mieux les acquis sociaux: sécurité sociale, chômage, retraites, ... et de ne pas éparpiller nos forces sur trop de sujets. Tous les sujets sont importants, mais la situation grave que nous connaissons peut permettre aux ultralibéraux de faire passer des lois dangereuses. Aider les soignants à prendre du repos et à leur assurer autre chose qu'une pseudo prime !! Une réelle revalorisation du salaire est indispensable. - Il me semble qu'une grande campagne de tracts et affiches distribués en nombre important dans les lieux publics et touristiques serait bienvenue à un moment ou les français vont se poser pas mal de questions. Cette campagne devra se prolonger à la rentrée avec quelques adaptations en fonction de l'évolution de la situation sanitaire et des orientations du gouvernement.
Pour toutes ces propositions définies dans l'avenir en commun, proposer des actions concrètes; proposition 25: Éradiquer la précarité, ex salaire universel proposition 36: Révolution fiscale, ex fiscalité progressive, proposition 37: moyens coercitifs de lutte contre l'évasion et la fraude fiscale proposition 40: aides à la rénovation du bâti avec isolation thermique proposition 65: définir les nouveaux indicateurs définissant le progrès humains et mettant fin au despotique PIB proposition 25: Éradiquer la précarité, ex salaire universel proposition 25: Éradiquer la précarité, ex salaire universel proposition 36: Révolution fiscale, ex fiscalité progressive, proposition 37: moyens coercitifs de lutte contre l'évasion et la fraude fiscale proposition 40: aides à la rénovation du bâti avec isolation thermique proposition 65: définir les nouveaux indicateurs définissant le progrès humains et mettant fin au despotique PIB organiser au sein de chaque groupe des réflexions sur un thème pour faire remonter la synthèse aux instances supérieures, de bas en haut!
L'EMPLOI - campagne sur la proposition de GARANTIE UNIVERSELLE A L'EMPLOI (ETAT EMPLOYEUR EN DERNIER RECOURS) - plus connue en anglais sous le nom "Federal Job Guarantee" : emploi au smic et au 35 heures pour toute personne en faisant la demande, pour réaliser des taches dans la transition énergétique, l'aide aux personnes, le nettoyage de l'environnement etc. FInancée par 1) économie sur l'assurance chômage 2) hausse des recettes fiscales liés à la reprise de l'économie et de la consommation 3) la dette / suppression du CICE/CIR distribution alimentaire garantie universelle à l'emploi (sous une forme élargie) application type de ce qui s'est fait pour la campagne de Bernie Sanders, "Bern app" qui permet de contacter les amis, qui repose sur le "social organising" et permet de s'organiser facilement voir : https://theintercept.com/2019/04/29/bern-bernie-sanders-organizing-kickoff-bern-app/ et https://theintercept.com/2020/01/03/bernie-sanders-democratic-party-2020-presidential-election/
Le droit des malades à accéder aux soins. Argumentaire. Quelle que soit l'efficacité du traitement proposé par l'IHU Méditerranée Infection de Marseille, les décrets empêchant médecins et malades d'utiliser ce traitement, seul disponible contre le COVID 19, montrent l'urgence de repenser les droits des citoyens (à qui le Pouvoir a ordonné de rester chez eux sans soins lorsqu'ils étaient malades). Les citoyens ont qualité pour décider en ce qui concerne leur santé et leur vie; ils ont le droit d'être informés correctement en matière médicale (comme d'en toute matière qui les concerne). Cette question, peu habituelle dans la réflexion politique (il va plus ou moins de soi que c'est le médecin et La Science, ou soi-disant Science, qui décident pour le malade "objet" de leur intervention) devrait figurer comme un thème durable dans nos préoccupations. Groupes de travail et d'échange ??? A voir en fonction des fruits des échanges ??? plan de communication
Parlons d’une autre campagne, l’image idyllique du citadin qui s’y ressource en vacances et comme je le comprends !. Bonheur d’y habiter et en même temps malédiction : - perte des commerces de proximité avec la floraison des grandes surfaces et inexistence de transport en commun pour y accéder. - Manque de médecins généralistes avec des centres de santé éloignés les uns des autres avec comme moyen d’y aller la voiture personnelle , le taxi. - Gestion de l’eau potable de plus en plus difficile à traiter avec par endroits eau de surface polluée par les intrants de cultures agricoles productivistes ( Cyanobactéries dans les rivières et plans de baignades,certains interdits l’été!) Cultures de céréales pour l’export nécessitant l’irrigation en été dont les surfaces grignotent de plus en plus les paysages bocagers et les zones humides ( Marais poitevin par exemple) - Mise en danger de la santé des riverains avec l’usage de pesticides volatiles et rémanents jusqu’à quelques mètres des maisons. - enfin, le plus grave : la précarité. Celle des jeunes qui, sans permis de conduire (trop cher) sans voiture ( coût de l’achat et l’entretien) ont du mal à trouver un emploi localement. Celle des personnes agées, isolées, seules parfois dans des logements mal isolés et loin de tout. Celle des actifs qui doivent, à l’instar des banlieusards , consacrer un long temps de parcours avec un coût de transport important pour se rendre à leur travail. Reste les loisirs : il doit être vital de pouvoir se promener , à pied, en vélo dans des forêts et des sentiers, en compagnie d’enfants le mercredi, en famille le dimanche, sans se sentir en danger en en tendant des coups de fusils. De nombreux accidents surviennent sans que des sanctions appropriées aient lieu . Par exemple retrait à vie du permis de chasse suite à un délit, on le fait bien pour les automobilistes ! Des solutions à tous ces maux existent et il faut le dire très fort: que la campagne est belle ! Signé...une habitante de l’hyper-ruralité poitevine Mettre en place un marché de producteurs locaux dans les villages, par exemple une fois par semaine Un véhicule sanitaire pourrait se déplacer en donnant une grande part à la prévention : alimentation de moins en moins carnée en passant par l’éducation des plus jeunes. Multiplier les cantines scolaires bio Aider financièrement l’installation de jeunes médecins généralistes en particulier les homéopathes qui manquent en milieu rural et reconnaître le diplôme d’herboriste supprimé en 1941 sous l’État français Accentuer l’aide à l’installation de paysans bio, certains ayant du mal à survivre pendant leur temps de conversion (aides de l’état parfois en retard de plusieurs mois) En finir avec les lobbies de pesticides et cette logique implacable de l’artificialisation des sols. Se demander s’il est toujours judicieux de semer des céréales gourmandes en eau l’été( maïs) au moment où celles d’hiver (blés) semées à l’automne arrivent à maturité, alimentées avec les pluies d’hiver. Soutenir financièrement pour les aider juridiquement les maires prenant des arrêtés anti-pesticides. Revoir au niveau communal et inter-communal la gestion de l’eau et introduire un minimum vital de gratuité qui profiterait aux particuliers mais aussi aux petits agriculteurs. Envisager au niveau d’une commune l’achat d’un véhicule partagé qui pourrait être emprunté par les administrés à l’aide de cartes ou abonnements. Etablir des réseaux de covoiturage et d’auto-stop à partir de bornes spécifiques, avec abonnement ou pas et créer des pistes cyclables sur certaines routes dangereuses Interdire la chasse les mercredi , dimanche et jours fériés Au final, à l’heure d’internet, «  penser global et agir local »se doit d’être appliqué La planification écologique: protéger l'eau, l'air, le vivant et sortir du nucléaire Exploiter durablement la forêt française, patrimoine national S'attaquer à la fraude fiscale Augmenter les salaires et mieux encadrer le statut d'auto-entrepreneur Soins prescrits remboursés à 100% Viser les marchés: se sont des endroits de mixité sociale et générationnelle où il est facile de distribuer des tracts et échanger même et surtout avec des personnes qui n'ont pas nos idées. Déposer quelques exemplaires de l'Avenir en commun dans les boites à livres publics
Bonjour, Afin de concilier lutte contre le chômage et protection de l'environnement, je propose de s'emparer de la thématique convivialiste : que les gains de productivité ne soient plus transformer en hausses des dividendes (comme bien souvent) ou même en hausse des salaires (à partir d'un certain seuil) mais en gains de temps pour la vie personnelle ou associative. - Lutte contre le chômage par un partage de l'emploi. - Protection de l'environnement. Qualité de vie. Tracts...
La "crise" économique va être l'occasion de demander des sacrifices au plus grand nombre au nom de la solidarité, mais en fait, très concrètement l'occasion de faire passer des mesures cyniques destinées à remplir un peu plus et au plus vite, les poches d'une minorité. Un exemple récent. 5000 à 8000 € (par contrat) pour inciter les entreprises à signer des contrats d'apprentissage. Puis à la fin de l'apprentissage… "désolé, tu étais très bien, mais là, on peut pas te garder"… au suivant ! Au-delà du détournement de l'argent public au profit d'intérêt privé, c'est le développement d'une culture de l'emploi "kleenex" qui se développe. Suggestion: Supprimer l'apprentissage post-bac. C'est sans doute trop iconoclasme, alors au moins, faire un suivi des taux d'embauches effectifs des alternants à l'issue de leurs contrats. Telle entreprise ne conclut pas plus de 50% (exemple) d'embauches à l'issue de ses contrats d'alternances. Cela signifie qu'elle profite juste des incitations financières, sans besoin effectif d'embauche. Elle doit être alors, pour plusieurs années, "interdite d'apprentis". Pour les élèves (toujours en post-bac) pour qui la solution de poursuite d'études, pour causes de ressources insuffisantes, passe par l'alternance, la nation doit subvenir au financement des études. Tout le monde si retrouvera et en premier lieu l'étudiant avec un cadre d'étude continue bien plus serein que celui de l'apprentissage, qui hache les études et induit des biais négatifs dans les savoirs. Juste poser le sujet et le soumettre à réflexions en se demandant pourquoi ces alternances (apprentissages) post-bac n'existaient pas il y a 20 ans. Besoin réel des entreprises ou opportunisme/aubaine ?
Précarité énergétique et logement sociaux caravane de recensement des difficultés logement et isolation. Chantier participatif de construction Bois Terre Paille pour des personnes en précarité Plan de rénovation écologique de tout le bâtiLe bâti est un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre et le secteur de la construction génère la majorité des déchets. Les logements “passoires thermiques” restent trop nombreux, pénalisant financièrement ceux qui les occupent (propriétaires et locataires). Les dispositifs existants ne sont pas assez efficaces : trop dispersés, trop dépendants de l’action individuelle des propriétaires. Un véritable plan doit être mis en place pour changer d’ampleur et de résultats.-Assurer l’isolation d’au moins 700 000 logements par an-Renforcer les programmes locaux de détection des passoires énergétiques, avec davantage de moyens humains et financiers-Mettre fin auxsituations de précarité énergétique que subissent7 millions de personnes en privilégiant les rénovations complètes et en interdisant immédiatement la location des passoires thermiques54-Former, labelliser et coordonner les professionnels de la rénovation énergétique afin d’imposer une obligation de résultats-Mettre en place un « guichet unique » regroupant les demandes de financement, l’évaluation des besoins, la coordination des professionnels nécessaires pour organiser la rénovation par les propriétaires individuels-Développer la construction Bois Terre Paille pour réduire l’impact écologique et climatique du secteur Construire 200 000 logements publics par an pendant 5 ans aux normes écologiques chantier formation tracts
Beaucoup de jeunes ne trouveront pas ou plus de contrat d'apprentissage pour continuer leur formation. A la rentrée, il faut qu'ils s'orientent massivement vers la formation initiale en lycées professionnels publiques ( CAP ou Bac Pro ), BTS ou licences Pro. Il ne faut pas laisser un nombre important d'élèves sans possibilité de continuer leur formation et de finir sans qualification ni diplôme. Sinon, la possibilité de trouver un emploi n'en sera que plus dur. Le droit à l'éducation pour tous. C'est la mesure 74 : Qualifier tout le monde Affiches, tracts et messages sur Youtube et réseaux sociaux Le message devrait être repris par les députés insoumis dans les médias nationaux
Le confinement à encore une fois mis en avant les problèmes de logement en France ; il me semble que promouvoir un logement décent, sûr, salubre et proportionné aux besoins de chacun est primordial. Cette crise qui s'annonce semble aussi être l'occasion de remettre sur la table une nouvelle diminution du temps de travail. En effet pourquoi devoir choisir entre se tuer à la tache et se résigner aux aides publiques? Bien entendu, l'Etat par la loi devrait assurer le même revenu qu'avant réduction : cela coûterait plus cher aux entreprise, qu'elles versent moins de dividendes ! ... Surtout pas la sortie du nucléaire ! Il faut arrêter de laisser planer le doute au sujet de cette énergie. Oui, elle produit des déchets radioactifs à vie longue. Mais, elle émet autant de CO2 que l'éolien tout en étant pilotable. Si l'Allemagne peut se permettre de planter des milliers d'éoliennes et d'installer des tonnes de panneaux solaires, c'est parce quand elle en a besoin, elle à achète l'électricité nucléaire française ou celle polonaise issue du charbon ! Enfin, notre mouvement prône l'indépendance (en matière européenne, ça aussi malheureusement au passage, en matière militaire pour l'OTAN chose à remettre en avant, en matière de dette ce qui là encore est du bon sens) : pourquoi donc saborder une filière industrielle nationale non seulement de rang mondial mais, et c'est rare, dans laquelle l'Etat possède encore une participation importante voire majoritaire ? Ce serait détruire un bastion technologique, scientifique, industriel et prestigieux, bastion qui pour une fois nous appartient à tous dans une certaine mesure via les actions détenues par l'Etat : c'est lamentable. A noter, que je ne défends pas un maintient de la proportion élevée de nucléaire : cependant une sortie complète est scientifiquement absurde et technologiquement irréaliste (non pas la sortie mais le remplacement par d'autres énergies supposément plus "vertes"). Par ailleurs, s'il y a certes eu un vote sur ce sujet au sein du mouvement, il me semble peu avisé pour la FI de s'appuyer sur son résultat pour en faire un dogme qui n'est plus à discuter. Or quand on regarde sur cette plateforme, aucune case pour une proposition "non alignée" : c'est fort dommage pour notre mouvement... ...
je propose que chaque groupes de patrouille de police , composé de 5 agent soit constitué de 3 gardiens de la paix un infirmier et un pompier .chacun d un service différent ,ils pourront sans aucune pression balancer les comportements inappropriés voir bavures.ils seront en charge de la négociation et de la garantit du respect des valeurs républicaines.si la force est nécessaire , ils laisserons leurs place aux force de l ordre et surveilleront la bonne marche de l interpellation. ainsi ,plus d arrestations arbitraire , plus de racisme ,plus de bavure impunies.Cela sera deja un debut ,je sais que cela peut etre difficile a mettre en place pour les crs ou brav .mais pour la bac les gendarmes les polices les vigies pirates , ca sera un plus , chacun pouvant conseiller l autre sur sa partie et pourront alerter leurs propre service directement pour obtenir des renfort adecoite. bien a vous Eric .Jean luc lache rien .A votre disposition medaillé d honneur des sapeur pompier. je propose que chaque groupes de patrouille de police , composé de 5 agent soit constitué de 3 gardiens de la paix un infirmier et un pompier .chacun d un service différent ,ils pourront sans aucune pression balancer les comportements inappropriés voir bavures.ils seront en charge de la négociation et de la garantit du respect des valeurs républicaines.si la force est nécessaire , ils laisserons leurs place aux force de l ordre et surveilleront la bonne marche de l interpellation. ainsi ,plus d arrestations arbitraire , plus de racisme ,plus de bavure impunies.Cela sera deja un debut ,je sais que cela peut etre difficile a mettre en place pour les crs ou brav .mais pour la bac les gendarmes les polices les vigies pirates , ca sera un plus , chacun pouvant conseiller l autre sur sa partie et pourront alerter leurs propre service directement pour obtenir des renfort adecoite. bien a vous Eric .Jean luc lache rien .A votre disposition medaillé d honneur des sapeur pompier. je propose que chaque groupes de patrouille de police , composé de 5 agent soit constitué de 3 gardiens de la paix un infirmier et un pompier .chacun d un service différent ,ils pourront sans aucune pression balancer les comportements inappropriés voir bavures.ils seront en charge de la négociation et de la garantit du respect des valeurs républicaines.si la force est nécessaire , ils laisserons leurs place aux force de l ordre et surveilleront la bonne marche de l interpellation. ainsi ,plus d arrestations arbitraire , plus de racisme ,plus de bavure impunies.Cela sera deja un debut ,je sais que cela peut etre difficile a mettre en place pour les crs ou brav .mais pour la bac les gendarmes les polices les vigies pirates , ca sera un plus , chacun pouvant conseiller l autre sur sa partie et pourront alerter leurs propre service directement pour obtenir des renfort adecoite. bien a vous Eric .Jean luc lache rien .A votre disposition medaillé d honneur des sapeur pompier. solé j ai pas reussi a faire ma proposition ailleur chui un peut a la ramasse sur l ordinateur.
relocalisation de certains emplois en France en démontrant que ça n'est pas plus cher de produire français qu'à l'étranger. C'est notamment vrai pour l'alimentaire, et notamment la création d'emploi par l'agriculture bio, de proximité qui permet le redynamisation des territoires ruraux Le refinancement de l'Hopital Public et la restauration de notre système de santé organisation de collectes locales de biens de première nécessité et d'aliments pour les plus démunis la protection de l'environnement et la création d'emploi gràce à la transition écologique des réunions zoom avec les adhérents, des webinaires sur des thématiques disponibles pour tout type de participants pour faire connaitre le mouvement et les députés ainsi que les acteurs LFI locaux
Il faut que la LFI propose des emplois et assurance chômage et mettre en avant le fait que l'état doit payer les loyers pour les précaires. Il faut distribuer des colis alimentaire et aider les précaires à payer les loyers en les donner les adresses où ils peuvent avoir de l'aide et LFI doit contacter les personnes importantes de chaque communauté afin d'en savoir leurs problèmes. Contacter les personnes importants des communautés afin d'en discuter des problèmes et d'écouter des solutions proposées Tracts, Facebook (faire des vidéos d'appel avec des personnes de tous les pays pour que ces personnes puissent faire adhérer d'autres personnes et diffuser les informations exemple étant originaire de Bangladesh, si je fais une vidéo en disant les bangladais à rejoindre LFI, mes compatriotes vont le faire)
Réfléchir aux conséquences aberrantes des primes ou réductions fiscales qui incitent les entreprises à gonfler les prix des biens et services et vendent du rêve aux consommateurs-administres . Reguler le prix des biens et services et Baisser les charges des entreprises et les carnets de commandes et l'emploi se porteront nettement mieux. Remplacer ces mesures de "poudre de perlimpinpin...),et d'incitations à la consommation par la mise en oeuvre de pratiques commerciales au juste prix. Nous avons encore un bel exemple : le chômage partiel (qui bien sûr a été une bonne action politique sociale) n empechera pas des licenciements en nombre. Ce qui confirme que ce qui compte c est bien le carnet de commandes bien rempli pour faire du CA et faire tourner tous les rouages de l entreprise. Stop, aux pansements politiques qui ne sont que politiques. Travailler justement sans "rouler le consommateur " pour gagner 4 fois le prix grâce à des charges et des impôts qui doivent être en phase avec la réalité. Étrangler les entreprises contribuent aux abus. Réguler les prix instaure de l'équité... Un carnet de commandes rempli est le début de l économie florissante. Si les prix correspondent à la réalité des niveaux de vie du citoyen le plus modeste, alors tout le monde consommera sans passer par l endettement sous toutes ses formes qui au final pénalise toujours les mêmes. Par ailleurs, chacun pourrait ainsi contribuer à l impôt même symbolique afin de créer le sentiment d appartenance et faire société. Un salarié au Smic serait tout autant fier d avoir versé 100 euros d impôt dans l année pour contribuer à la construction de l école ou de l hôpital de sa ville ou département, a condition qu on lui donne le moyen d y contribuer dignement.
Traçage électronique refusé, va nous coûter gros en terme d'adhérants. La colère et le refus systématiques ne sont pas présidenciables. Voulons-nous rester à 10 -15% à jamais?! Je déteste toutes les opacités qu'on nous fait avaler au nom de la liberé! J'exige que notre leader politique de gauche demande plutôt que soit mis sur les téléphones portables qui gange combien et comment?! Qui a exploité qui et s'est enrichi et... comment? Qui est évadeur fiscal? Qui a polué pour s'enricher... Qui a mis des pesticides dans nos repas, et combien? J'exige que nos "smart phones" puissent lire des codes sur les produits, pour nous informer sur les entreprises coupables, et leurs liens avec les politiques. Que les fabricants d'armes et leurs activités et crimes liés à ce qu'appelle "intérêts français" á l'étranger soient connus et lisibles par nos cellephones sur leurs produits coupables. Je voudrait qu'à moins de un métre de distance sur nos lieux de travail, nos téléphones puissent nous indiquer les écarts de salaire "anonymes" entre hommes et femmes, entre blancs et moins blancs, ou plus foncés... Au nom des libertés, la technologie est très largement au service de l'opacité. Sans transparence nos droits sont bafoués, pendant que les riches préfèrent que toute info soit privée! La liberté d'exploiter, d'empoisoner, de poluer, de discriminer, et d'exclure nous frappent tous! Et nos dirigeants de gauche devrait plutôt profiter de toutes les occasions pour proposer l'utilisation de la technologie par et pour le peuple, et plus de transparence, et non pas nous imposer le plus petit dénominateur en commun en terme d'adherants potentiel à notre mouvement. L'idée de planification ne l'emportera pas dans lópacité! Il faudrait d'abord metter en évidence les tords. Si non, les riches employeurs coupables vont toujours menacer de ne pas embaucher, de ne pas produire, et d'affamer les gens, comme ils ont toujours fait! Il faudrait montrer comment la planification peut permettre d'optimiser nos resources et travailler moins, et vivre mieux. Au lieu de gaspiller nos resources pour produire des armes, et piller le monde entier au service des 1% les plus riches, qui se vantent dávoir créer ainsi des emplois pour la patrie! Lávenir en commun sera avancé sur la base de beaucoup plus de transparence, ou il ne se réalisera jamais! On peut metter à disposition de nos groupes d'action les données chiffrées les plus utiles pour étayer nos proposiitons. Et, des idées qui renforcent un dénominateur en commun plus large. Et on peut formuler des exigences populaires précises pour obtenir plus de transparence à coup de slogans, et même de legislation s'il le faut! Beaucoup trop de données et d'information privées ou secrètes, ne devraient pas rester secrètes, dans le public et dans le privée ou même au niveau des individus. Dans l'opacité, on exploite et on exclut au nom de la patrie. On commet des crimes au nom des intérêts de la patrie. On met au chômage des masses et en même temps admire les lois et vertues du marché qui est sensé tout équilibrer! Et on ose dire qu'on n'a pas assez pour nourrir nos plus âgés! Il n'y a que l'exploitation et l'exclusion qui sont planifiées!
- droits aux vacances et aux congés payés (malgré le confinement) - emploi -logement (expulsions, logements insalubres, fonds de garantie loyer, FSL, ..) - se syndiquer : pourquoi, comment? - Les vacances pour les enfants : proposer d’amener un enfant (amis, voisins, quartier, familles monoparentales) avec sa famille : en vacances , en sortie à la journée. (prévoir le cadre "juridique" des responsabilités des accueillants, fiche sanitaire, attestation d'accord des parents, bulletin casier judiciaire n3, etc...) - Organiser un échange de maisons insoumises (paris-province) - caravane accès aux droits - caravane des solidarités (échanges de services, aide aux personnes seules, ..) - Mise en relation, avec les services sociaux, des avocats en droit du travail pour les jeunes (job d'été), URGENCE DEMOCRATIQUE : - LES LIBERTES (actuellement profondément menacées par le Ministre CAstaner) - RESISTER face à une mairie de droite/d’Extrême-Droite URGENCE SOCIALE : - l'autonomie des jeunes - l'emploi dans les structures d'économie sociale et solidaire (faire connaitre) matériels visuels par thème : tracts,banderoles, affiches fiches "techniques", mémo argumentaires synthétique pour s'approprier rapidement les sujets Kit action thématique "clé en main" : exemple : nos libertés menacées : tracts, affiches, banderole, note de synthèse, argumentaire(s), positions et propositions de la FI)
Bonjour, nous naissons libres et égaux alors ne serait il pas oppotun de mettre en place un revenu universel dès 18 ans et ce durant toute la vie ainsi la suppression des retraites, des indemnisations chômage et tout autre privilège pourrait être envisagée. Chacun pourrait avoir suivant ses besoins, ses capacités, ses envies créatrices une activité rénumératrice durant cetaines années de sa vie. Ce revenu universel permettrait aux femmes d'éléver leurs enfants, il nous permettrait de s'occuper de nos ailleuls. La vie n'est qu'un laps de temps entre la naissance et la mort, ce temps doit servir à jouir de nos vies non les détruire Un revenu universel tarif unique des loyers au mètre carré tarif unique des matières de première nécessité ( farine,sucre, oeufs ; lait) Supprimer les emballages plastiques et consommer une alimentation saine et non industrielle Il serait temps de s'inquiéter de la pollution de la terre et supprimer tous ces pesticides et produits chimiques qui sont la cause de cancers. Une alimentation saine est le meilleur remède qui puisse y avoir pour une bonne santé de la population . Pourquoi ne pas se permettre d'afficher manger tue sur certains produits alors que fumer tue sur le tabac est permis . Demander aux salariés d'être actionnaires de leur entreprise pour avoir un pouvoir décisionnaire Dans cet nouvel ère, les réseaux sociaux remplaceront les médias.et sont accesible par tous les jeunes
Pour une réelle démocratie participative Se détacher du suprématisme intellectuel pour laisser la parole à tou-te-s https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/livret-intervention-populaire/ STRUCTURATION TRANSPARENTE DU MOUVEMENT: sans quoi l'hémorragie de militants continuera face à des comportements autoritaires et anti-démocratiques en interne Mettre le fonctionnement actuel au clair en répondant à ces questions: Informer les militants en toute transparence sur le fonctionnement de la FI: structure administrative? quelle forme juridique? quels mandats? gestion de l'argent? qui fait quoi? mandats? gestion de la communication? qui fait quoi? mandats? Quel pouvoir de décision pour les assemblées de militants? Donner des explications honnêtes et transparentes sur les parachutages de candidats en passant outre les dynamiques mises en place par les militants en local (Raquel Garrido etc) Se structurer en réel parti politique pour dissiper l'effet gazeux? NOUS NE FERONS PAS ADVENIR UNE REELLE DEMOCRATIE ET L'EXEMPLARITE DES REPRESENTANTS SANS L'APPLIQUER AU FONCTIONNEMENT DU MOUVEMENT
Supprimer l'actionnariat, source d'appauvrissement général et qui surtout, transforme les salariés en esclaves. Retrouver l'argent de la fraude fiscale et le redistribuer à la population qui gagne moins de 2 000 € nets par mois. Affecter un budget décent aux hôpitaux publics pour que tout le monde ait accès aux soins dans les meilleures conditions. Sanctionner comme délits les dessous de table, pudiquement rebaptisés "dépassements d'honoraires", pratiqués par nombre de chirurgiens. La médecine doit être la même pour tous ; les pauvres aussi méritent l'excellence. Accueillir les gens qui dorment dans la rue dans les bâtiments désaffectés et en bon état (par exemple à Marseille, la caserne du Muy). Mettre en commun les compétences des bricoleurs pour rénover des logements qui se dégradent, faute de moyens des locataires ou propriétaires pauvres (oui, il y en a aussi). Des caravanes d'accès aux droits. Repenser l'Union européenne. Tenir compte de leurs avis.
la question sociale à mettre en avant est l'Instruction. Le droit de savoir, de connaître ses droits. Droits aux soins.Droits du travail. A la rentrée les salariés vont rencontrer encore plus de difficultés que pendant le dé-confinement : Des milliers d'entreprises n'auront pas pu ré ouvrir . D'autres entreprises vont négocier des baisses de salaires, des RTT travaillées. Ne pas se substituer aux syndicats, orienter les salariés et demandeurs d'emplois vers une information syndicales. Leur faire prendre conscience que l'on est plus fort en étant structurer. Faire des caravanes d'informations sur les décrets de l'état d'urgence sanitaire qui touchent aux code du travail. L'accès au savoir. Mettre à disposition des explications- traductions des décrets sortis pendant l'état d'urgence sanitaire. Faire des tracts expliquant clairement les différents décrets .
Revenu universel ou équivalent, notamment par la reconnaissance de l'importance sociale des mères au foyer. Au Costa Rica, tous les enfants sans exception vont à l'école, dans des locaux et une ambiance générale particulièrement stimulante (chemises blanches pour tous...assistance pour poursuivre des études supérieures...) = nombreux diplômés. Ce que peut faire le Costa Rica, la France et l'Europe en seraient incapables ? Grrr...!! Renverser les raisonnements de base : nous savons pertinemment que "la théorie du ruissellement" est une foutaise ! Des économistes crédibles ont pris, depuis longtemps déjà, le parti inverse de favoriser la consommation des citoyens pour que les entreprises de toutes tailles aient envie d'investir et de produire, le plus possible localement. Les esprits d'une majorité de nos concitoyens y sont prêts. Nous ne citerons peut-être pas Henry Ford qui a plutôt mal tourné ensuite, mais que le bon sens économique avait inspiré lorsqu'il avait déclaré qu'il fallait "payer correctement les ouvriers si nous voulons qu'ils achètent nos voitures". Tellement évident ! Les multinationales doivent être ramenées à la raison. Expliquer pourquoi au grand public ne doit pas être très complexe, tellement les abus sont évidents : dividendes, paradis fiscaux (aux dernières nouvelles ils détiendraient environ 30 000 milliards de $ !), progressions boursières malgré "la crise" et "les crises". Pour qui, ces crises ? Rien à voir avec les tergiversations de nos dirigeants pour qqs millions. Dégager qqs centaines de milliards pour sauver les banques, Air-France ou Renault … ne pose vraiment pas de problème crucial de déficit budgétaire, à l'exemple des Etats-Unis. Mais alors, pourquoi ne pas proposer le même effort pour éradiquer la pauvreté en France et en Europe ?! Serions-nous devant un entêtement idéologique incontournable ? Un plan de communication simplifié. Nous recevons tous des quantités d'informations écrites ou parlées de la part d'une multitude d'associations et de partis. Ne serait-il pas préférable de vous en tenir à des chiffres éloquents ? Tout a été écrit sur ces sujets par des économistes respectables. En politique comme en religion, il y a ceux qui la servent et ceux qui s'en servent. Il est devenu très urgent de bien faire la distinction et d'éloigner rapidement les gêneurs. Une question, svp : existe-t-il un risque vital réel ou probable pour quelqu'un qui s'aviserait de dénoncer ouvertement les abus et exactions de nombre de détenteurs d'une autorité suffisante pour profiter des situations ? L'histoire des derniers siècles incite à poser la question. Courage !
Integration du peuple dans le processus de decision dune maniere transparente et surtout autrement que par de "simples" manifestations. - Education politique - trop de peu de gens comprennent les processus politiques; l'education est clée. Avoir des cours ouverts de sciences politiques, sociales et d'histoire apporterait quelque chose de _direct_ a la population qui en ressortirait plus éclairée sur ses choix. - Utiliser des moyens techniques qui sont maintenant disponibles au grand public pour permettre une integration dans le processus de choix: --> la democracie "liquide" est un exemple qui permets a tout le monde de proposer & voter sur des propositions de maniere collectives, et qui permet de deleguer des votes lorsque c'est un sujet que l'on ne connait peut. https://liquidfeedback.org/index.en.html est un example mais il y a d'autres possibilites techniques. Je ne sais pas Voir formes de solidarités concretes - les deux sont reliés pour moi.
Dans le cadre de l'abandon des énergies fossiles émettrices de CO2, doit-on abandonner l'énergie nucléaire faiblement émettrice de CO2 ou relancer la recherche sur la recherche sur des réacteurs nucléaires de 4ᵉ génération fonctionnant au plutonium dont les stocks de combustible sont important en France ? Dans le cadre de la souveraineté alimentaire de la France en production biologique, peut-on laisser se développer les fermes solaires ? Comment peut-on gérer la raréfaction du silicium et la production des panneaux solaire à l'étranger ? X X X
L'augmentation du SMIC L'augmentation des salaires La réduction du temps de travail Bas les masques des privatisations Caravane pour l'aide alimentaire, caravane d'intervention concernant les retards de paiement des loyers, de l'eau, de l'électricité, du gaz. Caravane d'intervention contre les coupures (eau, gaz, électricité) et contre les expulsions. Réappropriation publique des moyens de production essentiels. S'opposer à toutes privatisations (ADP-Barrages hydroélectriques-services de santé, etc.) Dispositif d'information en direction des GA des initiatives d'actions prises par les différents GA. Solliciter l'avis des GA pour l'élaboration des tracts et des affiches (Thème, présentation, objectif) Besoin de tracts et d'affiches sur nos proposition Avenir en commun et sur les traités européens Prévenir en amont les GA de l'élaboration de nouveau matériel afin que ceux-ci prennent leur disposition de commandes et d'initiatives d'actions. Relancer une campagne pour de nouvelle création de GA sur le territoire, notamment dans les zones rurales. Obtenir des liens plus étroits avec la/le député FI de la circonscription et de celle la plus proche des GA Avoir un contact et un suivi par région pour les GA des départements à prédominance rurale Favoriser/aider les GA pour la création de pages facebook ou autre par GA ainsi que la création de sites GA.
Bonjour. Une société solidaire ne peut pas reposer sur la privatisation des services de première nécessité. La santé, l'énergie, les transports, les communications, l'alimentation de première nécessité, voire le logement, ne doivent pas être détenus par des entrepreneurs privés. La nationalisation de tous ces secteurs est une évidence et une obligation pour éviter l'inflation et la spoliation à usage de productions de dividendes. Une évidence urgente à mettre en œuvre est la définition d'un revenu minimum autant que maximum pour un réel partage des richesses produites. Ceci accompagné et suivi de l'écrêtage et de l'expropriation de toutes les fortunes qui dépassent ce maximum. Une redéfinition des métiers qui méritent la reconnaissance de la Société : la crise du covid a prouvé qu'un éboueur est cent fois plus utile qu'un "dirigeant", qu'un aide soignant est cent fois plus utile qu'un "président de la République" Un débat doit être lancé sur quelles reconnaissances pécuniaires en face de tels métiers. Selon ma conception personnelle : Rien ne justifie qu'une heure de vie d'un Être Humain vaille plus qu'une heure de vie d'un autre Être Humain. A discuter. Une réelle cohésion sociale ne peut s'établir qu'avec le partage équitable, débattu et accepté par la majorité des Citoyens. De une à deux fois, pourrait être la multiplication d'un salaire horaire, selon les risques encourus lors de l'exercice de métiers particulièrement et inévitablement dangereux. A chacun de choisir ensuite le nombre d'heures travaillées qui lui convient pour vivre sa vie comme il l'entend. Sans toutefois dépasser un maximum défini pour ne pas s'approprier des parts outre mesure. L'objectif principal lors de la création d'une entreprise doit être la motivation de son utilité sociale, environnementale et solidaire pour une Société plus juste et sans gaspillage éhonté. Sans étouffer les initiatives privées, la loi doit encadrer les statuts des entreprises pour qu'une personne ne puisse pas prendre le pouvoir sur plus de tant d'autres personnes. Par exemple : pas de pouvoir sur plus de vingt personnes. Pas d'entreprise privée de plus de tant de chiffre ou bénéfice. Au delà, soit l'entreprise est nationalisée, soit sous forme de scop. A discuter et débattre. Gilles Dodos. La principale forme d'exercice des solidarités, parfaitement complémentaire des obligations de l’État, est le rôle des associations. Redéfinition des valeurs des métiers de premières nécessités. Sans avis
- L'accès à l'Eau en Guadeloupe. - Réduction du temps de travail des personnels soignants (32H30)🙂 - Augmentation des salaires des personnels soignants du public sans contrepartie. - Soutenir des actions des associations d'usagers de l'eau. Relancer l'enquête parlementaire sur la gestion de l'Eau en Guadeloupe, qu'elles appellent de leurs vœux! Manifestations diverses et variées. Tracts et affiches personnalisables. Autres matériels de "propagande".
Ce n'est pas la question sociale qui mériterait d'être mise en avant mais plutôt les leçons à tirer de l'épisode Covid. Le rapport de la commission d'enquête COVID-19 en est une excellente base car elle décortique les processus du système qui ont mené aux dysfonctionnements observés. C'est un véritable cas d'école. Je ne suis pas d'accord pour jouer aux ONG. Ce n'est pas notre rôle et surtout on est toujours dans la logique de la rustine chère à nos gouvernements. Le rôle d'un mouvement n'est pas de se disperser dans de petites actions locales, de poser quelques sparadraps sur les plaies mais bien d'en pointer les causes, de montrer que ce qui reste de l'esprit CNR et"services publics" de notre pays est ce qui l'a aidé pendant la crise et qu'il faut reprendre ce chemin là. Les gens sont mûrs pour l'entendre. Autre point très important qui est malheureusement oublié dans cette campagne: les différentes attaques aux droits et libertés qui sont très concrètes ou en projet (drônes, Loi Avia, interdiction de prendre la parole en public, restriction de manifestations, violences policières, Etat d'urgence passé dans le droit commun etc). Il faut absolument en parler. Mettre en avant les différentes mesures préconisées par nos députés avec proposition de pétitions comme, par exemple, l'application de plafonnement des frais bancaires et les mesures concernant les loyers. Les stands pour les signatures ADP ont été très porteuses en terme de contacts avec les gens. Tenus de manière régulière et aux mêmes endroits, ils créent un véritable lien et favorisent des conversations approfondies. Celles qui rejoignent ce que les gens ont pu concrètement observer comme la nécessité de planifier et de relocaliser. Affiches Propositions de pétitions écrites (beaucoup de personnes sont exclues du numérique ou n'aiment pas être tracées). Les pétitions signées en stands permettent un support de discussion et proposent aux gens d'être acteurs sans attendre la prochaine présidentielle.
Ce n'est pas la question sociale qui mériterait d'être mise en avant mais plutôt les leçons à tirer de l'épisode Covid. Le rapport de la commission d'enquête COVID-19 en est une excellente base car elle décortique les processus du système qui ont mené aux dysfonctionnements observés. C'est un véritable cas d'école. Je ne suis pas d'accord pour jouer aux ONG. Ce n'est pas notre rôle et surtout on est toujours dans la logique de la rustine chère à nos gouvernements. Le rôle d'un mouvement n'est pas de se disperser dans de petites actions locales, de poser quelques sparadraps sur les plaies mais bien d'en pointer les causes, de montrer que ce qui reste de l'esprit CNR et"services publics" de notre pays est ce qui l'a aidé pendant la crise et qu'il faut reprendre ce chemin là. Les gens sont mûrs pour l'entendre. Autre point très important qui est malheureusement oublié dans cette campagne: les différentes attaques aux droits et libertés qui sont très concrètes ou en projet (drônes, Loi Avia, interdiction de prendre la parole en public, restriction de manifestations, violences policières, Etat d'urgence passé dans le droit commun etc). Il faut absolument en parler. Mettre en avant les différentes mesures préconisées par nos députés avec proposition de pétitions comme, par exemple, l'application de plafonnement des frais bancaires et les mesures concernant les loyers. Les stands pour les signatures ADP ont été très porteuses en terme de contacts avec les gens. Tenus de manière régulière et aux mêmes endroits, ils créent un véritable lien et favorisent des conversations approfondies. Celles qui rejoignent ce que les gens ont pu concrètement observer comme la nécessité de planifier et de relocaliser. Affiches Propositions de pétitions écrites (beaucoup de personnes sont exclues du numérique ou n'aiment pas être tracées). Les pétitions signées en stands permettent un support de discussion et proposent aux gens d'être acteurs sans attendre la prochaine présidentielle.
Économie, Emploi et assurance chômage, sens et priorités sous l'anthropocène Une monnaie nationale complémentaire pour construire TOUT DE SUITE une alternative au capitalisme Références : https://my.framasoft.org/u/mediationpourtous/?searchtags=monnaie_du_bien_commun Une économie des communs financée par une monnaie des communs : à ajouter en transversalité au programme LAEC : - https://laec.fr/recherche?termes=%C3%89CONOMIE - https://laec.fr/recherche?termes=monnaie - https://laec.fr/recherche?termes=mon%C3%A9taire Partir des dynamiques locales autour des monnaies locales complémentaires pour montrer ce qu'une monnaie nationale complémentaire peut apporter en plus en synergie avec elles. Leur présenter un projet de livret-thématique à discuter, pour le faire remonter à La coordination de l’espace programme. Proposer de créer un groupe thématique pour amplifier ce chantier.
Au moment où nous avons besoin de plus de médecins que jamais dans nos hôpitaux publiques, il est nécessaire de se poser les bonnes questions. Les études de médecine sont connues pour être parmi les plus compliqués, et les plus longues. Il faut à tout prix revaloriser les salaires dans le domaine médical. Quelques exemples : Un étudiant en médecine en 4ème année post bac, est rémunéré 130 euros brute par mois, pour 80 heures de travail. Cela fait moins de 2euros de l'heure ! Cette situation est absolument insupportable. Pour comparaison, un étudiant en alternance au niveau Master 1 gagne en moyenne 19 000 euros, soit plus de 1580 euros par mois. Ils sont ainsi payés au SMIC. Pire encore, un étudiant en médecine en 6ème année post bac, alors même que les étudiants sont confrontés à un examen d'une extrême difficulté, devant ainsi carburer s'ils veulent avoir la spécialité qu'ils désirent, ils sont aussi payés pour leur multiples heures de travail, seulement 250 euros par mois. Encore une fois, à titre de comparaison, un ingénieur, (je prends cette formation, car elle se rapproche de la difficulté des études de médecine) gagne en moyenne 36000 euros après son bac +5, soit 3000 euros par mois. Si vous pensiez que la situation était déjà mauvaise, attendez vous au pire, car cet enfer n'est pas terminé ! Se rajoutent à ses conditions de travail très dures, ses salaires très bas, et ses études très longues et compliquées, une majorité d'interne qui travaille bien plus que le temps de travail maximal, (48h) allant parfois jusqu'à 80heures de travail ! SEULEMENT 14% d'entre eux récupère le salaire qu'il leur est dû pour leurs heures de travail supplémentaire. Cette situation est absolument insoutenable, il faut réagir ! Il faut dire stop à l'esclavagisme des internes ! Il faut mettre en oeuvre une réelle valorisation des salaires. Pour cela, il faut que tous les étudiants, et cela dès la 5ème année de médecine, touche au moins le SMIC horaire. Pour la 4ème année, il faut au moins leur garantir le seuil de pauvreté, afin qu'ils puissent au moins continuer leurs études sans avoir besoin de l'aide par la forme de subventions de leur famille, comme c'est le cas actuellement. Je rappelle quand même, que la majorité des employés en alternance au niveau Bac +4 touches déjà le SMIC horaire, pour généralement des temps de travail similaires, voire réduits. Il faut aussi payer correctement les heures de travail supplémentaires, c'est nécessaire à la survie de notre système de santé ! C'est un bon moyen pour inciter les élèves et étudiants afin qu'ils privilégient les centres hospitaliers publics. Les mesures du livret "Santé". Voici quelques idées : _ Faire une vidéo "reportage" permettant de montrer les conditions de vie actuelle des étudiants en médecine, entre précarité et double emplois, et en donnant les solutions proposés par la FI. _ Réaliser une affiche / tracts dénonçant PUBLIQUEMENT les salaires honteux. _ Organiser une marche pour les étudiants en médecine pour la rentrée de Septembre.
impayés de loyer et risque d'expulsion D'accord sue la réflexion sur comment agir dans le domaine de la rénovation thermique Réfléchir à donner la possibilité de militer sans le numérique que tout le monde n'a pas forcément à disposition . : les smartphones , qu'il faut se procurer pour les innovations technologiques , et ceci rejoint le chapître suivant; l'ordinateur est un produit de luxe pour encore beaucoup de personnes . au chapître de la planification écologique et de la règle verte il faut réfléchir à comment ne pas épuiser les ressources de la planète,comme la croissance infinie le fera,ainsi que la course folle au développement du numérique et des nouvelles technologies. Bien peser le rapport bénéfices/nuisances possiblement irréversibles(, comme déjà le nucléaire , les OGM...) et la 5G dont on connaît déjà les dégâts qu'elle occasionne là où elle est déjà implantée. Tracts et affiches Désolée je n'ai pas ds'autres idées......
Ouverture des rues, places et parkings à l'initiative commerciale privée Déréglementation des règles d'hygiène en matière d'abattage animal et de cuisine Création/Ouverture d'abattoirs (et chambres froides) par communauté de communes Création/Ouverture de cantines publiques Caravane alimentaire et festive Je n'ai pas encore lu La Bible! (Augmentation du salaire minimum) Matériel de sonorisation
- RÉDUIRE MASSIVEMENT LE TEMPS DE TRAVAIL . 32 - 28h en moyenne par semaine... . Augmenter les heures supplémentaires, prioritairement récupérables en temps supplémentaire de repos, au seul choix de gens (rien en dessous de 50 %) - Augmenter fortement le SMIC et les salaires des personnes les plus essentiels bien que méprisé (n'oublions jamais les vrais personnes essentielles à l'économie et à la vie en commun) - VIVRE ET TRAVAILLER AU PAYS . Généraliser le télé-travail dans des locaux municipaux ou proche des habitations, pas chez soi . Rendre obligatoire toute demande de télétravail proche de son lieu d'habitation . Ainsi diminuer la fatigue de transport, amélioration de l'impact écologique, mettre fin à la désertification rurale, . Financement largement à la charge des entreprises qui voient ainsi baisser leurs charges de location d'espace, souvent énormes dans les grandes ville - S'engager clairement au soutien des luttes : Hôpitaux, Gilets Jaunes... - Oser l'affrontement totale avec le Pouvoir, aider le pays à se mettre en révolte et en désobéissance civile en assumant d'enfreindre les lois sans peur ! - Défendre une mobilisation non violente contre les personnes mais clairement désorganisatrice. - Annoncer clairement aux gens et médias que nous n'avons plus d'autres solutions. - Multiplier les tutos, formations en lignes en accès libre - Engager une action concrète pour les présidentielles . Avoir un élu pour le Peuple avec un programme d'action et d'engagements incontournable. . Il s'agit de trouver une voie de victoire possible face à l'horreur sociale d'un nouvel affrontement Macron-Lepen sans tomber dans l'idiotie historique d'une perpétuelle bouillie de tromperies à la Hollande... . Toutes les actions, décisions, orientations, actes concrets : QUI SOIT IMMÉDIATEMENT COMPRIS ET RÉALISABLES ! - Réduction du temps de travail 32 heures immédiatement : OUI - Augmentation des Heures Supplémentaires OUI - Vivre et travailler au pays... OUI - 6ème République.. on n'abandonne rien de ce projet et des autres mais il faut mettre en avant des axes forts qui facile à expliquer par tout le monde - Des millions de cartes de visite à laisser partout - Tracts - Petites - Affiches - auto-collant - Circuler comme pendant la résistance avec des véhicules FFI "Force de la France Insoumise"
Solliciter les insoumis (ceux qui le peuvent) pour accueillir des personnes, qui faute de moyens ne partiront pas en vacances. Recenser les lieux où les insoumis pourront aider Après la remise en ordre de marche de l'institution policière , Il faudra rétablir la police de proximité, seul moyen de renouer le dialogue avec les populations. Il y a une réelle attente sur cette stratégie. Communiquer sur les propositions politiques et sociales de l'avenir en commun, et également sur toutes les propositions de lois déjà formulées ( et rejetées).
Le revenu universel, bien sûr et avant tout. Il est temps de mettre en place un vrai revenu universel, oui, et surtout pas le revenu de base porté par la droite. il est temps d'arrêter de parler d'une reprise de l'emploi qui n'aura pas lieu, comme d'arrêter de parler de croissance suicidaire. Du revenu universel, dépend la dignité de tous, des vacances possibles, les paiements de loyer sans risques, et la possibilité en temps de se faire soigner (mais il ne faut pas supprimer la sécurité sociale!!!!) Merci! voire réponse ci dessus. un accès facilité au revenu universel. Le revenu universel, bien sûr et avant tout. Il est temps de mettre en place un vrai revenu universel, oui, et surtout pas le revenu de base porté par la droite. il est temps d'arrêter de parler d'une reprise de l'emploi qui n'aura pas lieu, comme d'arrêter de parler de croissance suicidaire. Du revenu universel, dépend la dignité de tous, des vacances possibles, les paiements de loyer sans risques, et la possibilité en temps de se faire soigner (mais il ne faut pas supprimer la sécurité sociale!!!!) Merci! Monter un plan de financement. Créer un équilibre avec l’impôt sur le travail. Montrer par des tract et toute autre forme de communication plus moderne : conférences filmées/en ligne, débats, page d'information dédiée sur le site internet etc. que c'est possible et souhaitable.
La précarité sera à mon avis le grand soucis de tous ceux qui ne seront pas partis en vacances et même des autres puisque toutes les catégories sociales risquent d'être touchées. L'avenir des enfants et des fins de mois sera prioritaire Comme la préoccupation sera de finir les fins de mois ou l'impact de la crise qui n'a (peut-être) pas encore frappé mais qui s'apprête à le faire, quelle que soit la situation sociale (employé, ouvrier ou cadres seront touchés), je propose de faire des distributions de denrées non périssables aux sortir de grandes surfaces, sur les marchés, dans les quartiers dits populaires, dans le péri urbain aussi bien que dans les campagnes. Camions labellisés et identifiables France Insoumise, denrées recueillies auprès des insoumis qui peuvent donner (à Toulouse j'ai trouvé que c'était très bien organisé pendant le confinement) en profiter pour distribution de livrets et mener des discussions autour de notre programme, les zones 0 chômeurs, la sécurité sociale et les services publics, la VI République et le RIC etc. Tout peut être abordé autour d'une tasse de café par exemple, Les services publics, l'éducation, la santé (pas de reste à charge), les zones 0 chômeurs, la recours au bio (à commencer par les cantines des enfants) et les logements passoires à traiter, toutes ces mesures créeront des emplois . Tout est lié de toute façon à un changement de constitution par voie d'assemblée constituante (avec tirage au sort pour que chacun puisse se sentir appelé à participer) et à la politique européenne à mener (arrêter d'être le toutou le Merkel). Tout peut se discuter avec les gens camions ou camionnettes clairement identifiables, livrets l'avenir en commun sur chaque thématique résumés surtout ceux sur l'emploi et les services publics, collectes de denrées, café et tasses jetables
Créer un réseau pour les personnes qui vont retrouver sur le carreau vu les plans de licenciement et les dépôts de bilans qui vont se présenter prochainement avec la crise économique. Le but est dans un premier temps de les orienter vers des activités viables, dans un deuxième temps les mettre en contact avec des personnes agissant dans le secteur, puis dans troisième les conseiller sur le ou les statuts adapté à leur situation en final les informer des attentes sur leur savoir faire. Merci cette proposition est un peu superficielle j'ai conscience qu'elle mérite d'être creusée, si des personnes veulent se joindre sur le sujet, je suis partant. A bientôt. Gilles Maufrais Fédérer les compétences, les valoriser dans des réseaux; Participer à l'évolution sociale et économique A préciser
Pour réduire les inégalités il y a la solution des augmentations des impots et la redistribution. je propose aussi une véritable égalité: -pour les retraites montant =-la même somme (genre 1,5 smic, à définir) pour tous quelques soient les statuts et les cotisations (voire l'absence de cotisation). -un age de départ à la retraite qui tient compte de l'espérance de vie consécutive aux difficultés rencontrées dans la vie active de façon que la durée de la retaite soit la même pour tous. -pour les revenus : -fourchette entre 1 et 2 smic maxi avec revalorisation des métiers manuels qui sont bien plus durs que les métiers d'intellectuels. -revenir au veritable amateurisme en sports et suppression du professionalisme indécent -augmentation des impots pour tous ceux qui gagnent plus de 2 smic. -inciter aux repeuplement des campagnes en vidant les batiments insalubres des villes et banlieues et reloger dans les maisons abandonnées (un chomeur à la campagne avec un jardin et quelques poules ou lapins etc... vit mieux qu'un smicard dans le 93 par exemple),y compris l'accueil dans les campagnes des déshérités de tous bords. -ainsi on rouvrira et developpera des services publics (ecole,poste.,téléphone,services de santé..)et des commerces et des cultures de proximité,reouverture des petites unités de production ,petites usines ou fabriques et ne plus dependre de toutes les économies mondialisées. le controle du travail des élus le droit à la revocation des élus incompétents ou menteurs les referendums d'initiative locale ,populaire ou citoyen. communication: dans les medias "gouvernementaux" bien dire aux journalistes qu'ils défendent les riches et le systeme actuel sous couverts d'information objective et de conseillers soit-disant les meilleurs.
1 - Macron relance la réforme des retraites par points pour ne pas perdre la face. C'est la réforme symbolique de son quinquennat. Nous devrions remettre en lumière auprès de l'opinion publique nos propositions détaillées et chiffrées. 2- La relance économique respectueuse de l'environnement passe en partie par une augmentation généralisée des salaires secteur privé et fonction publique, y compris les pensions de retraites et AAH. 3 - La réduction du temps de travail est menacée. Nous devons expliquer en quoi la réduction du temps de travail est bénéfique pour l'emploi. 1 - multiplier les initiatives citoyennes dans les villages et quartiers urbains : ramassage des déchets ( mégots, plastiques), plantations de fleurs autour des arbres, nettoyer les tags, repeindre des écoles, créer des jardins. 2 - Concrétiser ces initiatives sans arrières pensées partisanes, s'ouvrir aux associations et autres partis politiques proches de nous. 3 - Inciter et accompagner les citoyens à s'inscrire sue les listes électorales, redonner l'envie de voter. Différents thèmes sont d'actualité et sont complémentaires : 1- La lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité sont plus que jamais actuels et urgents. Le livret thématique "écologie" doit être partagéet amélioré avec l'apport d'ONG, associations et aussi des personnalités comme Julien Bayou, Ester Benbassa, Noël Mamère, Stéphane Pocrain, David Cormand. Ce thème fait parti des convergences car ne perdons pas de vue, que divisés en 2022, tout le monde perdra et un boulevard sera offert à nos détracteurs de droite. 2 - Redynamiser la démocratie citoyenne et sociale : mandat révocatoire, contrôles citoyens via le RIC. 3 - Remettre le concept de laïcité pour sortir des débats mortifères autour de la religion. A chaque campagne, les médias mettent ce sujet sur la table pour diviser, cliver et favoriser le RN. Soyons clairs et nets. Sur le terrain, dans les marchés, lors des manifestations, militants insoumis, communistes, courant EELV proches de nous ( pas ceux sociaux-démocrates proches de Jadot), anticapitalistes, socialistes proches de Maurel, on s'entraident pour coller des affiches, on se respecte. Nos "Etats majors" devraient faire de même et élaborer autour de convergences plutôt que passer leur temps à mettre en lumière les divergences.
La sécurité sociale (avec la maladie, les soins et les retraites) doit être mise sur le tapis. Elle est essentielle pour le partage des richesses donc explications et améliorations proposées car attention aux mauvaises intentions du gouvernement qui veut remettre en piste la réforme des retraites. accès aux droits Tout ce que l'on peut améliorer sur le système sécurité sociale pour "des jours heureux" je n'en sais rien ....
Les conditions de travail me semblent être un point important : avec la crise économique qui se profile, le chantage à l’emploi risque d’être très souvent sorti du chapeau avec la croissance du chômage annoncée. C’est le moment de plutôt contre-attaquer avec des arguments positifs, c’est-à-dire des propositions inverses et novatrices comme la baisse du temps de travail ou la meilleure répartition des salaires et des bénéfices au sein des entreprises. Les libertés individuelles doivent également être défendues, dès maintenant et d’autant plus à la rentrée si elles sont toujours bafouées. Bien davantage qu’elles ne l’ont été ces derniers mois, en tous cas, notamment concernant les limites de rassemblements. Les solidarités de type dons (banque alimentaire, Resto du cœur,…) me semblent être des solutions palliatives aux manquements de l’état quant à la répartition des richesses. Mais elles sont aussi une manière d’œuvrer qui fonctionne selon un flux unidirectionnel qui ne créé pas, à mon sens, de cohésion et de notions d’échanges. Nous ne sommes que simplement ici dans un rapport d’usagers qui n'est géré que dans le ponctuel. La création d’échanges de type SEL (ou leur renforcement car de nombreux existent déjà !) pourrait à mon sens permettre de retrouver une véritable notion de communauté locale. Un déséquilibre dans les échanges pourrait être volontairement induit dans ce système afin d’aider les personnes les plus défavorisées. La section « La République garante des biens communs » me semblent être l’axe à privilégier. En effet, elle regroupe les notions d’écologie (règle verte, protection de l’air et de l’eau,…) avec les problématiques liées au travail. En interne, les mesures de démocratie participative me semblent également être à renforcer au sein de notre mouvement. Lors des AMFIs de Valence, nous serons grosso-modo à un an et demi de la prochaine campagne pour les présidentielles. Comment allons-nous désigner notre candidat ? Quels moyens ? Il ne faut pas attendre l’été 2021 pour se poser la question ! Pour rappel, M. Quatennens a remplacé M. Bompard à la tête de l’organisation de notre mouvement sans que les militants ne soient consultés le moins du monde ! J’aurais, personnellement, donné ma voix à cette personne mais il se trouve que nous n’avons pas été consultés du tout. Cela parait fortement anormal dans un mouvement (et non un parti !) qui se réclame être le plus participatif de France ! Ne donnons aucun angle d’attaque à nos détracteurs sur ce sujet. Les personnalités politiques très médiatisées rattachées à notre mouvement sont celles qui permettront le mieux de mobiliser au niveau local. Je suis bien conscient qu’elles ont déjà des emplois du temps surchargés mais des visites en région régulière permettraient de stimuler le dynamisme de nos groupes d’action. Les outils à disposition du type canal FI ou formation Youtube sont de très bonne qualité. Malheureusement, il faut disposer d’un temps considérable pour en faire le tour. Dans mon cas, cumulant une fonction de cadre au forfait et un mandat d’élu local, je n’ai malheureusement pas le temps (et je le regrette !) de pouvoir me mettre à fond dans les sujets proposés. Des notes plus succinctes (2 pages Word max) sur des sujets bien précis pourraient permettre une information de qualité plus facile d’accès. Cela pourrait notamment porter sur des sujets techniques à vérifier au niveau local afin de s’assurer de la bonne gestion des élus locaux par exemple.
Retrouver l'autonomie alimentaire. La pandémie du covid 19 a montré le nombre croissant de familles dépendantes des associations caritatives pour leur alimentation. D'autre part, les récents mouvements sociaux n'ont pu s'inscrire dans la durée, chaque gréviste devant faire face à cette évidence : on ne peut poursuivre une lutte en négligeant ses besoins essentiels . Pourtant, au début du 20ème siècle, des grèves ont été menées sur des périodes de temps s 'échelonnant sur plusieurs mois, et cela, grâce aux petits jardins dont disposaient les ouvriers. Il faut donc retrouver cette autonomie alimentaire. Pour cela, les communes gérées par les insoumis et leurs alliés devraient mettre à disposition des citoyens une partie des terrains communaux afin de créer l'équivalent des jardins ouvriers. La forme et l'organisation de ces jardins (individuels, collectifs) est sujet à débat. Par contre, ils doivent être pérennes. x x
Mise en place d'un dispositif de soutiens financier aux étudiants ayant vus leur année universitaire prolongée dû à la crise sanitaire. De plus, étant donné que les étudiants sont majoritairement de gauche, il serait judicieux de crée une mesure à plus long terme afin d’attirer cette électorat à la FI et ne pas les laissez allez chez le PS. Par exemple, mettre en place un salaire étudiant payer 3.5 de l'heure pour chaque heure de cours obligatoire (TD et TP entre autre). Prolongement temporaire de l'age limite du service civique à 30 ans contre 25 actuellement. Cela permettra à certain de trouver un moyen de survis suite à la crise. Création d'une sorte de "carte de vie" ou sera créditer une somme d'une valeur de 800 euros. Tous le monde toucherait cette somme à chaque début de mois, même ceux ayant un travail. Cette argent ne serait pas cumulable de sorte à favoriser l'économie circulaire et il ne serait utilisable qu'en France métropolitaine et DOM-TOM. Afin d'éviter des effets néfastes dus à la surconsommation, il serait utilisable uniquement sur des produits de nécessité qui seront défini au préalable (essence - nourriture - produit d’hygiène - loyer - EDF - parking ...). Vive la FI et vive la République ! Mise en place d'un dispositif de soutiens financier aux étudiants ayant vus leur année universitaire prolongée dû à la crise sanitaire. De plus, étant donné que les étudiants sont majoritairement de gauche, il serait judicieux de crée une mesure à plus long terme afin d’attirer cette électorat à la FI et ne pas les laissez allez chez le PS. Par exemple, mettre en place un salaire étudiant payer 3.5 de l'heure pour chaque heure de cours obligatoire (TD et TP entre autre). Prolongement temporaire de l'age limite du service civique à 30 ans contre 25 actuellement. Cela permettra à certain de trouver un moyen de survis suite à la crise. Création d'une sorte de "carte de vie" ou sera créditer une somme d'une valeur de 800 euros. Tous le monde toucherait cette somme à chaque début de mois, même ceux ayant un travail. Cette argent ne serait pas cumulable de sorte à favoriser l'économie circulaire et il ne serait utilisable qu'en France métropolitaine et DOM-TOM. Afin d'éviter des effets néfastes dus à la surconsommation, il serait utilisable uniquement sur des produits de nécessité qui seront défini au préalable (essence - nourriture - produit d’hygiène - loyer - EDF - parking ...). Vive la FI et vive la République ! Mise en place d'un dispositif de soutiens financier aux étudiants ayant vus leur année universitaire prolongée dû à la crise sanitaire. De plus, étant donné que les étudiants sont majoritairement de gauche, il serait judicieux de crée une mesure à plus long terme afin d’attirer cette électorat à la FI et ne pas les laissez allez chez le PS. Par exemple, mettre en place un salaire étudiant payer 3.5 de l'heure pour chaque heure de cours obligatoire (TD et TP entre autre). Prolongement temporaire de l'age limite du service civique à 30 ans contre 25 actuellement. Cela permettra à certain de trouver un moyen de survis suite à la crise. Création d'une sorte de "carte de vie" ou sera créditer une somme d'une valeur de 800 euros. Tous le monde toucherait cette somme à chaque début de mois, même ceux ayant un travail. Cette argent ne serait pas cumulable de sorte à favoriser l'économie circulaire et il ne serait utilisable qu'en France métropolitaine et DOM-TOM. Afin d'éviter des effets néfastes dus à la surconsommation, il serait utilisable uniquement sur des produits de nécessité qui seront défini au préalable (essence - nourriture - produit d’hygiène - loyer - EDF - parking ...). Vive la FI et vive la République ! Vu que, malheureusement, les gens sont facilement influençable, il serait judicieux de mettre en place une équipe qui sera en charge de la propagation des idées insoumises. Pour être beaucoup sur les réseaux sociaux, le RN a beaucoup d'avance sur nous à ce sujet. Il faut donc, selon mon opinion, charger des personnes à diffuser plus largement les vidéos insoumises et surtout à faire un suivi de commentaire. Lorsqu'on se rend sur les vidéos de la FI, on observe beaucoup de faux compte qui n'ont qu'un seul objectif, celui de salir l'image de la FI. Étant étudiant en Neuropsychologique, je vous assure que l'effet de mode incite les personnes Apolitique à se ranger du coté du plus grand nombre. Aussi, je propose la mise en place d'une vaste compagne de tractation au niveaux des universités. Plus particulièrement des facultés de psychologie, géographie, art, lettre et langue. Ces étudiants serons certainement sensible aux idées de la FI.
Une campagne contre le racket des frais bancaires cet été La proposition de loi de la France insoumise peut être mise à profit pour mener campagne Cela permettrait de préciser les enjeux, de mettre en cause les banques et les actionnaires qui se gavent La question des frais bancaires touche bien sûr les plus précaires mais bien au delà toutes celles et ceux qui vivent des revenus de leur travail et qui sont obligés d'en passer par les fourches caudines des guichets des banques, le chéquier étant un passage obligatoire. Cela permettraient aussi de développer les propositions de l'AEC concernant le secteur bancaire et d'aborder la question de la BCE, de la dette publique et privée, etc. Il faut distinguer les lieux : d'une part celles et ceux qui ne partent pas en vacances notamment dans le centres urbains et celles et ceux qui sont sur leur lieu de vacances Les solidarités concrètes passent pour moi par le soutien aux collectifs et associations qui sont sur le terrain et ne pas se substituer à eux (Secours Populaire, collectifs de solidarité...) Ce serait aussi l'occasion de recenser les besoins, les attentes et la perception des personnes sur le racket bancaire Les propositions de l'AEC pour les banques sous forme d'une synthèse des arguments et des propositions Des argumentaires Des propositions d'action et un agenda Du matériel à distribuer : plaquette sur les banques, affiches Relais de la campagne sur Internet Des conférenciers disponibles capables non de faire des cours mais d'animer des débats pour ne pas "bronzer idiot". Une pétition pour le soutien à la proposition de loi de la FI sur les frais bancaires
La sécurité sociale , l'hopital public menacé ,nos retraites, pour une police républicaine exemplaire. Dans notre GA, nous envisagerions de faire une diffusion publique ( participation libre par exemple) des jours heureux pour ensuivre un débat sur le programme du Conseil National de la Résistance qui aura structuré durablement notre société au sortir de l'après guerre, et qui est maintenant malmené par les politiques néolibérales de ces dernières années. Des distributions alimentaires dans les quartiers populaires ayant subi de plein la crise sanitaire me paraît une urgence absolue. développer plus en avant la planification écologique avec des propositions plus détaillées, un plan d'action chronologique et réalisable dans la durée. Mettre en avant des mesures concrètes pour sauver l'hôpital public, bien commun crucial : recrutement de personnels bien formés, avoir une vision à long terme et non comptable en lui attribuant plus de moyens. Mettre en avant un pacte républicain pour la refondation de notre police, aux mains de minorités agissantes racistes et violentes comme le service de la BAC pour la relégitimer et lui redonner ses lettres de noblesses, à savoir garantir la paix sociale. Rétablir les polices de proximité , dissoutes sous Sarkosy. Un plan de recrutement ambitieux et de formation pointue est salutaire. Avoir une meilleure visibilité en octroyant au groupe une trésorerie pour ses projets.
En anticipant les résultats assurément insatisfaisants du Ségur de la santé : concentrer une campagne sur la problématique de notre service de santé. Propositions transversales sur le système public de la santé et propositions plus directement opérationnelles et sélectionnées sur le critère de l’urgence ( moratoire sur la fermeture de lits, augmentation conséquente des salaires etc ...) .. . .
L'accès aux droits (notamment en zone rurale) avec un rappel sur les droits perdus sous l'ère Macron Le retour des Caravanes d’accès aux droits ! Les mesures portant sur l'extension des droits et la création de nouveaux droits De belles affiches standards pour annoncer les caravanes et donner envie aux gens d'y venir (on ajoutera un bandeau A3 pour préciser le lieu et la date) Des tracts généraux permettant de concerner les gens (avec une zone blanche pour tamponner le lieu et la date) Des formations en lignes ou en présentiel pour : * savoir recenser les associations/personnes ressources localement * connaître les principaux droits que les citoyens ne demandent pas (avec des cas concrets) et apprendre à les guider pour les obtenir * avoir un bilan des droits détruits par Macron et ceux proposés par la France Insoumise
METTRE LE SMIC A 1500 EUROS/NET LA RETRAITE A 1275 EUROS EN INCLUANT LES FEMMES DE MENAGE ET HOMMES .... 85% DU SMIC IMPAYES DE LOYER POUR LES FEMMES DE MENAGE ET LES MERES ISOLEES TAXE TOBIN POUR RENFORCER POLE EMPLOI ET RENFLOUER L HOPITAL PUBLIC CONFERENCES DANS TOUS LES CANTONS AU MOINS UNE FOIS
Il est naturel, après cette crise du COVID-19, de mettre en avant les questions (des solidarités institutionnalisées ou non) déterminants de la condition socio-sanitaire des citoyens français qui sont au coeur du contrat social de notre pays! De *nombreuses* formes de solidarité concrètes sont POSSIBLES qui sont trop nombreuses pour être toutes être énumérés, et qu'il serait vain d'essayer de hiérarchiser pour répondre à cette question. Toutes les solidarités possibles sont intéressantes et toutes devraient être explorées! C'est pourquoi la seule forme de résumé que je sois personnellement prête à concéder est la suivante: la solidarité doit se concrétiser par le cadeau ultime d'un *droit à l'initiative populaire solidaire*: je pense par exemple à une forme de fond de solidarité dont les appels à projets ne soient pas le marqueur biologique de la rigidité cadavérique d'un gouvernement technocratique à l'agonie! Un fond que l'on prévoie de pouvoir mobiliser même dans l'urgence, quand les cerveaux et les coeurs sont les plus prolixes, et pour lequel on ne demanderait des comptes qu'après avoir laissé opérer le miracle (serait-il question ici, en lui accordant une confiance aveugle, de faire un pied de nez à ceux qui ont méthodiquement bafoué la confiance de société civile à la fin de chaque quinquennat depuis plusieurs décennies, sans jamais avoir à se repentir? Appelez donc ça un blanc-seing si cela vous plaît!). Un fond abondé par les cotisations au système de la sécurité sociale à laquelle il devrait tout sur le plan idéologique, ou par le rétablissement de l'ISF (donner l'argent au pauvres sans pouvoir prédire dans quoi ils vont l'investir, ni si ils vont le cacher et où : c'est une hérésie, non?) Un fond dont la gouvernance exclurait justement le gouvernement! Ah oui, zut ça nous obligerait à regarder de plus près les mécanismes de structuration/corruption de la société civile pour être bien certain qu'il ne trouve pas quand même un moyen de s'y glisser subrepticement... Au fond, un vrai fond de développement autonome, quoi! Un fond d'initiative populaire solidaire pour développer les solidarités dans le domaine socio-sanitaire. *(Et culturel. Et économique. Et environnemental. Et industriel. Et agricole Et... Bon ça fait beaucoup de fonds, d'accord j'arrête 😊) Tout pareil. Je n'ai pas envie de choisir une seule pièce du puzzle. Je veux un programme politique aussi holistique que le fond d'initiative populaire solidaire qui va avec! Par contre, il y a des détails du programme que j'aimerais voir développés: - quelle stratégie théorisée, planifiée et budgetée pour enfin en finir avec le franc CFA, la France-A/frique et son amnésie colonialiste sélective qui travaille quand même son inconscient un peu partout où elle voit passer des "bronzés", y compris sur son propre sol? - quelle stratégie théorisée, planifiée et budgetée pour en finir avec notre attitude masochiste sans jouissance devant l'étranglement sadique que nous impose l'Europe germanique décatie et gérontophile ? - quelle stratégie théorisée, planifiée et budgétée de lutte contre la corruption lobbyisée: financière, administrative, policière ou diplomatique... aussi exhibitionniste qu'impunie, qui ronge et sabote le système de redistribution qu'on s'est offerts à nous-mêmes tel un grossier cheval de bois? J'ai hâte du moment où je pourrai me délecter à la lecture des approfondissements, concrets, de ces lignes-là du programme, pour aller convaincre tous les copains avec! Je salue le questionnement et l'initiative louable de LFI qui tente ici de fédérer les idées, mais je crains qu'elle ne se perde à vouloir réinventer le fil à couper le beurre. Vous voulez des outils? Retournez-y une fois de plus poser la question, mais cette fois écoutez bien attentivement la réponse, à la société civile de la démocratie en santé, de la santé communautaire et de l'économie sociale et solidaire etc, eux qui passent leurs vies à les révéler, pour voir un peu ce qu'ils von vous répondre: "Nous, les solidarités concrètes on sait d'où elles viennent. De la base!". La base, un timide euphémisme pour dire "Nous". Et, à mon sens, c'est aussi là que doit aller la "solidarité" de l'Etat. Les outils? Quels outils? Ils n'ont besoin que de leurs mains, elles sont directement branchées sur le coeur! C'est ça leur outil, tout le reste c'est de l'artisanat d'art, impossible de trouver l'équivalent ailleurs ou d'automatiser la chaîne de production. C'est du haut-de-gamme, du sur-mesure! Ah et puis des financement solides aussi, évidemment! Bah, oui la solidarité c'est du luxe et ça se paye paraît-il... si, si, je vous assure c'est Bernie qui l'a dit! Donc pourquoi essayer de réinventer tous seuls ce dont ces académiciens des sciences "profanes" s'évertuent à démontrer et évaluer le bon sens, l'inventivité et la faisabilité depuis plusieurs décennies? Pourquoi ne pas les débarrasser de leur bouts de chandelles pour leur donner à porter le flambeau et à allumer partout de futurs feus sacrés, à ces vieux griots qui content à longueur de rapport la suite des impacts positifs de leurs parcours initiatique, aussi infinie que celle des décimales du nombre d'or ? Osons considérer qu'organiser la capitalisation des savoirs expérientiels qu'ils ont patiemment accumulés, ça équivaut à sauver la France du pillage en règle de ses fleurons industriels les plus sensibles stratégiquement. Montrons-leur encore mieux qu'à LFI, on croit en eux et on mise sur eux. Qu'on va pas les laisser se faire délocaliser les uns après les autres toutes leurs usines à "brevets de solidarité" au fond des oubliettes de la 5ème République. Qu'on va les leur donner les moyens de les sortir du placard leurs projets trop risqués et trop improvisés au goût de la social-démocratie. Qu'on est prêts à percer les secrets de la téléportation pour les aider à les mettre en oeuvre et à les pérenniser toutes leurs interventions de terrain, leurs form'actions et leurs études interventionnelles. Qu'on la leur offre gratis notre confiance et que, nous, on les invite à nous rejoindre à notre table au "non-Ségur" de la santé*! #bacdephiloinsoumis Merci 💙❤️ Résistance!
Égalité et féminisme. Transformation de la famille Congés paternité obligatoire de durée égal au congé maternité, étendu à trois mois ou plus. Pour lutter contre la discrimination à l'embauche et dans les carrières. Ras Ras
Égalité et féminisme. Transformation de la famille Congés paternité obligatoire de durée égal au congé maternité, étendu à trois mois ou plus. Pour lutter contre la discrimination à l'embauche et dans les carrières. Ras Ras
Je propose en plus de nos sujets de prédilection présents dans L'AEC de mettre un peu plus le focus sur la situation des TPE/PME. Beaucoup vont mettre la clé sous la porte suite au COVID, dans le commerce, l'artisanat, le tourisme, aussi la culture, l'événementiel et bien sur toujours et encore l'agriculture. beaucoup de saisonniers, d'étudiants, d'intérimaires n'auront plus de travail, consommeront moins ...Nous devons élargir les secteurs auxquels nous apportons historiquement notre soutient à ces indépendants soutenus par personnes sinon les hypocrites poujadistes. J'habite une commune touristique du littoral atlantique .. . ... Appel à la consommation locale, à l'activation des réseaux, au soutient des communes à l'agriculture de proximité,. Réfléchir à des formes de tourismes différents. Soutient à une culture plus populaire. Donner l'accès au terres agricoles, aux espaces publiques pour la culture. Repenser des formes différents de structures d'entreprises, un rééquilibrages du poids de l’impôt, des cotisations ente les petites et grandes entreprises Créer un statut d'entreprises vivrières, associé à un droit au logement élémentaire. Imprimer l'AEC en masse et le distribuer à toutes et tous Un exemplaire par foyer. Trouver les moyens de faire connaitre l'AEC en profondeur dans la population ( comment ?) et écouter avec attention, gourmandise les retours
Rééquilibrer, ajuster, le rapport intérêt personnel/intérêt général dans notre économie reste à mes yeux une solution qui ouvrirait des possibilités à peine abordées ci dessous ...et représenterait un VRAI changement En France, le principal problème actuel, économique et politique, concerne le financement des besoins des citoyens (des « services aux publics »). Quelles que soient les grilles d’analyse des gouvernements successifs, les différentes politiques mises en œuvre ces dernières décennies ont échoué à apporter des solutions pérennes à ce problème et à accompagner et garantir un fonctionnement durablement équilibré de l’économie. Or, de nombreux indicateurs, sociaux, écologiques, budgétaires, prouvent qu’il n’est plus possible d’éluder ce problème, afin de préparer l’avenir de la/des prochaines générations. « Tout le monde sait qu’il y a des choses à changer, mais on ne sait pas comment, et on n’arrive pas à changer le ‘logiciel général’. » Les dépenses publiques ont augmenté, car les besoins ont augmenté : la population française est passée de 55 millions de personnes à près de 67 millions entre le début des années 1980 et la fin des années 2010 (soit une croissance de plus de 20%) ; les très profondes transformations technologiques continuent à se répercuter sur l’économie et sur de nombreux emplois. « Pas assez » de recettes… ou diminution de « charges » : la confrontation ne date pas d’aujourd’hui. Or, l’insuffisance sur la longue durée du financement des besoins des citoyens a pesé sur la qualité des services publics, et ses effets sont visibles dans tous les domaines ( santé, éducation, sécurité…), qui ont pâti d’investissements structurellement insuffisants. Autres dimensions structurelles des dernières décennies : le maintien d’un taux de chômage élevé, qui se traduit, sur le plan des finances publiques, par une pression sur le niveau des recettes fiscales et des revenus socialisés ; les déséquilibres et inégalités croissants dans la répartition des richesses matérielles produites, les plus riches en concentrant une part croissante, tandis qu’un nombre de plus en plus élevé des citoyens voit sa part stagner, voire diminuer ; un déséquilibre croissant également dans le ratio entre richesse matérielle produite et investissements, au détriment de ces derniers et, par contrecoup, au détriment de la création d’activités et d’emplois. Proposition D’où la proposition : créer une « fondation », à côté des « trois » pôles que sont l’Etat/services publics, l’économie privée et les citoyens, entre lesquels tout se joue jusqu’à aujourd’hui « gagnant/perdant ». Il faut inventer un quatrième pôle, générateur d’équilibre et de croissance. • A quoi sert cette fondation ? Elle doit répondre à des besoins d’intérêt général, en premier lieu la création d’emplois. La création de ce pôle nécessiterait un investissement conséquent, de plusieurs milliards sur une période de 5 ans, pour remplir pleinement son rôle, et gagner à terme sa pleine autonomie. Au-delà de cette période elle sera en mesure d’investir, sans être financée, ni par l’Etat (fiscalité) ni par les contribuables et les entreprises, mais par le profit. L’économie française génère beaucoup de richesses (plus de 2 300 milliards d’euros de valeur ajoutée créée chaque année), c’est pourquoi il faut rééquilibrer la répartition de cette valeur ajoutée entre « intérêts privés » et « intérêt général ». Il faut garder à l’esprit le contre-exemple du CICE, ce crédit d’impôt qui représentait une dépense annuelle de 20 milliards d’euros, qui a servi les objectifs des entreprises et non ceux de l’Etat et l’intérêt général. La gouvernance de cette fondation ne serait ni seulement politique, ni seulement entre les mains de l’Etat, mais très large (tous les acteurs de l’économie, y compris privée/associatives ; des représentants de l’ensemble des groupes/constituants ; avec un fonctionnement véritablement démocratique). Cette fondation aurait un but lucratif, c’est-à-dire aurait pour objectif de dégager des profits, destinés à financer ses investissements en faveur de l’intérêt général. • Quel serait le modèle de développement ? A l’échelle des territoires, il faut partir du constat que le fonctionnement de l’économie capitaliste a, ces dernières décennies, fortement contribué à la polarisation/concentration sur certains territoires, en en laissant d’autres exsangues. L’objectif de cette fondation serait justement d’inverser ce processus. Cet engagement structurel dans certains territoires permettrait en autres : d’y attirer des habitants ; d’y créer des conditions favorables à l’investissement des entreprises ; de contribuer à la baisse du coût immobilier dans les zones concentrées ( qui se traduirait par un gain de pouvoir d’achat « non négligeable ») ; de favoriser le rétablissement des « services aux publics » ; etc… A une échelle plus globale, serait attendu la création d’un cercle vertueux de croissance au bénéfice de tous (y compris aux entreprises « privées ») : les investissements apporteraient un surcroît de croissance, d’où des créations d’emplois ; une baisse du chômage et des recettes budgétaires en hausse, avec la perspective, entre autre, de dégager une capacité budgétaire pour faire face aux enjeux sociaux / sociétaux et environnementaux. Cette fondation pourrait agir également en protection des emplois, notamment industriels, par un mécanisme de compensation entre activités bénéficiaires et déficitaires « assumée » évitant ainsi les délocalisations. Compte tenu des perspectives technologiques, cette fondation permettrait de développer l’emploi « social ». Elle serait aussi un laboratoire pour expérimenter de nouveaux modèles sociaux (par exemple, la semaine de 32h). En matière d’immigration, il faut se rendre compte qu’il s’agit d’une source de richesses ; or, ce n’est pas suffisamment le cas aujourd’hui, trop de personnes étrangères sont tenues à l’écart de l’emploi. Les profits de cette fondation pourraient également être employés pour autre chose que, directement, de l’activité : par exemple, dans de la formation, et, plus généralement, dans tout ce qui peut contribuer à insérer davantage les personnes étrangères dans la société et l’économie (par l’éducation, le logement, etc.). Un changement de politique qui, associé au développement de la France, participerait à faire évoluer la situation que l’on connait aujourd’hui avec la montée de l’extrême droite. Les possibilités qu’offrirait ce « changement » sont nombreux … • Quelles limites à poser ? quels objectifs à plus long terme ? Une limite possible à fixer : la taille des ressources de cette fondation, qui n’excéderait pas un % du PIB. Il s’agirait, dans tous les cas, de piloter cette fondation de manière à évaluer le moment où elle aurait atteint son objectif. De nouvelles missions pouvant lui être attribuée par la suite . Cette proposition est économiquement est crédible, réaliste, et politiquement rassembleuse …. Les français sont en attente d’un VRAI changement ... ... ...
le temps de travail le rsa pour tous Il faut planifier la consommation énergétique et imposer les panneaux photovoltaïques français sur toutes les nouvelles constructions. Cela contribuera au développement de la voiture électrique et des énergies propres. Dom des outils informatiques qui font pas chier
La question fondamentale de la dépendance morbide entre l'emploi et la survie... Les Besoins fondamentaux de l'Humain (manger, boire, se loger, se soigner, étudier) ne doivent plus dépendre de l'emploi. Surtout que celui-ci disparaît à grande vitesse ! J'aimerais qu'on profite de cet été pour étudier profondément la proposition de Bernard Friot de création du "Salaire à la qualification" (financée par l'accroissement des cotisations sociales), l'abolition de la "propriété lucrative" et la création de la "propriété d'usage"... Ce système me paraît le seul à même de résoudre la folie destructrice du Capitalisme Oui, des caravanes d'accès aux droit et d'information/débat sur le système du salaire à vie, sur le système prédateur capitaliste de la propriété lucrative (des biens mobiliers et des moyens de production) et sur l'idée géniale de la propriété d'usage (des biens mobiliers et des moyens de production) ! Le livret 39: Construire l'économie Sociale, solidaire et Coopérative Ce livret 39, les vidéos de Franck Lepage qui vulgarisent très bien et de façon ludique (les conférences gesticulées) les idées de bernard Friot
Le chômage n est pas une fatalité et la création d emplois nv est possible avec transition écologique et diminution du temps de travail sans diminution de salaire et relance de la consommation par augmentation des minima sociaux du SMIG et des retraites. .Il faut taxer plus lourdement les dividendes en supprimant la flag tax notamment.et en taxant les mvts de capitaux. Pas de justice sociale sans justice fiscale Il faut faire pendant l été une campagne d information massive contre la désespérance et l acceptation de l austérité..Il faut une campagne sur le thème taxons les dividendes qui ne se reinvestissent pas dans la création et le maintien d entreprises.Cette réforme fiscale peut se faire rapidement et permettre de financer les mesures sociales de revalorisation des revenus. C est plus une campagne de mobilisation que d actions concrètes mai d elle peut s accompagner de collectes pour les plus précaires redistribuées sous forme de bons d achats ou autres La réforme fiscale et la taxation des dividendes non réinjecter dans économie en France Tracts Bons d achats aux points de distribution.
Supprimer les charges sur les entreprises, et les remplacer avantageusement par un impôt plus fort sur les bénéfices. Cela permettrait aux entreprises en difficulté financière de ne pas être davantage accablées, tout en récupérant davantage d'argent de la part des entreprises très lucratives qui échappent souvent à l'impôt, ou des enteprises qui ont fait beaucoup de bénéfice pendant le confinement. Je soutiens mon commerçant/producteur local aux dépends des grandes surfaces qui les exploitent. 17 Sacs en tissu, réutilisables, "J'achète local" ou "je soutiens mon commerçant/producteur local" distribués devant les commerces ou sur les marchés.
Eviter la pauvreté pour tous, et en fonction de l'utilité. - salaire universel bas, - salaires plus élevé pour les métiers indispensables (soignants, enseignants, pompiers, ...) - plafond de différence de salaire (1 à 10) dans les entreprises, qui fait que "si le patron veut gagner plus, tous les employés doivent gagner plus". Dans les administrations, en particulier les écoles, collèges, lycée, hôpitaux, commissariats, etc., le directeur devrait être élu par l'ensemble du personnel, chaque année. Seule une personne issue de la profession, l'ayant exercée, et étant plebiscitée, est capable de l'appréhender dans son ensemble et de diriger les autres dans l'intérêt du service et non du chiffre. Réapprendre aux syndicats à se défendre. Réapprendre aux employés à faire des caisses de grève. 29,30,32 Affichage massif de slogans percutants comme : - Déconfinons les salaires - S'il y a du bénéfice pour le payer plus, il y en a pour me payer plus. - Vous les avez oubliés avec le déconfinement ? Pas nous.
Assurer l'avenir des Français, puis se montrer généreux avec les autres. On ne peut pas demander à une famille pauvre de faire l'aumône sans lui donner d'abord les moyens d'être riche. Revoir les fraudes aux aides fiscales, mais aussi les détournement d'argent public, et les reverser aux Français qui en ont besoin. Ne pas régulariser les sans-papiers avant d'avoir éradiqué la pauvreté. 6, mais plutôt mise entre parenthèses le temps que l'on ait réussi les autres points. 33. Tracts changeant légèrement l'image de LFI sans pour autant trahir ses objectifs à long terme. Il y a beaucoup de voix à conquérir avec un simple ordonnancement des priorités.
descendre le pris des loyers et logements faire pression ds tous les communes ou les insoumis sont a la tete des villes ou communes pr baisser le prix global de l immobilier , tout en encadrant les frais bancaires excessifs (taux de credit et pénalités pour ceux qui ont des difficultés de paiement) baisser les loyers et le prix de l immobilier en general , cette dépense engage les gens sur des décennies et contribue grandement a une pression exercée pendant quasiment une vie entiere , suscitant de nombreuses difficultés financières et de l anesthésie de l économie réelle le mieux serait soit d allouer une somme et / ou de donner du matériel de militantisme a tous , en fonction de besoins identifies
Nous sommes les héritiers de tout un savoir menacé par une idéologie libérale. Le gouvernement est en train de détricoter nos acquis sociaux, notamment en termes de protection médicale. Des médecines ancestrales ou alternatives sont mises en danger d'être éradiquées telles que la phytothérapie. D'autres, comme l'homéopathie, d'être déremboursées en janvier 2020, prémisses sans doute à une interdiction. Allopathie comme homéopathie ou phytothérapie doivent être considérées sur un même plan... et remboursées. Nous payons tous une cotisation pour nous soigner non pour enrichir Big Pharma. Interventions auprès du gouvernement par le biais de nos députés. Lutte pour une liberté de soins. Intervention à l'assemblée sur le déremboursement des médecines alternatives, hors Big Pharma. Pétitions, affiches... Prise en considération d'un équilibre écologique dans sa biodiversité. On peut se considérer comme un microcosme en résonance avec un macrocosme. L'humain dans son environnement.
La chasse. 1% de la population monopolise notre campagne au détriment des promeneurs mis en danger. Environ 20 morts par an causés par les chasseurs. La chasse est polluante : environ 5 à 10 000 tonnes de plomb déversés chaque année dans la nature. Cruauté: piégeage avec colle, collet, pièges à mâchoires... autant de souffrances causées au animaux. Que l'on ne nous parle pas de régulation, les chasseurs engrainent, importent des animaux porteurs de virus, créent des enclos d'enfermement pour divertir quelques gens argentés et l'on connaît aussi les risques dus à la perméabilité de ces enclos qui abritent des animaux étrangers à l'environnement extérieurs... Interventions à l'assemblée. Au moins 2 jours sans chasse par semaine. certaines régions ont à la subir 7J/7 ! Si possibles les jours où les enfants n'ont pas classe et où les familles ont loisir de se promener. Sans danger serait bien. Vérification de l'état des chasseurs : vision, surdité, alcoolémie post banquet... Tracts, affiches, pétitions, intervention à l'assemblée et sur internet. Il faut informer les gens. la chasse ne régule pas, elle n'est pas écologique. Pour plus de renseignements, consultez le livre "Pas de fusil dans la nature" de Pierrre Rigaud avec préface de Nicolas Hulot.
Réclamer la FIN des contrôles d'identité, dont la conséquence essentielle est de dénier aux populations noires et arabes le droit d'aller et venir librement, ce qui est un droit constitutionnel. empêchement des contrôles - films je ne sais pas je ne sais pas
Sensibilisation sur l'eau bien commun Sur fond de sécheresse, nous devons sensibiliser la population au cycle de l'eau, aux modes de gestion de l'eau par les municipalités et faire progresser l'idée qu'un bien commun essentiel comme l'eau doit être publique, ne doit faire l'objet d'aucune spéculation financière notamment. Pas de proposition - La planification écologique et la règle verte - Le volet 6ème République et Assemblée Constituante - Le volet " Partage des Richesses" - Les services publics partout (cf Hôpitaux) Nous aurions besoin que les co-animateurs de GA certifiés puissent avoir accès à un outil simple de construction de visuels avec la charte de LFI où incruster un image, un visage ou un texte pour mettre en avant une proposition locale puisse nous permettre de faire passer les messages plus facilement via les réseaux sociaux.
1/ l'emploi : halte aux suppressions d'emplois 2/ Covid 19 : soutien accru aux malades du Covid 19 par un suivi médical pointu jusqu'à avoir retrouvé leurs forces et leur capacité à travailler 3/ Soignants, hôpital : obtenir les moyens de fonctionner (matériel, nombre de lits) et suivi des personnels touchés par le Covid 19 et les conséquences de leur engagement pendant le plus fort de la crise sanitaire. Obtenir un relèvement substantiel des rémunérations. Abandon de la T2A. Remanier complètement la psychiatrie et donner les moyens en postes, qualifications et rémunérations. 4/ Revendiquer une rentrée scolaire différente pour pallier aux nombreux mois de fonctionnement à distance et aux manques dans les programmes à TOUS LES NIVEAUX. 5/ Mise en place de mesures exceptionnelles de mise aux normes écologiques des bâtiments et des logements avec une aide exceptionnelle de l'État. Recenser les cas sociaux à l'occasion des caravanes, les mettre en réseaux militants Organiser les luttes avec nos parlementaires Interpeller les Maires, les conseillers départementaux et régionaux Organiser des moments vidéo diffusés sur les réseaux sociaux Protéger et partager Engager un plan de relance de l'activité et de l'emploi au service de la transition écologique Mobiliser l'argent pour financer les petites et moyennes entreprises et la création d'emploi Protéger et généraliser l'économie sociale et solidaire et l'économie collaborative Éradiquer la précarité, respecter les métiers et les travailleurs Éradiquer la pauvreté Organiser et aménager le territoire par la démocratie et les services publics Plan de rénovation écologique de tout le bâti Tracts, affiches, moyens vidéo, liaison des groupes d'action avec les élus LFI
Pour que chaque citoyen puisse avoir un moyen de transport sûr (Voiture ou aide au transport). Je propose d'avoir un prélèvement sur la fiche de paye du patronat et salarié, que tout les 3 ou 4 puisse être utiliser ? Une sorte de bourse de brocante de nos appareils ménager ou autre que l'on utilise plus à la disposition des gens. Cela peut aussi permettre d'échange, de débattre politique. Rien me vient. Ne pourrions nous pas aider les sympathisants insoumis e, qui ne se réunisse pas ne savent comment faire par 1 ou 2 insoumis des groupes d'actions ?
L'injustice de l'extermination des requins, y compris en Europe et en France. Il existe une initiative citoyenne européenne "Stop Finning" qui a pour but de faire interdire le commerce et le transit d'ailerons de requins dans l'UE. C'est une des plus grandes menaces qui pèse sur les requins et sur le océans, et tout ça uniquement pour une soupe d'ailerons sans goût vendue comme un plat de luxe en Chine. C'est une catastrophe écologique en cours à grande échelle. En effet, les mers et les océans sont le premier organe de régulation du climat, et les écosystèmes marins dépendent des requins. Malheureusement, les requins sont chassés et exterminés par dizaines de millions chaque année, les populations ont chuté de plus de 90% et des nombreuses espèces sont au bord de l'extinction. L'humanité est en train de se tirer une balle dans le pied car nous dépendons totalement de la bonne santé des océans pour notre survie. Il faut soutenir et faire connaître l'ICE, pour une fois c'est une véritable initiative écologique, pas du greenwashing. Voici la page de récolte des votes : https://eci.ec.europa.eu/012/public/#/screen/home et le site de campagne de l'ICE sur lequel retrouver plein d'informations https://stop-finning.eu/fr/ Communication autour de l'initiative auprès des insoumis et des sympathisants, ainsi que sur les réseaux sociaux, collecte de votes hors ligne lors d'événements via le formulaire officiel disponible ici : https://stop-finning.eu/fr/telechargements/, prises de positions de nos élus et cadres du mouvement, communication dans la Revue de la semaine de JLM et sur le site l'insoumission.fr (et peut-être Le monde en commun ?), relai auprès des mouvements amis dans d'autres pays de l'Union Européenne ? (Podemos ?) https://laec.fr/section/45/sauver-l-ecosysteme-et-la-biodiversite : Sauver l'écosystème et la biodiversité > Éradiquer la maltraitance envers les animaux Mais ça va même plus loin, nous dépendons tellement de la bonne santé des écosystèmes marins pour notre survie et une planète habitable que cela résonne aussi donc : https://laec.fr/section/38/la-transition-ecologique-enjeu-central > Règle verte et aussi : https://laec.fr/section/81/engager-la-france-dans-un-plan-mer-et-creer-300-000-emplois-maritimes > il est possible de créer / maintenir de l'emploi dans le tourisme car les pratiquant de plongée sous-marine viennent pour observer sous l'eau les écosystèmes et les requins dont ils dépendent Plan de communication, visuels et textes pour les réseaux sociaux, formulaire de collecte des signatures hors ligne : https://stop-finning.eu/fr/telechargements/
Rénovation thermique de l´habitat collectif en France Comme d´autres je propose la rénovation thermique de l´habitat collectif. Par rapport à d´autres propositions que je soutiens aussi, celle-ci me parait une bonne stratégie pour amener les gens à s´organiser en s´entraidant tout en minimisant l´impact financier sur les locataires et l´impact environnemental. Stratégique parce que ce type de rénovation est nécessaire dans la pluspart des villes La méthode d´organisation Alinski est interessante similaire à l´auto-gestion. C´est à dire que les gens concernés par ces projets de rénovation arrivent à comprendre qu´il peuvent mener leur propre projet. L´idée principale est de faire que ces personnes fassent l´experience qu´ensemble elles ont un pouvoir décisionnel et de réalisation. À partir d´une aide exterieure (animateur chez Alynski) ou bien par la création de groupes de bénévoles locaux amorcant le projet de rénovation avec les locataires. Chaque personne donnerait un nombre déterminé d´heures de son temps. Ce temps serait compté en crédit. Lequel pourrait être compensé ultérieurement par les bénéficiares de cette aide. La commune pourrait être partie prenante en financant par exemple le matériel ou en apportant son aide logistique, technique (permis de rénovation, architectural, ect…) Toutefois la décision ne doit pas dépendre d´elle. Les écoles de formation du batiment et d´architecture pourraient jouer un role important dans le processus en tant que leader technique du projet en terme d´expertise des différents postes de rénovation tel qu´il se fait lors d´une construction. Cette forme d´entraide favoriserait les rencontres, une meilleure relation, renforcant le désir de formation des résidents sans emploie. Mais il y a bien plus que cela, ce sentiment de pouvoir donner une direction à son propre futur. PS: Je ne sais où poster ma proposition car c´est un travail de moyen terme. L´été peut se passer à mettre en place un groupe pour organiser les contacts et les besoins locaux pour s´assurer que des projets de rénovation puissent prendre forme à la rentrée. Bernard Présenter la propostion d´action sur ce sujet au niveau national. Mettre en place un groupe pour organiser les contacts et les besoins locaux pour s´assurer que des projets de rénovation puissent prendre forme à la rentrée. (voir ma proposition)
Mieux rémunérer les paysans français qui ont à la fois souffert de la crise sanitaire mais ont prouvé qu'on pouvait nourrir la population avec la production française. Ma proposition est donc la suivante : Mettre un prix plancher entre le producteur (paysan) et l'intermédiaire (ex : Charal) pour garantir un prix minimum de rémunération pour l'agriculteur; mettre un prix plafonné en sortie de chaîne dans le supermarché pour que le consommateur n'ai pas une flambée des prix; une hausse de la TVA sur les marchandises non produites en France afin que les prix entre un objet français et l'autre étranger soit identique et que le client n'ai a choisir que du point de vue de la qualité du produit et non sur la différence de prix. Organisation d'un débat avec les organisation agricoles notamment la Confédération paysanne afin d'avoir leur opinions et susciter le débat. Mise en place d'un service public de l'agriculture. Tracts et communication sur les réseaux sociaux.
Si les élections européennes ont montré quelque chose, c'est le score important d'EELV. Les gens ont une volonté de changement écologique, ils se sont donc tournés avec le parti qui l'incarne le plus. Et comme c'est marqué dessus, Europe Ecologie les Verts, ils se sont dis : "ce sont les européennes, ont veut montré un signe écologique, bah on va voté pour le parti où c'est marqué dessus ". Il y a fort à parier que l'élection présidentielle de 2022 soit sur les même bases. Par conséquent, le vote écolo ira vers les verts. Il faut donc que l'on se démarque. Et en 1981, quand Mitterrand gagne c'est grâce au programme commun mais surtout par sa réforme phare, l'abolition de la peine de mort. Aujourd'hui, si nous voulons gagner il nous faut une réforme sociétale qui soit marquante. Et celle qui peut nous permettre de gagner et d'attirer des gens, au-delà de l'écologie, c'est le droit à l'euthanasie dans un contexte médical. Je pense que c'est une des idées qui peut nous démarquer du reste des offres politiques, de créer un engouement et du coup une vague porteuse d'avenir en commun. Permettre aux gens qui souffrent à l'image de Vincent Lambert d'obtenir une mort digne. Permettre aux gens qui souffrent à l'image de Vincent Lambert d'obtenir une mort digne. Qu'un de nos députés l'année prochaine dans une niche parlementaire, mette cette idée sur le devant de la scène, afin de créer le débat et intéresser les gens à cette problématique.
Suite au confinement beaucoup d'enfants/d'étudiants ont manqué l'école et leur orientation scolaire. Avant la rentrée de septembre, il faut faire un bilan chiffré des effets négatifs de la politique de macron sur la scolarité. 1) Les parents doivent prendre davantage conscience du délitement de notre système éducatif 2) Soutenir nos enseignants et parents d'élèves en leur faisant une contre proposition des réformes/massacres de Blanque sur l'école (le même type de contre proposition qu'a fait nos supers députés pour le déconfinement) 3) Prendre soin de nos bacheliers qui sont coincés comme chaque années pour leur orientation post-bac (informer leurs orientations possibles et droits crous, logement etc....) 4) rappeler que l'accès à la culture et/ou la pratique d'un sport est inégale en France 1) (tract) information bilan de notre système éducatif 2) critique et contre proposition des réformes et gestion de la crise Covid de Blanquers (tract et caravane insoumise) 3) page internet et/ou application où les étudiants peuvent se connecter : entrer anonymement leur profil pour être informés de leur droit + caravane des droits 4) concert sauvage musical où les insoumis maitrisant un instrument un jouent un morceau en faisant régulièrement des pauses. Ceci permettra un temps de silence afin que d'autres insoumis puissent expliquer que l'accès à la culture ( dans le cas présent savoir jouer d'un instrument) est souvent réservé au plus riches : la classe ouvrière et pauvres n'y ont pas accès (tract info à l'appuie ) les livrets sur - L’école de l’égalité et de l’émancipation - Pour l’émancipation de la jeunesse - Enseignement supérieur et recherche - Culture - Sport (1,2,3,4) tract d'information chiffrée + affiches (2) contre proposition de la FI sur les réforme blanquers ( aussi concernant la gestion du covid) (3) page internet et ou application info droit des étudiants + caravane des droits (4) pourquoi pas une vidéo avec un concert collectif fait par des insoumis ( comme durant le confinement) pour avoir à la fin du morceau musical quelques infos dénonçant le difficile accès à la pratique d'un instrument + mettre en avant quelques propositions de la FI dans le livret culture . Enfin, j'ai vu qu'il est impossible de commander les livrets thématiques. Dommage ! ils sont très bien fait et méritent une place d'honneur sur une table durant les actions de terrain avec le peuple. Je pense sincèrement qu'ils gagnent à être feuilletés.
soutenir les soignants par une action concrète en dehors d'une manif bon nombre de Français sont reconnaissants envers nos supers soignants, ont même applaudis sur les balcons, mais ne peuvent se permettre de faire grève/une manif par rapport à leur patron ( c'est mon cas : je suis employée dans une petite entreprise familiale) hélas ne savent pas comment soutenir/ prouver leur gratitude envers les soignants. Il est intéressant de leurs permettre de s'exprimer à travers une pétition avec "qcm" de questions fermées Ca sera l'occasion pour nous de connaître les sentiments de nos compatriotes (sans passer par les sondages truqués des potes à Macron) et de leur faire un retour chiffré des résultats/études des opinions des Français Nous pouvons aussi donner un tract d'information sur l'état de notre système de santé, histoire de rappeler les choix politiques qui ont poussé notre système de santé à bout, ainsi que nos soignant le livret thématique sur la santé tracts affiche livret thématique sur la santé à rééditer application/ page internet dédiées à la pétition questionnaire QCM fermés permettant aux Français de donner leur opinion travail du national pour faire un rapport retour sur questionnaire opinion du peuple.
Droit à un revenu minimum de vie pour tout le monde (et notamment toutes les personnes sans revenu de travail : chômeurs, étudiants, retraités, etc), droit d'accès à un repas pour tous, la possibilité de comprendre le fonctionnement de nos institutions et des procédures administratives pour tous. Caravane pour expliquer les fonctionnements actuels de notre pays (les instances, les démarches administratives, les différentes structures publiques, etc ..) Revenu minimum pour tou.te.s Des feuilles explicatives sur le fonctionnement de plein de choses afin de pouvoir faire de l'explication au grand public : les instances (comment ça marche ? quelles sont les liens entre les différentes instances ? qui les dirigent aujourd'hui ? etc), les structures administratives (la CAF, la sécu, etc .. comment ça marche ? quels sont les budgets ? quels sont les programmes ? etc), les différents plans d'actions déployés par l'état en ce moment pour plein de choses (PPE, LTECV, les PCAET des différentes régions, plan climat-énergie, etc)
La majorité du tissu économique en france est fait d'indépendants, d'auto-entrepreneurs, d'artisans, de petits commerçants, de petits exploitants, de gestionnaires de TPE/PME exclus de la protection sociale. Si LFI à travers "L'avenir en commun" trouvait des réponses à leur détresse actuelle, voilà tout en pan de la population active qui trouverait un intérêt à la protection sociale... Il faut que cette population soit prise en compte dans notre programme, c'est urgent en termes de solidarité et d'humanisme ! De plus, qui sait dans quelle mesure l'assise électorale de LFI ne s'en trouverait pas considérablement élargie... Envisageons donc de nous rapprocher de cette population afin de correctement appréhender ses besoins et les lacunes de leur "statut" afin de proposer des réponses concrètes. L'impôt en 14 tranches ISF Taxer les dividendes et les versements d'intérêts obligataires Rétablir l'autorisation administrative de licenciement Nous sortons de l’épisode de la pandémie de Covid-19. Le coût humain aura été considérable. La détresse affective et économique profonde. Et si le coronavirus a nécessité des réactions (dont je ne juge pas dans ces lignes), c’est l’organisation du monde avant l’épisode qui est responsable d’une telle propagation. Cet épisode souligne en tout cas qu’une reprise en main démocratique des biens fondamentaux de l’humanité est très urgente : Santé ou éducation publiques sont délabrées et le théâtre d’une gravissime crise de confiance. Quarante ans de destruction progressive sont passés par là. Tous les gouvernements d’alternance y ont délibérément participé. Or 2022, c’est déjà demain. La notion de projet de société et donc du programme politique « L’avenir en commun » à son service va revenir dans les débats. Nous pourrions donc proposer que les campagnes à venir se concentrent sur « les communs », ces biens fondamentaux à sortir des « règles » du marché : Education & recherche, santé, eau, énergie, écologie & biodiversité, agriculture, transports, culture. C’est toute la problématique des services publics qui est à remettre au centre des débats afin de proposer un nouveau pacte social à la Nation. La hargne des libéraux à se les accaparer pour mieux les piller impose de réaffirmer qu’ils sont la propriété du Peuple ! De cette reprise en main découle le progrès social, la cohésion d’une Nation, la solidarité. Il va de soi qu’une telle réorientation de la priorité nationale au service d’une vraie transition écologique volontariste et engageant la dynamique nationale passe par la refonte de nos institutions à travers l’avènement d’une nouvelle République et donc une nouvelle Constitution ! L’avenir en commun, vite ! Sincères salutations insoumises. François Hamant. Rappeler les règles et simplifier l'accès à un budget pour le GA afin que celui-ci puisse facilement collecter des dons et commander du matériel ou imprimer ses propres tracts.
Propositions du groupe thématique Condition animale: La crise sanitaire du Covid-19 a renforcé un fossé social déjà mis à mal par les différentes politiques libérales mises en place ces dernières années. Mais cette crise démontre aussi la nécessité de prendre en compte, en parallèle de l’urgence sociale, l’urgence écologique. Nous devons mettre en place la planification écologique mais le temps presse et nous n’avons pas besoin de rappeler que l’origine de cette pandémie, et de celles qui l’ont précédées, vient de notre rapport au vivant et notamment aux autres animaux par le biais de l’élevage intensif ou l’effondrement de la biodiversité causée par la déforestation ; elle-même provoquée par la production de végétaux destinés à l’alimentation des animaux d’élevage. Nous devons donc agir rapidement et mener de front des campagnes sociales et des campagnes écologiques axées sur l’amélioration de la condition animale. Campagne 1) Végétalisation de l’alimentation L’Avenir en Commun est en faveur d’une réduction de la consommation de protéines carnées. Il y a urgence à porter cette proposition. En effet 75% des terres agricoles dans le monde servent à élever du bétail. Pour autant, 83 % des poulets de chair sont élevés sans accès à l’extérieur, 58 % des poules et 99 % des lapins sont élevées en cage et 95 % des cochons sont élevés sur caillebotis en bâtiments, en dépit des besoins élémentaires propres à leurs espèces et dans une promiscuité qui favorise l’apparition et la propagation de maladies, dont de nombreux virus transmissibles à l’être humain. L’élevage contribue à la déforestation car les terres boisées sont rasées soit pour en faire des zones de pâturage pour le bétail, soit pour produire des cultures utilisées pour nourrir ces animaux, comme c’est le cas pour le soja par exemple. Ainsi en Amazonie, 63% de la déforestation est due à l’élevage. Cette déforestation nuit à la biodiversité et est également vectrice de maladies, avec la migration d’animaux qui se rapprochent des zones urbaines suite à la destruction de leurs habitats naturels, entrainant des rencontres de populations animales et humaines inédites, menant là encore à des propagations de maladies, comme ce fut le cas pour le Covid-19. L’élevage entraîne des émissions de gaz à effet de serre : 14.5% des émissions à l’échelle mondiale, autant que les transports. D’ailleurs le 5e rapport du GIEC recommande une diminution importante de la consommation de viande : suivre les recommandations de la Harvard Medical School serait aussi efficace que de diviser par deux le parc automobile mondial. La production de lait n’est pas en reste : un article du Monde du 20 juin nous fait part des conclusions d’une étude publiée le 15 juin par l’Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP) : « Les treize plus grandes entreprises laitières dans le monde ont émis ensemble, en 2017, presque autant de gaz à effet de serre (GES) que le Royaume-Uni (338 millions de tonnes équivalent CO2 pour les géants du lait, contre 350 millions pour la sixième puissance économique mondiale). » Par ailleurs, le risque sanitaire lié au Covid-19 pour les ouvriers travaillant notamment dans les abattoirs est extrêmement élevé : dans de nombreux pays, des clusters se forment dans les abattoirs, dont l’environnement est propice à la prolifération de ce genre de virus. Le 21 juin en Allemagne, ce n’est pas moins de 1331 nouveaux cas de Covid-19 qui émergent au sein du même abattoir. Les employés des abattoirs, déjà précarisés (voir notamment le livre « Ma vie toute crue » de Mauricio Garcia Pereira qui fut candidat sur notre liste France insoumise aux élections européennes), se retrouvent en 1ère ligne face à cette crise. La réduction drastique de protéines d’origine animale en faveur de protéines d’origine végétale est un vecteur d’amélioration des conditions de vie de chacun.e : les protéines végétales (lentilles et autres légumineuses) sont moins coûteuses que les protéines animales, sont facilement produites localement, sont riches en fibres nécessaires à notre système digestif et ne sont sources d’aucun risque sanitaire. C’est une alternative qui rencontre à la fois l’urgence sociale, l’urgence écologique et l’urgence sanitaire. Campagne 2) Soutien à l’ICE contre le finning, le trafic d’ailerons de requins, et demandant la fin de son commerce dans l’Union européenne « « La pêche aux ailerons » est une pratique brutale utilisée dans la pêche en haute mer. Dans certains cas, les requins sont chassés de façon ciblée, mais de plus en plus, la pêche aux ailerons est aussi pratiquée comme « prise accidentelle » lors de la pêche de thon et d’espadon. La pêche aux ailerons consiste à couper tous les ailerons des requins vivants immédiatement après la capture et à rejeter le corps à la mer. Après cette mutilation, les animaux restent en général parfaitement conscients. Ils ne sont plus capables de nager et ils coulent au fond de la mer pour y suffoquer, s’y vider de leur sang jusqu’à la mort ou bien y être dévorés vivants. La pêche aux ailerons est une méthode de pêche non sélective qui ne tient pas compte des espèces, de la taille ou de l’âge des requins. La principale raison est la cupidité car grâce à cette méthode qui permet d’utiliser peu de place à bord du navire, les pêcheurs peuvent embarquer beaucoup plus ailerons que si la carcasse du requin était également transportée. Ces « prises accidentelles » sont aussi perçues comme une surchage, de même que les autres espèces qui sont piégées comme les requins par les innombrables hameçons et palangres qui dérivent sur des kilomètres autour des océans du monde. Environ 73 millions de requins meurent chaque année exclusivement pour leurs ailerons, qui sont utilisés en Asie (Chine, Hong Kong, Taiwan, Thaïlande) comme ingrédient prestigieux, notamment dans la soupe d’ailerons de requins. [1] Cependant, jusqu’à 273 millions de requins meurent dans nos océans chaque année. Les chiffres exacts restent méconnus à cause du manque des données fiables et par le nombre très élevé de cas de pêche illégale non documentés dans le monde. [2] En raison de cette exploitation énorme, l’écosystème marin est en danger, car les requins assurent l’équilibre grâce à leur rôle de super-prédateur au sommet de la chaîne alimentaire. » Source : https://www.stop-finning.eu/fr/la-peche-aux-ailerons/ Une ICE est en cours que notre groupe Condition Animale compte soutenir. Une campagne nationale nous semble un symbole fort pour mettre en avant notre intérêt pour la planification écologique, et pour l’économie de la mer. Dès 2012, Younous Omarjee s’était exprimé à Strasbourg contre le finning, qui est malheureusement depuis toujours pratiqué. L’effondrement de l’écosystème marin que cette pratique peut engendrer serait une catastrophe écologique, avec des répercutions sanitaires et sociales que l’on ne peut négliger : l’espèce humaine dépend du maintien de la biodiversité et de l’équilibre des écosystèmes. Lien vers l’ICE : https://eci.ec.europa.eu/012/public/#/screen/home Campagne 3) Abolition de la corrida La loi française sanctionne les actes de cruauté et sévices graves commis sur des animaux, par l’article 521-1 du Code Pénal, à une exception près : ces dispositions « ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. » Cette exception culturelle, loin d’être populaire chez les français, sert de prétexte à la perpétuation d’une des pratiques les plus cruelles en termes de maltraitance animale. L’opinion publique est largement défavorable à la corrida : 80% des Français considèrent que le supplice et la mise à mort d’un animal (comme dans une corrida ou un combat de coqs par exemple) ne peuvent plus être considérés comme un spectacle en 2018 en France, selon un sondage IFOP de 2018 . Et 75% sont favorables à l'interdiction des corridas en France, selon un sondage IFOP de 2020. De fait, la corrida n’attire plus que de rares spectateurs et se maintient uniquement grâce aux subventions d’argent public, alors même que les citoyen.nes français.es sont opposés à cette pratique. Suite au confinement, en Espagne, la demande d’aide du secteur taurin au ministre de l’agriculture espagnol a provoqué une forte polémique, alors même que la crise sociale pousse le peuple dans la précarité. En effet ces aides prises sur des fonds publics seraient plus utiles pour pallier l’urgence sociale qu’à maintenir une tradition cruelle et impopulaire. En France, le milieu de la corrida a perdu cette année un de ses plus gros financeurs: Pernod- Ricard, le rendant encore plus dépendant des subventions publiques, les « spectacles » étant tous suspendus pour cause de pandémie. Face à l’urgence sociale, nous ne pouvons laisser perdurer cette fuite d’argent publique vers une pratique rejetée par 75% des français.es. Une pétition est en ligne : https://www.change.org/p/change-org-stopsubventionscorridas EELV est clairement positionné contre l’abolition de la corrida. Dans les villes où la Frane Insoumise a fait alliance avec eux pour les élections municipales, comme à Toulouse ou à Béziers, nous avons porté dans nos programmes communs l’abolition de la corrida. Depuis 2017, c’est le sujet qui revient le plus souvent dans les critiques émises à l’encontre de la France Insoumise sur la condition animale : l’absence de prise de position claire et tranchée sur l’abolition de la corrida ; alors même que nous prônons dans l’Avenir en Commun l’éradication de la maltraitance envers les animaux. Nous devons prendre position sur ce sujet, à l’instar d’EELV, avant les prochaines élections présidentielles. Cette période post confinement, où la corrida se porte si mal et se maintient grâce à l’argent public, nous semble être le moment idéal pour prendre position et pour pouvoir utiliser ces fonds publics au profit de l’urgence sociale et de l’urgence écologique. Cf texte joint Éradiquer la maltraitance envers les animaux Réduire la consommation de protéines carnées au profit d'une alimentation végétale Tracts, affiches, happening , animations au stand des Amfis, ateliers pratiques, communications sur les réseaux....
Bonjour, 1 - Je propose de relancer et cela suit l'actualité nos revendications sur la sécurité sociale : Reprendre la maîtrise de la santé publique par les citoyens et de la sécurité sociale à 100%. Prioriser la prévention pour les épidémie bien sûre, mais dans tous les aspects de la santé publique. 2 - les Outre-Mer : lancer une campagne pour accélérer, 1 - la dépollution des terres agricoles; 2- développer la souveraineté alimentaire (agroécologie); 3- l'autonomie énergétique avec des énergies renouvellables. - - Tracts, campagne youtube, émissions descriptifs du financement de ses projets.
Les femmes invisibles et précaires. La crise sanitaire a mis en évidence la précarité extrême de ces femmes qui travaillent souvent avec des temps partiels imposés et des contrats précaires. Bien souvent, après cette première journée, ces femmes sont en charge du travail domestique qui constitue leur seconde journée de travail. Et même pour celles qui n’ont pas d’activité professionnelle, le travail domestique n’est pas reconnu comme une activité, malgré le fait qu’il corresponde à ⅓ du PIB. La ratification de la convention internationale des droits des travailleurs.euses domestiques par la France doit se faire au plus vite. La reconnaissance de leur qualification par l’expérience est aussi nécessaire pour leur permettre d’accéder à d’autres types d’emplois et des formes de contrats pérennes. (signée l'équipe du Livret thématique Egalité Femme Homme) - Soutenir les associations en lien avec ces femmes précaires - Généraliser la création "des maisons des femmes" adossées à un groupe hospitalier et en lien direct avec les gardiens de la paix - mettre en place un réseau de garde d’enfant et de soutien scolaire pour les personnes travaillant en horaires décalés et les familles monoparentales - Mettre en place un réseau d’avocats en droit du travail qui acceptent de faire du probono et des permanences juridiques mobiles en lien avec les associations specialisées - Un parcours accompagnant pour mettre en place une validation d’acquis par l’expérience pour accéder à un diplôme ou une certification reconnus par l’Etat. - abroger les lois en rapport avec la flexibilité du travail dans le code du travail et revenir sur les ordonnances El Khomri et Macron. - L’acquisition de trimestres de retraite suite à la naissance d’enfant ( disposition amenée à disparaître dans la réforme des retraites Macron). - Majorer de 50 % la rémunération des agents d’entretien pour les tâches effectuées entre 18 heures et 9 heures ainsi que les week ends et les jours fériés. - Étendre la plupart des dispositions légales et conventionnelles ainsi que celles résultant des usages applicables aux salariés de l’entreprise utilisatrice aux salariés des entreprises sous-traitantes. - L’accès à la formation et aux dispositifs de formation tout au long de la vie - Un plan de communication avec une interview type “Konbini” ou “Brut” avec les témoignages d’une “femme invisible” au travail (pourquoi pas Caroline Fiat qui fut à nouveau aide-soignante pendant la crise sanitaire) et d’une femme en lien avec le travail domestique et/ou qui reste à domicile pour ses enfants - Un support expliquant les différences de traitement dans le cas d’un contrat de travail avec un prestataire et un contrat de travail avec l’entreprise utilisatrice du service - Méthodologie d’accompagnement et de vulgarisation sur ces thématiques de droit du travail et de droits individuels à la formation - La convention internationale pour les droits des travailleurs domestiques (non signée par la France) en version poche - Un listing d’avocats en droit du travail qui font du probono dans le département du groupe d’actions et des permanences juridiques gratuites ( maison du droit et de la justice ou associations specialisées) - Un kit pour communiquer autour de la journée du 16 juin ( journée internationale des travailleurs domestiques) (signée l'équipe du Livret thématique Egalité Femme Homme)
1- Les violences obstétricales et gynécologiques : Les violences obstétricales et gynécologiques touchent à 3 dimensions, "Physique, Verbal, Légale" Les conditions dans lesquelles les actes médicaux vont être posés, vont permettre aux femmes de les requalifier en violences obstétricales et/ou gynécologiques. Elles sont constituées de L’ABSENCE -De consentement libre et éclairé -De l’absence de choix et de diversité dans l’offre de soin -De consentement des actes à des fins d’apprentissage -D’anesthésie efficace -D’utilité médicale avérée -D’exercice des gestes obstétricaux dans un cadre légal* -D’humanité et de dignité -Du respect des droits de la patiente -De pratiques conformes aux données scientifiques La présence d’un ou plusieurs de ces critères constitue les éléments fondamentaux des violences obstétricales et gynécologiques. 2-Droit à l'IVG Une Française sur trois avorte au cours de sa vie. Pourtant, 40 ans après la loi Veil dépénalisant l’avortement, les obstacles et les inégalités dans l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), méconnus, sont loin d’avoir disparu. Il existe deux méthodes d’IVG : par aspiration ou médicamenteuse. La loi prévoit que les femmes aient le choix de la méthode d’avortement. Pourtant, bien souvent, celle-ci est imposée. Dans 36 établissements hospitaliers en France, seule la méthode médicamenteuse a été effectuée en 2018 sans compter le choc psychologique de voir l'embryon tomber dans la cuvette des toilettes. Il est donc urgent de donner les moyens aux professionnels de santé afin de respecter le choix des femmes. Signé par l'Equipe du Livret thématique Egalité Femme Homme . Reconnaître l’existence et l’ampleur des actes sexistes avec la réalisation d’une enquête de santé publique dédiée au suivi gynécologique, en mesurant la satisfaction des femmes, et en rendant publiques les données, maternité par maternité, relatives aux actes médicaux lors de l'accouchement. 2. Prévenir les actes sexistes relatifs au suivi gynécologique et obstétrical avec le développement de l'enseignement initial et continu des médecins et paramédicaux sur la bientraitance, le respect du consentement et le dépistage des violences sexuelles et sexistes. 3. Améliorer et faciliter les procédures de signalements et condamner les pratiques sanctionnées par la loi et donc obliger les ordres professionnels à former les membres des chambres disciplinaires aux violences sexistes et sexuelles, et à prévoir une procédure spécifique excluant toute médiation, mais également vers les forces de l'ordre et vers les magistrats. Droit à l'IVG 1. Donner les moyens financiers nécessaire à l'ouverture de centre ivg partout en France et à leur bon fonctionnement 2. Réorganiser le parcours avec une possibilité pour la patiente si elle le désire d'avoir accès à un soutien psychologique gratuit 3. Revoir en concertation le délai afin de pouvoir avorter en toute liberté 4- apporter de la visibilité au travail du planning familial en mettant en place des actions conjointes Signé par l'Equipe du Livret thématique Egalité Femme Homme Droit à l'IVG -Constitutionnaliser le droit à l’intégrité physique, incluant l’interdiction de marchandisation du corps humain et la garantie du droit à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse -Redonner des moyens aux associations locales d’accueil, d’écoute, d’hébergement et d’accompagnement des femmes (les plannings familiaux notamment) -Permettre un accès à la contraception et à l’avortement garanti dans les faits (remboursement intégral de tous les moyens de contraception, ouverture d’un centre IVG dans chaque hôpital, remise des pilules d’urgence par les infirmières des établissements scolaires, possibilité de choisir le mode d’IVG, etc.) - Suppression de la clause de conscience spécifique à l'IVG, inscrite dans la loi sur l'avortement de 1975 (L. 2212-8 du Code de la santé publique) -Gratuité des protections périodiques pour les femmes precaires et sous le seuil de pauvreté Signé par l'Equipe du Livret thématique Egalité Femme Homme - Tract numerique - Conférence - Café débat - Campagne avec action le 28 Septembre pour la journée internationale du droit à l'avortement. Signé par l'Equipe du Livret thématique Egalité Femme Homme
Durant le confinement la violence envers les femmes s'est aggravée. Cette violence qui aboutit à des féminicides nous la condamnons. Mais au delà du constat, nous devons mettre en oeuvre des solutions pour éviter la loi du plus fort. Pour éviter que la souffrance psychique n'aboutisse à la violence physique. D'abord, revenir sans relâche sur l'égalité homme/femme ; l'égalité des être humains en droit, ce qui englobe bien évidemment les enfants, filles ou garçons. Ce concept d'humanité permet de refuser toutes les discriminations sexiste, raciste... Concernant les femmes en France, tout en œuvrant pour que les mentalités évoluent et changent, il faut dénoncer la maltraitance (morale et physique), les humiliations, les viols et prendre en charge les femmes victimes d'agressions, de violence. "La maison des femmes" à Saint-Denis par exemple , accueille toutes les femmes vulnérables et victimes de violence. Concrètement nous pouvons aider cette structure. Elle a besoin de fonds pour continuer ses missions. Ce type de structure d'accueil doit être pérennisé et développé sur tout le territoire. L'égalité homme/femme ne peut se concevoir que dans une fraternité, une bienveillance réelle entre les être humains. La liberté pourra alors s'exprimer dans ce quelle a de plus créatif, de plus beau, de plus noble. Après les municipales, nous devrons encourager, soutenir les communes où des candidat.es de la FI sont élu.es, afin mettre en oeuvre des mesures concrètes contenues dans le programme l'Avenir En Commun. Les GA de ces communes pourront organiser des actions en fonction de la stratégie et des priorités de leur ville ou village. Ainsi les GA viendront en soutient pour que les résultats soient visibles. identifiables et quantifiables. Les citoyens ont peur du politique, nous devons nous servir de la plus infirme réussite pour valoriser notre programme. Nous devons sortir de la posture diabolisée de l’extrême gauche. Il faut s'appuyer sur la légitimité démocratique des urnes pour mettre en oeuvre nos idées. 2022 est proche!
Jean Michel Blanquer veut mettre en place cet été des vacances apprenantes à destination principalement des enfants des quartiers populaires et des déccrocheurs. La FI pourrait répliquer en proposant des vacances militantes. Ces vacances militantes pourraient prendre des tas de formes différentes et mettre en avant diverses questions sociales. Planification écologique , Produire en France , Soutenir les petits commerçants, petits producteurs, les acteurs locaux en consommant bio et local, soutien au monde culturel qui n'est pas encore déconfiné et l'impact des annulations des festivals/évènements sur le territoire. Accès aux droits pour tous (santé, quartiers populaires, zones rurales) Organisation de collectes (nourritures, protections hygiéniques, produits de premières nécessités) Mettre en place des jardins partagés, des composteurs communs, des boites à livres, boites à dons Organisation d'ateliers Repair, de confection de produits cosmétiques, d'entretien Mettre en place des chantiers participatifs Aider les habitants à s'organiser , ) se monter en collectif, à mettre en place des SEL Mettre en avant des propositions de nos livrets déjà mises en place par des acteurs locaux autour de nous que ce soit au niveau des producteurs locaux, des entreprises qui fabriquent en France, de celles qui emploient des chômeurs, des personnes porteuses de handicap, Les initiatives autour de la réduction des déchets, du consommer moins et autrement. Continuer à faire connaitre notre programme, le travail de nos députés. Amener les citoyens à s'intéresser à la politique que ce soit localement (les inciter à demander à leurs nouvelles équipes municipales d'intégrer les citoyens dans les commissions, dans l'élaboration du règlement intérieur du conseil municipal...) ou plus largement , leur expliquer les enjeux, le rôle des conseillers (municipaux, départementaux, régionaux...) Ces vacances militantes pourraient avoir comme objectifs de (re)mobiliser les insoumis et de relancer l'activité des GA partout sur le territoire. Cela pourrait se faire via 3 axes différents: - mettre en place des actions ludiques (présence sur les marchés, actions type porteurs de paroles, caravanes, ateliers , apéros, pique nique insoumis, vélorution allant de villages en villages avec étapes en zone rurale...) - aller à la rencontre des acteurs locaux (agriculteurs, petits commerçants, associations ...), des entreprises locales pour mettre en avant ce qu'ils font, le produire en France, mais aussi les interroger sur leurs difficultés en temps normal, suite à la crise sanitaire, leurs attentes des politiques ... - proposer des formations pour les militants, décrypter/faire des synthèses des principales lois votées dernièrement pour les rendre accessibles à tous via le site ou des tracts, expliquer le fonctionnement des institutions...