Je réfléchis à la campagne de rentrée

Résultats

Comment faire connaître nos propositions en prenant soin d'impliquer les habitant·es et les associations ? Comment utiliser les contributions et les expériences de la campagne d’été pour organiser notre campagne de rentrée ? Quels outils devraient être mis à la disposition des insoumis·es et des groupes d'action pour les aider au travail de conviction et d'implication ?
Avec la crise du Covid 19, on a vu revenir comme sujet le Revenu universel comme une voie à suivre pour répondre au problème sociale que rencontre le peuples Européens et donc Français. Comme souvent se sujet enflamme la toile et créer des divisions dans les rangs d'une gauche sociale française fragile et parfois s'affrontant ! Il serait temps de reprendre les propositions de la FI issue de "l'avenir en commun" concernant "l'Alignement des minima sociaux sur le seuil de pauvreté" Il semblerait que peu ont enregistré cette propositions qui reste totalement ignorait même parmi les sympathisants FI eux même qui du coup se tourne facilement vers le "revenu universel" dont il ne comprenne que la simplicité de l'intitulé qui fait slogan parfois. Nos devrions faire campagne sur ce sujet, car le revenu minimum sera un élément essentiel pour faire face à la crise sociale et économique qui arrive ! nous devons êtres à la hauteur. 4 ans que j'essaye de faire connaitre cette proposition FI et même la FI l'ignore parfois dans les discours. Associations, Collectifs qui agissent auprès des personnes les plus précaires, pauvres, ainsi que les syndicats de chômeurs, doivent être informés et sollicités sur cette propositions Il faut revoir beaucoup de chose sur les campagne passée de la FI. TROP beaucoup trop de tracts et affiches... faut en finir avec cela. Il serait plus économique et moins polluant de fourni des moyens financiers au GA pour faire imprimer selon leur besoin. Trop de gaspillage. Plus de contact direct ou par médias interposés. Confronter nos partenaires de Gauche "pcf npa lo " en les invitant à en parler voir en les obligeants d'en parler en les interpellants eux et nos adversaires... Provoquer une discutions avec eelv et ps sur le sujet... Remettre au gout du jour le livret thématique en faire la diffusion numérique à grande échelle Conférence de presse Interventions TV ; que cette mesure soit dite et répétée dès que possible dans les médias. Inviter les collectifs et associations de quartier, syndicats et personnels des métiers précaires, des travailleurs pauvres et autres à une table ronde sur le sujet " des minima sociaux" Consultations sur le sujet de la part des députés FI Lancer le débat sur le sujet au niveau Européen, avec l'expérience espagnole en cours Éviter les tracts et affiches qui sont pollueur et le plus souvent jeter sans être lu ou compris. Campagne sur les réseaux sociaux pour tous les ages avec une cible sur les 16/25 ans qui seront une force électoral en 2022.
- Pour les habitants-es : PAP suivis de rencontres (comme préconisé dans la méthode Alinsky) pour s'auto-former et décider des actions directes, non-violentes et collectives à mettre en place - Pour les associations : audit des associations écologistes et des associations sur le logement et/ou de locataires présentes sur le territoire par les miliants-es ; propositions de discussions pour mettre en place une campagne commune localement et, si possible, nationalement (mais difficilement envisageable) - Les GA pourront envoyer des compte-rendus d'actions à l'assemblée des GA et/ou à l'espace des luttes, qui seront ensuite chargées de le mettre en forme et le publiciser pour que les GA se nourrissent de retours d'expériences et qui pourront enfin en faire une synthèse avec "les bons conseils pour l'action" - Vidéos et/ou MOOC sur la méthode Alinsky - Tracts, affiches, fiches pratiques (comme pendant la campagne sur le nucléaire), etc
Revenir aux droits de contester le gouvernement, manifester sans risquer sa liberté. sa vie ou des blessures graves, respecter les droits des opposants ploitiques, dénoncer et punir les violences policières. Sans emploi pas d'autonomie, ramener les emplois en France À part virer ce gouvernement qui ne respecte rien ... ..
MANIFESTATIONS DE RUES CROISEES OU NON LE POIDS DU SILENCE GESTES BARRIERE SIMPLES RAPIDES LISIBLES PUIS SE REFONDRE DANS LA MASSE ET REJAILLIR TOUT AUSSI RAPIDEMENT ZERO PANCARTE ZERO TRACT ON NE DOIT RIEN TROUVER SUR LES MANIFESTANTS MAIS LE GENOU A TERRE L EVITEMENT SYSTEMATIQUE L ACCUEIL BELGE QUE J APPELLE LE-TOURNE-DOS, IMPROMPTU DES LA VENUE DU MOINDRE GODILLOT CHANGER DE DIRECTION DE TROTTOIR AU PASSAGE DES BRIGADES Y COMPRIS EN REUNION PUBLIC LE SILENCE AUCUNE PROTESTATION ET DISPARAITRE VIDER LES LIEUX AVANT DE SE FAIRE VIRER LIBRE A LA FRANCE INSOUMISE DE CREER SON PROPRE GESTE AINSI QU A TOUTES OPPOSITIONS D ACTER DES CHOREGRAPHIES POLITIQUES PLUS RISQUE EMBOUTEILLER SI ENFOURGONNEMENT FAIRE APPEL A TOUTES LES CREATIVITES ET ASSOCIER LES BANLIEUES A CES CREATIVITES PLUS QUE DES OUTILS LE SAVOIR-FAIRE LOCAL DES HUMAINS. PAS DES DISTRIBUTEURS DE TRACTS, DES ACTES AVEC DU SENS.
On pourrait imaginer des jeux : par exemple, on prépare un panneau avec des thèmes qui importent aux gens (salaires, écologie, santé etc.), sous les thèmes il y a une proposition concrète de majeure de la FI et on les invite à dévoiler le thème qu'ils veulent. Le panneau aura une certaine taille pour la visibilité et la lisibilité, on fait de la politique autrement et il y a moyen d'engager la discussion autrement, par exemple en demandant : "selon vous, quelle mesure proposons-nous pour tel thème ?" Pour impliquer les associations, on peut prendre des mesures du programme recommandées par des associations et les citer sur le panneau. Une assemblée des groupes d'action me paraît pertinente pour travailler cette question. - Une application L'Avenir en Commun pour smartphone où retrouver facilement nos propositions et les livrets thématiques - Des outils militants (tracts, visuels web, affiches...) pour rafraîchir le mouvement (qu'il reste mouvement en fait) avec des nouvelles têtes, en mettant l'accent d'ores et déjà sur 2022.
Demander la dissolution de l'Assemblée Nationale Demander la dissolution de l'Assemblée Nationale Demander la dissolution de l'Assemblée Nationale
En essayant de s'ouvrir à des pistes d'idées qui n'étaient pas nécessairement dans notre programme, mais qui permettraient de rassembler plus largement sur des bases réellement "modernes" et innovantes. Je pense notamment à l'instauration d'un Revenu Universel INCONDITIONNEL, qui aujourd'hui plus que jamais est d'actualité pour sortir les gens de la misère et cesser les sentiments d'injustice ressentis par beaucoup de travailleurs à l'égard de ceux qui sont encore au chômage. Cette idée réellement sociale et progressiste, permettrait également de régler de l'absence total (ce qui est dramatique pour beaucoup) de revenus pour un tas de jeunes sans ressources ni famille pour les aider... Bref, ce genre de mesures à faire connaître, feraient que les habitants auraient envie de s'impliquer puisque cela les concerneraient directement. Contrairement aux idées de 6e républiques (nécessaires, bien sûr), qui ne parlent pas forcément à tout le monde (trop abstrait pour beaucoup). Le Revenu Universel Inconditionnel, aurait un impact DIRECT sur la vie des gens et leur quotidien... La France Insoumise aurait tout à y gagner de faire évoluer son programme en ce sens... ;) Avec un esprit de synthèse... et un pragmatisme que les français attendent de nous... En essayant de mettre de côté (sans bien sûr l'écarter totalement) l'idéologie de la France Insoumise qui n'est pas toujours très bien perçue/comprise. Arrêtons avec les tracts, qui sont pour le plus souvent jetés à la poubelle par la population. Ce n'est ni écologique, ni pertinent puisque peu de gens les lisent réellement. Croire l'inverse, c'est se voiler la face. Préférer des courtes vidéos Youtube pédagogiques et diffusées massivement sur l'ensemble des réseaux sociaux. Je me souvient que pour les précédentes élections, était sorti une bande dessinée présentant quelques points du programme l'Avenir en Commun. C'était original, accessible aux "vieux" comme aux "jeunes", drôle et pédagogique.
La théorie : Vidéos virales sur les réseaux sociaux (fb, Twitter) mettons le budget sur des videastes talentueux déjà connus , une seule vidéo pourrait suffire. Les exemples drôles : Campagnes tictoc snapchat (-60% de consommation énergétique challenge, article de constitution challenge,...) La recup : rebondir sur les contenus multimédia de youtubeur ou d'associations qui ont déjà buzzé (data gueule, clip de brut, osons causer, et tout le monde s'en ferme, les parasites : effondrement, négaWatt, shift project, ademe, le ric...) pour démonter quels problèmes sont réglés avec quelles parties de l'aec Tout sauf des tracts qui finissent à la poubelle après leur durée de vie de 3 secondes 34 Nombre de vues et de partage des vidéo, sujets ayants retenus l'attention et ayant attirés l'engouement. Canaliser tout ça dans l'optique de la crise financière qui arrive (et qui va durer au moins jusqu'à 2022) puis l'exprimer en termes de problème (économique, écologique) => solution l'aec (décroissance, résilience) Aucun ! C'est moins cher que gratuit, tout le monde est déjà équipé. En septembre 700.000 jeunes arrivent sur le marché de l'emploi, et donc du chômage Il suffira de les convaincre
Faire des caravanes des droits des salariés, pour informer des droits actuels et pour porter nos propositions, des droits des citoyens (risque de la surveillance de masse) et ouvrir sur ce que la 6ème République pourrait apporter à tous et toutes via une constituante citoyenne. Si la campagne d’été est sur la 6ème République (par exemple 6eme République = partage des richesses), alors il faudrait axer la campagne de rentrée sur un autre aspect de la 6ème République, par exemple 6ème République = constitution par le peuple pour le peuple. Il faut montrer cette porte de sortie de crise qu’est la 6ème République et la porter haut dans tout ce qu’elle permettrait de faire (bifurcation écologique, bifurcation démocratique, partage des richesses, diminution et partage du temps de travail...). Il faut de l’espoir pour que les gens adhèrent au projet. Il faudrait un espace où les groupes d’action pourraient partager les bonnes idées. Ça pourrait se faire à partir d’un formulaire avec titre, mots clés, matériel nécessaire, description détaillée. Il faudrait que ces données aillent dans une base de données où les insoumis en quête d’action pourraient aller piocher les bonnes idées à partir d’un outil de recherche par mots clés. Pas trop dur à mettre en place techniquement, peut s’intégrer à la plateforme FI pour n’être accessible que si on est connecté. Les groupes d’action grouillent en effet de bonnes idées et un partage des méthodes de manière horizontale boosterait grandement les initiatives et pousserait à l’innovation. Si on ajoute le nom du GA qui propose une idée (avec un lien vers la carte des groupes), ça ferait même potentiellement un espace de mutualisation du matériel pour les GA aux alentours en plus de la mutualisation des idées. Exemples: on a partagé l’oriflamme, une tonnelle, la méthode pour mettre en place les caravanes, pour faire des ciné-clubs insoumis suivis de débats, et on a pioché l’idée de panneaux explicatifs pour ADP en rencontrant des insoumis bretons pendant les dernières vacances, ainsi qu’un montage avec une batterie de voiture et un convertisseur de courant pour avoir l’électricité sur le stand de signatures ADP pour brancher un ordi portable et une imprimante. Du coup, on se dit qu’un outil de partage d’idées mentionnant le matériel nécessaire pourrait booster tout le monde et lever des obstacles à l’action.
Bonjour. Il me semble important de considérer qu'on ne s'adresse pas exclusivement aux militants de LFI en les réjouissant de petites phrases assassines, de vocabulaire moqueur, voire méprisant. Le peuple dans son ensemble, apprécie le respect. C'est un contenu et une forme qui rassure et encourage à aller plus avant dans la prise en compte des propositions. Alors ma proposition de communication est simple : respecter nos adversaires, dire le factuel, analyser le réel quand il parle de lui même, écouter les contradicteurs pour en tirer les leçons. Assortir les propositions des stratégies et données pour les accomplir. Le peuple a besoin d'un "sage" aux idées "folles" ! Bien à vous et avec vous. Jean-Louis Lever le nez du guidon. S'entraîner à se mettre dans la tête de l'autre.
De mon point de vue, il faudrait avoir une vision plus global en rapport avec le réchauffement climatique qui deviendra très rapidement le problème du XXI ème siècle, à savoir comment organiser nos sociétés Européennes de façon à moins polluer l'atmosphère (là je pense notamment au lobby des camionneurs qui empruntent le couloir rhodanien par des millions de camions qui augmentent le taux de particules fines dans l'atmosphère, mais pas que...), et donc aussi proposer un revenu universel de remplacement. Le plein emploi est déjà à l'heure actuel un leurre que l'Europe n'atteindra plus maintenant, alors pourquoi privilégier encore la productivité ? Nos dirigeants actuels nous rabâchent que la courbe de croissance ascendante est la seule méthode pour que l'emploi redémarre, mais c'est une illusion de nos économistes prestidigitateurs et qui font dire ce qu'ils souhaitent avec forces graphiques qui sont là pour justifier les positions dominantes qui ont court dans le monde de la haute finance. Autant dire qu'il faut casser cette idéologie par tous les moyens en montrant, en expliquant leurs faussetés, en expliquant ce mensonge d'état et des médias à la solde qui font et défont les lois et les hommes. Pour revenir à l'écologie nécessaire à notre future politique, elle apparaît l'unique vrai solution pour sortir d'un système complètement suicidaire à l'échelle de la planète : respect de la nature, arrêt des pesticides destructeurs des insectes, utiles à la vie des plantes, notamment des abeilles, retrouver une autonomie pour les biens de consommations courantes (médicaments entre autres, etc,...), refus de la mondialisation systématique non nécessaire ni utile et pollueur, arrêt progressif des centrales nucléaires, et surtout de l'EPR qui coûte cher aux Français et qui ne fonctionne toujours pas, que sais-je encore, soyons franc et convaincant, etc,... A vous de voir ! A vous de voir, je ne suis pas militant, j'ai juste exprimé ce que je pense comme beaucoup en ce moment il me semble.
Bonjour J'avais envoyé avant les municipales pour lesquelles mon entourage a voté PHI, plusieurs suggestions concernant les citoyens étrangers en droit de voter (européens schengen notamment). Bien qu'une réponse très courtoise m'ait été faite, RIEN n'est apparu dans le discours du lider maximo sur ce point-crucial à mon avis- Je songe donc sérieusement à arrêter de militer pour ce mouvement et faire , comme nombre de gens ou Alceste, "fuir dans un désert l'approche des humains" ou voter blanc... Bien à vous .... ....
Les manifestations ne font pas plier le gouvernement. Le travail des députés Lfi, bien qu'admirable, n'aboutit à aucun progrès. Agissons autrement. Boycottons les produits et services des entreprises présentes dans des paradis fiscaux. Ceux des entreprises distribuant des dividendes durant le covid. Ceux des entreprises bafouant les droits des salariés. Ceux des entreprises qui détruisent l'environnement... ? ?
Ajouter des interprètes en langue des signes accompagné de sous-titres afin de gagner environ 4 millions de personnes Sourdes, devenus sourdes, implantés, oralistes ainsi que des personnes âgées et en plus quelques jeunes qui ont tendance à préférer lire les sous-titres. Cela montre bien l'égalité des citoyens et que FI n'oublie personne. Et ils-elles en ont grandement besoin que de tous les informations Passent et non seulement les sujets les plus importants comme le covid-19. (Morts du Bataclan par ex ils-elles n'avaient aucune information et seulement des interprètes ou des journalistes Sourds ont pris le relais bénévolement. Faire appel a l'association AFILS qui regroupe tous les interprètes diplômés de chaque région de l'hexagone afin de traduire tous les discours de chaque campagne et meeting et même via les réseaux sociaux. (J'ai vu que la FI en a inséré des sous titres mais il existe des Sourds français et étrangers aussi qui ne sont pas à l'aise avec l'écrit français donc un interprète est vraiment un plus si vous voulez réunir ces gens. Car de mon côté j'ai "entendu" : comme la FI est une parti différente des autres partis alors certains voire même beaucoup de Sourds refuse de voter pour vous car cela reste encore flou ou que certains écoutent les non-Sourds qui sont davantage pour le PS ou LREM et demande éviter la FI juste parce qu'il encourage leur parti et critique Mélenchon on leur disant "t'as pas vu qu'il a est énervé, t'as pas vu que les policiers sont rentrés dans ses bureaux etc... vraiment de fausses informations et c'est normal rien ne leur permet d'obtenir ces informations et sans interprète. Alors ils gobent tout. Ceux qui lisent les sous-titres 50% obtiennent les informations et d'autres ils sont aussi obligé de demander à leur entourage (qui peut bien sûr déformer l'infos). Voyez vous il y a un vrai gros problème de neutralité et forcément les votes sont dupés. Je propose par exemple de me contacter ou contacter différents association accueillant des personnes sourdes et leurs familles. Vous pouvez même contacter plusieurs centre de formation de langue des signes de France pour présenter vos projets. Ensuite la bouche à l'oreille et nos réseaux sociaux spécialisés de personnes sourdes feront la suite. Ou trouver un leader Sourd de FI qui vous aidera à promouvoir votre campagne auprès de ces populations. Un peu comme avec les homosexuel-les, et d'autres communautés. Merci beaucoup.
Organiser des opérations de nettoyages de domaines publiques ou de zones naturelles en proposant aux habitants de se joindre à nous, avec barbecue et soirée débat après. Par des réunions des groupes et avec d'autres groupes Insoumis pour faire le point entre nous, partager nos expériences. Affiches mises partout sur les routes et lieux de vacances. Affiches posant juste de simples questions. Du genre: " "nous planifions tous/toutes nos vacances, nos achats à crédit... Ne croyez vous pas que l'économie devrait être un minimum planifiée? " Ou encore: "La régulation et la stabilité des prix n'est elle pas plus importante pour notre avenir que les bénéfices des banquiers et des actionnaires?" Ou " Avec la mondialisation ultralibérale, ne serait il pas temps de créer une nouvelle constitution pour passer à la 6 ème République défendant l'intérêt commun contre les intérêts financiers privés? Matraquer les lieux de passages, les sites touristiques, remettre des affiches neuves dès qu'elles sont abîmées ou décolorées avec ces simples questions. Des affiches uniformes, une seule couleur avec juste ces questions et en arrière plan notre sigle phy. Opération à poursuivre durant les deux ans qui nous restent avant 2022 pour marquer durablement le subconscient du plus grand nombre de passant. Bien sûre, plein d'autres questions peuvent être posées... Permettant d'avancer des arguments renvoyant à notre programme. J'avais proposé ce type d'initiative au groupes nord Aveyron Insoumis et Rodez Insoumis dont je fais parti. Personne n'a souhaité soutenir cette idée. C'est pourtant à mon avis une idée qui permettrait à un grand nombre de personnes de se questionner elles mêmes, de se remettre en question et de nous rejoindre. Autre idée. Relancer les ramassages de déchets avec mise en place de petits panneaux spécifiant que ces ramassages ont été effectués par nos soins là aussi, à faire régulièrement durant les deux ans qui viennent...
Le jour d’après Plus jamais ça Le jour d’après doit régler ça Pour le privé, plus de salaire Beaucoup moins pour les actionnaires Bien sûr aussi pour le public D’bonn’s conditions et plus de fric Plus de servic’s, il nous faut ça Pour que l’on dise : Plus jamais ça Plus jamais ça Non ! Ne les laissons pas faire Nous préparer bien pire qu’hier …Bis Plus jamais ça Le jour d’après doit régler ça Pour l’hôpital, des blous’s, des masques Des lits pris sur le Capital Pour la santé, Des méd’cins, des maternités Et plein de fric, il nous faut ça Pour que l’on dise : Plus jamais ça Plus jamais ça Non ! Ne les laissons pas faire Nous préparer bien pire qu’hier …Bis Plus jamais ça Le jour d’après doit régler ça Tous les smicards, les minima Plus de fric pris sur l’Capital Les SDF et les chômeurs Une maison et du labeur Un’ vie décente, il nous faut ça Pour que l’on dise : Plus jamais ça Plus jamais ça Non ! Ne les laissons pas faire Nous préparer bien pire qu’hier …Bis Plus jamais ça Le jour d’après doit régler ça Pour notr’ école, pour nos enfants Pour leur savoir et leur futur Oui, rénover tous les programmes Tous les diplômes et tous les murs Et plus de profs, il nous faut ça Pour que l’on dise : Plus jamais ça Plus jamais ça Non ! Ne les laissons pas faire Nous préparer bien pire qu’hier …Bis Plus jamais ça Le jour d’après doit régler ça Anéantir l’capitalisme Qui nuit sans cess’, à notre vie À la nature et au climat Notre santé, sur la planète Pour l’jour d’après, il nous faut ça Pour que l’on dise : Plus jamais ça Plus jamais ça Non ! Ne les laissons pas faire Nous préparer bien pire qu’hier …Bis Plus jamais ça Le jour d’après doit régler ça Les jours heureux à not’ manière Une République, que nous, on gère Renforcer la CPAM Nationalisations de même Pour notre bien, il nous faut ça Pour que l’on dise : Plus jamais ça Plus jamais ça Non ! Ne les laissons pas faire Nous préparer bien pire qu’hier …Ter
Georges Fabien (pseudo) : https://www.youtube.com/results?search_query=georges+fabien Pendant que... (https://www.youtube.com/watch?v=_c7OtjQGRFs&t=42s) Pendant que... Pendant qu’y’a des gens qui meurent Pendant qu’y’a des gens qui souffrent Pendant qu’y’a des gens qui pleurent Qui tombent, seuls, au fond du gouffre Pendant qu’y’a des gens qui soignent Pendant qu’y’a des gens qui sauvent Pendant qu’y’en a qu’accompagnent Ces gens derrièr’ des portes closes Y’a ces loups qui nous matraquent de lois Dans l’obscur pour bafouer nos acquis De c’virus gouvernemental Qui nous empoisonn’ notre vie Êtes-vous prêt à défendre Tous nos droits sacrifiés Cette lutte à reprendre Dès l’virus condamné ? Pendant qu’y’a des gens qui volent Pendant que d’autres marchandent Pendant que des vies s’envolent À cause que les masques manquent Pendant qu’y’en a qu’applaudissent Comme bien d’autres pays Pendant qu’y’en a qu’accomplissent Des exploits au prix de leur vie Y’a ces serpents qui nous démantèlent Nos conditions, nos temps de travail De ce virus ministériel Qui nous empoisonn’ nos entrailles Êtes-vous prêt à défendre Tous nos droits sacrifiés Cette lutte à reprendre Dès l’virus condamné ? Pendant que ces hypocrites Ment’nt à tous ces Hippocrate Qui doiv’nt choisir qui doit vivre Entre tous ces pauvres malades Pendant qu’ceux qui sont au front Tombent pour notre pays Pendant qu’hier, des salons D’autr’s les traitaient de nantis Y’a ces vautours qui anéantissent Tous nos beaux conquis bicent’naires De c’virus de tous ces complices Qui nous emmèn’ vers les cimetièr’s Êtes-vous prêt à défendre Tous nos droits sacrifiés Cette lutte à reprendre Dès l’virus condamné ? Pendant qu’certains font les comptes D’autres devront rendr’ des comptes Devant le peuple qui compte Ne pas payer tout c’qui s’décompte Pendant qu’le peuple subit Les yeux et la bouche cloués Des scélérats vot’nt la nuit Pour, en esclav’s, nous transformer Êtes-vous prêt à défendre Tous nos droits sacrifiés Cette lutte à reprendre Dès l’virus condamné ? Êtes-vous prêt à reprendre Tous nos droits justifiés Dans ces rues à s’étendre Dès l’virus décimé ?
LA SÉCURITÉ SOCIALE (https://www.youtube.com/watch?v=TGCoTm0RoKw&t=67s) Gracieuse, éblouissante Dans sa robe rouge, blanc, bleu Ell’ fut là, jaillissante À l’aube des jours heureux Au term’ de nos heur’s sombres Croisa Ambroise à l’ombre De cett’ bataill’ glorieuse Qu’en fit un’ conquêt’ fabuleuse Octobre 45 C’est le jour d’sa naissance Naissant d’entre les mains Du Conseil de la Résistance Dev’nue une grand’ Dame Pour tous les laborieux Ell’ est un vagu’ à l’âme Pour tous les pécunieux Qu’au sortir d’l’Assemblée Voulaient voir vaciller Déjà cett’ audacieuse Vêtue de solidarité Octobre 45 C’est le jour d’sa naissance Mêm’ si certains crétins Dès lors, avaient d’la réticence Nourrie de tout’s les sueurs Engendrées par l’turbin Pour fair’ grossir son cœur Pour ceux dans le besoin Mêm’ tous ces gens-veut-pas Profit’nt de c’sang commun Mais voudraient de ce pas Virer vers le privé rupin D’octobre 45 Soixante-quinze ans, vivante Mêm’ si certains gredins Oui, voudraient la voir bien mourante Abusée, cette Dame De coups sous la ceinture Incroyables, les armes Qu’utilis’nt ces raclures Pour éteindr’ cette flamme La tuer à petits feux Et qu’alors viv’nt un drame Ces millions de nécessiteux Année 2020 Toujours debout, vivante Mêm’ si certains vilains Poursuiv’nt leurs sournois’s manigances Ô, cette grande Dame Que bien d’autr’s nous envient Elle gardera la flamme Si embauchés aussi Bien plus de laborieux Bien plus de sans-boulot Et que les pécunieux Y mettent bien plus de zéros Année 2020 C’est la rue qu’a raison Il faut qu’on n’lâche rien C’est la meilleur’ des solutions Ô, cette jolie Dame Que bien d’autr’s nous envient Pour qu’ell’ ne rend’ pas l’âme La défendr’ à tout prix Avec les laborieux Aussi les sans-boulot Pour cett’ caus’ fabuleus’ Et que l’on soit toujours égaux Année 2020 La rue a bien raison Chassons tous ces vauriens Et qu’la victoir’ sonn’ pour de bon Année 2020 La rue a bien raison Chassons tous ces vauriens Aux tout’s prochaines élections
Pour l’interdiction et l’élimination des armes nucléaire et la ratification du traité d’interdiction du 7 juillet 2017. Ce serait aussi une économie de 4,5 milliards euros/an et de 6 milliards l’an prochain! Et contribuerait au desarmement nucléaire et donc à la paix alors que la menace actuelle d’un conflit nucléaire ou de conflit nucléarisé est imminente! Les Elaborer du matériel éducatifs. ICAN France en a des trés bons en particulier pour la jeunesse!
Personnellement,je suis favorable à un revenu universel ,mais conditionné à une participation citoyenne à des actions solidaires qui pourraient être de diverses natures Environnementales : nettoyer la nature des déchets,planter des jachères fleuries aider des agriculteurs et éleveurs pour la conversion au bio, planter des arbres après les incendies ... Sociales : soutien scolaire, animation d'ateliers polyculturels dans les quartiers, visites aux anciens et aide à la promenade , récupération de denrées alimentaires, préparation et distribution de repas pour les démunis,... Patrimoniales : restauration des bâtiments historiques et réhabilitation de bâtiments vétustes dans le but de créer des centres d'accueil pour les gens démunis , Cette contribution nécessiterait l'encadrement par des professionnels,et permettrait à chacun de ne plus être que consommateur et laisserait la possibilité de goûter au bien être que procure le don et pourquoi pas de susciter des vocations nouvelles vers des métiers vraiment utiles Je pense que cette mesure pourrait être mise en place également comme service national obligatoire pour les jeunes (plutôt que les casernes à Manu) Je pratique le soutien scolaire avec une fillette placée en famille d'accueil , je la suit depuis 7 ans je lui ai appris à lire et lui évite le décrochage et c'est un vrai bonheur que d'aider et de sentir utile a quelqu'un ou quelque chose Peut être ma proposition sera hors sujet?? Mais tant pis Pas trop d'idées là dessus Pas trop d'idées non plus
Revalorisation des salaires de tous ceux qui étaient en première et deuxième ligne ...etc. Les métiers ingrats et difficiles doivent être mieux payés . Il y a eu pendant le covid, une prise de conscience collective, il faut absolument rebondir sur des propositions dans ce sens !!! Pour cela : Faire des contrôles de l'argent distribué aux entreprises , qui ont déjà beaucoup reçu, CICE ! Tous ces patrons qui se plaignent ( artisans, restaurateurs mais qui font du black et gagnent en quelques mois beaucoup d'argent mais sont heureux de profiter du système). Ces patrons qui ont continué à toucher d'exorbitants salaires pendant le covid : ce n'est pas décent !!! et dividendes. Toutes ces entreprises qui ne payent pas leurs cotisations sociales et veulent bien l'aide de l'état ! Chômage partiel payé sur le dos de la sécu. Une réforme de notre imposition : plus de niche qui servent aux plus riches . Si on veut plus de justice sociale, il faut de la transparence , il faut s'attaquer aux injustices financières pour redistribuer .La France, l'Italie, l'Espagne, ont développé leurs économies qu'en fonction du tourisme , en laissant notre industrie à l Allemagne, le business aux Pays Bas etc . Il faut réorienter notre activité économique, notre agriculture en développant des filières courtes et de qualité !!! et faire en sorte que des produits de qualité ne soient pas plus chers ! Si les emplois ingrats mais utiles sont mieux payés alors on créera du travail en France !!! Plus besoin d'aller chercher des roumains ou polonais pour travailler dans les champs. Campagne pour : Informer les gens sur l'argent public et l'utilité du service public . Plan pour notre jeunesse : Nos jeunes sont les plus touchés, aujourd'hui par la situation économique et environnementale pourtant ils sont notre avenir : Emploi : Lutter contre les bas salaires et l'exploitation des jeunes Je dénonce les mesures pour les apprentis qui sont exploités dans les entreprises et pourtant qu'on veut développer. Le patronat souhaiterait qu'un apprenti, lui coûte zéro euro !!! Ces jeunes sont dégoutés car on profitent d'eux ! Je dénonce la fermeture des universités, alors que les grandes écoles ont continué leurs enseignements. Le logement : Permettre aux jeunes de partir de chez les parents : Prix des loyers modérés Remettre en question la mondialisation : c'est le moment ! Prendre des mesures urgentes sur le changement climatique, en remettant en cause la mondialisation et la course effrénée vers toujours plus de profits qui profitent seulement à un 1% de la population et détruit la planète et augmente les inégalités. Remise en cause de notre modèle de développement mondial : Aider les pays les plus pauvres , en développant des énergies nouvelles, lutter contre des problèmes environnementaux etc. Permettre aux populations de vivre de leur pêche, de leur agriculture et lutter contre la déforestation. Je souhaite que toutes les forces de gauches se mettent ensemble dans un beau projet de société et dans le monde entier . Je crois que nous sommes nombreux à rêver d'un autre modèle économique et cela devient aujourd'hui vital, aussi impérieux . Pour lutter contre la désinformation, il faut utiliser la même arme , campagnes publicitaires, réseaux sociaux etc . Il faut de l'argent alors faites appels aux dons . Je soutiendrai ces campagnes . Montrer l'utilité de notre service public, hôpital , école etc : car trop attaqué ces dernières décennies . c'est le moment !!! et il faut faire vite . Faire des campagnes publicitaires dans ce sens, idem pour les problèmes environnementaux en montrant les effets néfastes de la mondialisation : je suis prête à contribuer financièrement à ces campagnes, puisque tout est image et réseaux sociaux ! Appel aux dons . Sauver notre sécurité sociale et ne pas oublier la réforme des retraites !
-Organiser des rencontres avec les habitants et les associations concernés par les sujets que nous abordons. -Mettre en place des groupes de personnes itinérants pour organiser des apéro-citoyen sur les places des villes, sur les marchés ou des endroits se prêtant facilement à la tenue de ce type d'évènements. -Proposons nos idées par le biais des réseaux sociaux ou en communicant sur des sites internet d’association ou d'habitants. -Déterminer quels sont les thèmes les plus porteurs et les plus urgents à traiter et les soumettre à l'opinion insoumise adhérente et non adhérente. -Faire un grand sondage dans l'opinion publique pour voir si ces sujets sont réellement porteurs. On peut faire des sondages sur le net et dans la rue pour avoir la vision la plus large du ressenti de l'opinion publique. -A partir de ces thèmes, établir les axes majeurs d'un programme politique pour les insoumis et le présenter au vote des insoumis pour obtenir l'adhésion de ce programme afin d'organiser la campagne de rentrée en conséquence. - -Dans mon travail, j'ai fait l'expérience des fiches pratiques. Je trouve cette méthode très intéressante. Il faut créer des fiches pratiques exposant clairement et de manière convaincante afin diffuser de la meilleur manière le discours des insoumis. Dans ces fiches pratiques, il faut identifier les clés nécessaire au travail de conviction et d'implication. -Le kit est un bon outil mais il faut le rendre ludique et accrocheur pour atteindre les français. On peut envisager un kit avec des jeux sur les différents thèmes présentés par les insoumis. -Faire des affiches humoristiques et dessinées pour accrocher l’œil du passant tout en évoquant un thème défendu par les insoumis. -Former les groupes d'actions sur les techniques de communication pour convaincre.
Pour "faire connaitre" nos propositions, je ne sais pas trop (peut-être des vidéos thématiques courtes...). Par contre pour "im-pli-quer", pourquoi pas demander leurs avis aux gens sur ces propositions ? par exemple : quelle proposition les interesse le plus ? où sont leurs priorités ? ont-ils une proposition personnelle à faire ? Et rendre compte, communiquer sur les propositions qui retiennent le plus l'attention, qui font l'adhésion, qui suscitent le débat. Dans la population, les meetings, les manifs, les fêtes de l'huma et autres. je sais pas je sais pas un Meetic/twitter/forum des Insoumi.ses...
Ma réflexion sur le sujet est très vaste, mais avant de penser à faire connaitre les propositions, il me semble primordiale de revoir le mode communication de lfi avant toutes choses. Pourquoi cette réflexion ? Tout simplement parce que je ne rate rien des actions de lfi, entre les travaux à l'assemblée les analyses des actions du gouvernement et l'ensemble des communications des élus du groupe. Je suis constament et le plus souvent en phase avec les actions et propositions de lfi sauf sur un point ! Le mode de communication !!! Je comprends le mode contestataire employé le plus souvent et je suis globalement d'accord, mais regardez un peu dans le rétroviseur........... Que voyez vous ? La France Insoumise à perdue sa crédibilité ? Pourtant elle travail et même très dur et ce qui sort de ses travaux est bon, voir même excellent, mais non ça ne fonctionne pas. Pourquoi tout simplement parce que le mode de communication lui n'est pas le bon voir même indigne de lfi. Actuellement, lfi ressemble plus à lfec ! La France en colère ! Et quand on est en colère, même si cela peut arriver et est totalement justifié, on ne doit pas l'être en permanence au risque de ne plus être crédible et c'est de plus en plus le cas de lfi aujourd'hui. Les médias et journalistes en général en jouent tellement que ça en devient indécent et je suis à la fois triste et révolté de voir cette situation avec tout le travail remarquable que vous faite. Prenez exemple sur le mode de communications des partis politiques qui ont du crédit au yeux du plus grand nombre. Je ne parle pas de lrem qui est un cas à part, mais regardez plutôt du côté des méthodes de communication des républicains qui eux commence à retrouver du crédit au yeux des électeurs. Leurs communication est ce que j'appelle une communication en sous marin, on allume la lumière rouge on ne fait plus de bruit, mais on écoute, on sort le périscope, on avance, on diffuse et on persuade en lousdé via les réseaux sociaux, les journaux, télévision, radio et surtout par mails ! Le tout savament dosé en fonction du contexte favorable ou non. Inspirez vous de ce qui fonctionne sur les écrans de télévisions avec les propagandes publicitaires accrocheuses des grands groupes. Racontez de vraies histoires accrocheuses en lien avec vos idées et propositions tout en montrant les aberrations qui sortent en face. Fait des parallèles entre ce que nous avons aujourd'hui, ce que nous voulons demain et ce que les autres partis proposent. Et surtout montrez ce qu'ils font avec des histoires simples et courtes en les montrants du doigts et à votre tour les décrédibilisés. Pour ce faire utiliser des moyens comme le storytelling, qui vous donnera les moyens de fabriquer des histoires et de formater les esprits. Avec des campagnes subtiles, mais pas trop amenez progressivement les gens à prendre conscience des idées que vous défendez pour qu'ils comprennent que ce sont les bonnes pour eux et lorsque vous prendrez la parole utilisez les mots-clés des campagnes pour que les images parlantes du storytelling reviennent tout de suite et votre capital de crédibilité va mécaniquement remontait et les vois dans urnes aussi. Chaque sujet politique actuel peut faire l'objet de ses campagnes et en particulier le social pour toutes les victimes fragilisées par ces requins qui nous bouffent de l'intérieur, mais aussi et surtout montrez du doigt les banques et les assurances. Il faut en priorité tuer le lobbying, ça ne se fera pas en claquant des doigts, mais par contre à chaque action des lobbys qui touche notre pays une campagne peut dénoncer et expliquer leurs actions et leurs effets toxiques. Un premier exemple parfait est celui de l'étude publiée par le lancet concernant cette guerre du médicament et qui utilise la toute puissance des lobbys pour décrédibiliser un médicament qui va faire perdre des millions aux laboratoires si ils ne le stop pas. Et ils y sont arrivés en deux Phases bien préparées P1 lancet et P2 l'étude discovery et boum à dieu hydroxycloroquine ! Ils ont réussi point ! Et pour terminer, je vous en supplie arrêtez les longs discours en forme de monologue, même moi qui suis un fervent supporter de lfi, je n'arrive plus à écouter jusqu'au bout. La subtilité ne passe pas par ce genre de message et la crédibilité ne sera jamais au rendez-vous de cette façon. Vous avez 2 ans pour vous préparer alors peut-être que ce long message que je vous fait passé ici vous sera utile. Je n'ai aucune prétention à vous faire ces recommandations, mais je suis persuadé que la direction actuelle de votre communication n'est pas la bonne et dessert lfi. Ne soyez plus dans la réaction et la colère, mais dans l'anticipation ! DU VISUEL, DE LA SUBTILITÉ, DU CALME ET DE LA SÉRÉNITÉ Préparer une stratégie de propagande de décrédibilisation des partis politiques qu'il faut aveugler pour faire passer les idées de lfi. Former les cadres à la pnl et au storytelling pour généraliser ce mode de communication. Utiliser les contributions de la campagne d'été pour commencer à préparer des storys sur fond de PNL à diffuser par tous moyens disponibles des que possible. Organisé des thèmes de dénonciations, mais aussi des thèmes de propositions ou encore des thèmes de suppositions et surtout des thèmes de projections d'idées et d'idéal de ce que devrait être la France à l'avenir. Il faut faire rêver les gens tout en restant objectif et crédible ! C'est important en cette période. Exemples, dénonciation des pratiques anti démocratique de lrem à l'assemblée Nationale, proposition de lutte contre l'évasion fiscale, proposition de lutte pour la justice sociale, supposition d'interventions extérieures dans les décisions prises pour la gestion des masques et des médicaments concernant la crise sabitaire actuelle et même bien au-delà, projection sur ce que souhaite les Français à l'avenir, faire un point sur la situation actuelle, la situation depuis l'air chirac sarko hollande et la vision de lfi pour les années à venir, projection, sur que serait la 6ème république etc etc... Préparer des éléments numériques visuels (images simples, dessins, pictogrammes et les mettre à disposition des insoumis.es pour qu'ils proposent des idées de publications). Donnez accès à une plate-forme de soumission de phrases et mots pour les communications visuels etc... Diffuser des liens numériques des flyers, tracts et affiches pour les diffusés encore plus largement sur les réseaux sociaux ( actuellement le moyen le plus efficace pour communiquer puisque les journalistes et diffuseurs classiques font barrage!) Trouver un outil pour rendre virale communications de lfi.
Campagne pour la nationalisation de TOUS les services publics (transports, , santé, éducation, travail social...) et produits de première nécessité (eau, gaz, électricité, lait, pain....) Des assemblées citoyennes sur tout le territoire... Des assemblées citoyennes sur tous le territoire...
Par tous les moyens, il faut rentrer en contact avec les gens. À distance comme en présence, il faut trouver comment toucher, connecter. Passer l'humour, le ludique, ou le festif et de la convivialité. Essayer d'occuper des espaces publics, malgré les normes sanitaires. Travailler avec toutes les personnes qui font déjà ce genre de choses, il y en a énormément de plein de façons différentes (entre proches ou voisins spontanément, ou associations, sites internets, CE, médiateurs de quartier, mairies ou MJC parfois ...). Entre le ralentissement de certains secteurs et les grandes vacances, beaucoup de gens ont du temps, c'est l'occasion d'utiliser toutes les techniques pour rentrer en contact avec les non-convaincus : jeux, concerts, petite restauration, utiliser des déclencheurs de parole ... (je ne sais pas bien ce qui est autorisé à ce stade donc dur d'être précis) Je pense que les manques de culture démocratique et d'adelphité humaine sont dus à ce qu'on vit trop dans notre bulle, d'où l'importance de se rassembler et se rencontrer. On manque d'occasions comme les fêtes ou rassemblements populaires de certains villages ou quartiers où viennent un peu tout le monde. S'il y a du rassemblement, on peut ensuite se servir de cette habitude de se rassembler pour aller vers plus de démocratie locale. C'est en partie ce qu'essayaient de faire Nuit debout ou les Gilets jaunes parfois. Sans cette habitude de se rassembler, n'importe quel espace visant à la démocratie locale court à sa perte car on ne touche que la minorité de personnes qui fréquente déjà le lieu. Utiliser un outil existant. Par exemple, les militant·e·s rentrent leurs retours dans un formulaire qui permet de dire quels sont les thèmes les plus abordés, les retours fréquents, etc. Ensuite on a des tendances qu'on peut prendre comme indicateurs pour la suite. Les campagnes présidentielles fonctionnent comme ça il me semble, je ne sais pas quels outils de ce genre existent au quotidien mais il y en a sûrement. Des plans de communication ! Les ''kits'' sont parfois très bien. Il n'y a pas toujours des chargés de com' dans les groupes ... Il faut des argumentaires et des pense-bêtes ! Écrits et vidéos, pour qu'on puisse les montrer facilement. Et inviter les groupes à faire des temps de discussion, de formation, de débat, etc, pour être plus constructifs pendant les actions ou dans nos vies quotidiennes. Sans tomber dans l'entre-soi, il faut se donner les moyens de pouvoir dire pourquoi on sympathise à la FI et quel est notre avis ou celui de l'aec sur les grandes lignes. Je n'ai participé qu'à la campagne des présidentielles, mais j'ai été sidéré par les difficultés de beaucoup d'insoumis·e·s à aligner plus de trois mots, à rentrer en dialogue ou à donner "notre" position sur un grand sujet.
Une de nos proposition principale, le volet « recettes », est déjà connue, la création de la dette perpétuelle pour la part de la dette détenue par la BCE. L'actualité nous pousse à réfléchir aux sujet des transports avec en particulier le choix impératif de relancer la filière des véhicules LEGERS thermiques bien maîtrisée par la France par un arsenal de mesures très (très) dissuasives pour les véhicules au delà de 900 kg (école Jancovici). Je pense et j'espère que nous sommes déjà prêts à formuler des propositions cohérentes sur le sujet de la filière de l'agriculture paysanne. Idem concernant le logement. Au delà de l'actualité, la dette, les transports, le logement et l'agriculture sont 4 sujets absolument majeurs qui peuvent le rester durant quelques mois au moins.. Pour le reste, pour aller au delà de l'implication des militants, associations et groupements de bonne volonté et pour pouvoir entretenir l'espoir « d'impliquer véritablement les habitants », je propose de mettre en place un système permettant l'évolution naturelle de l'AEC. Un système à l'image du Référendum d'Initiative Populaire (ou Citoyenne peu importe) ; dans une version adaptée à la France Insoumise. Cela selon un principe simple : « Chaque 6 mois, la pétition citoyenne ayant obtenue le plus de soutiens sur le site de la France Insoumise, devient R.I.C concernant une mesure pouvant potentiellement être intégrée à l'AEC, voire le modifier ». Ce RIC étant organisé sur la même plate forme une fois connue la pétition citoyenne « gagnante ». Nous voulons le Ric ? Alors faisons le. De là nous verrons et nous saurons quelles seront nos nouvelles propositions. Le suivi de l'évolution pétitions citoyennes les plus soutenues, hiérarchisées sur la plate-forme en temps réel nous permettront aisément de savoir quels sont les sujets et les propositions les plus pertinentes. La mise en place d'un tel dispositif demande beaucoup de travail, de temps et il implique aussi de mobiliser toutes les finances dans ce but. Il est légitime que la Fi puisse marquer la pause nécessaire à sa mise en place. Il n'y a pas d'enjeu majeur plus urgent à court terme Macron se fiche de ce que nous allons raconter de nouveau à la rentrée, il aura déjà assez affaire si nous continuons à lui poser les mêmes questions et à expliquer nos propositions en matière de transports, de santé, d'habitat et de dette. La campagne de la rentrée serait bien entendue aussi largement ciblée sur la présentation et l'explication de notre démarche en cours. Une présentation qui pourrait s'avérer enthousiasmante pour beaucoup de gens. Une plate-forme Fi sécurisée, en mesure de prendre en compte toute pétition citoyenne. Capable également de comptabiliser tous les votes de chaque signataires puisqu'un citoyen doit bien entendu avoir la possibilité de soutenir autant de pétitions qu'il souhaite. Une nouvelle plate-forme contenant une interface accessible permettant de lire en temps réel le nombre de soutiens de chaque pétition dans une liste classée dans l'ordre du nombre de soutiens. Garantissant un seul et unique vote par personne physique pour une pétition. Capable de délivrer une trace du vote au moment du vote avec une référence, une date et un nom ; et tous les dispositifs permettant de garantir la transparence et l'inviolabilité des processus. Un collège tournant de 5 Insoumis ayant autorité pour indiquer chaque pétition ne pouvant pas être prise en compte en raison de l'absence d'indication de son coût et de son financement, seul élément de blocage possible d'une pétition. Ce collège n'ayant aucune autorité pour bloquer une pétition dont les chiffrages lui sembleraient incomplets ou farfelus, tout le principe de l'outil reposant sur la responsabilité de la lecture du peuple, tout autant que sur sa capacité à faire des choix tout aussi pertinents que ceux de nos oligarques. Au delà des 4 sujets déjà évoqués, l'essentiel de nos efforts à court et moyen terme devant porter sur la mise en place de cette plate-forme. Je suis disponible, bisous à tous les Insoumis
Abolition des radars fixe Abolition des radars Abolition des radars
Déjà prendre en compte l'existant, à savoir que le pouvoir médiatique - surtout la télé - désinforme, trie et manipule toutes les informations quelles soient de nature de santé publique avec la COVID 19, du réchauffement climatique et de ses conséquences perceptibles localement ( modification des traits de côte, montée des eaux ....) J'habite dans le 17 et si des travaux sont bien en cours ou prévus, cela ne réglera rien à la prochaine montée des eaux sur tout le littoral de La Rochelle à Royan. Là je pense qu'il y a possibilité d'impliquer les gens. L'autre domaine est l'Agriculture intensive, avec destruction de la nature ( insectes, oiseaux...) Là je crois que ce sera plus compliqué pour réduire les surfaces, introduire de nouveaux paysans - non formés au Bio - Pour les circuits courts, ce n'est pas de l'utopie mais presque car il n'y a un logiciel global précisant qui fait du Bio, dans quel domaine et comment joindre les Producteurs : il faudrait peut-être réfléchir à cela. En parallèle, il faut absolument imposer à chaque magasin local de la Grande Distribution d'acheter aux Producteurs locaux, ce qui n'est que Pub. Les champignons de Paris vendus dans le 17 viennent de Pologne alors qu'il y a une Production locale ; idem pour les Producteurs de fraises de Dordogne qui sont concurrencés par celles d'Espagne,, c'est aussi le cas des asperges,etc. Je crois que dans ces quelques exemples, que les gens votent ou pas, à droite ou LFI on peut très bien les rassembler car leurs causes sont communes. A la rentrée quels seront les problèmes résultants de la COVID 19 à l'échelle nationale, européenne, mondiale : difficile à dire mais ce ne sera pas ceux d'aujourd'hui car amplifiés. Un pôle public du médicament, une hausse des salaires et des effectifs voire des structures dans ce domaine - afin d'être autonome - semble évident sans oublier les EHPAD car là c'est une catastrophe. Augmenter les salaires en général, un SMIC revalorisé, les minima sociaux à sa hauteur, diminuer le temps de travail, développer le télé travail - lorsque possible - contribueraient à relancer une nouvelle économie, augmenteraient les rentrées de cotisations sociales. Que des grandes actions médiatisées de relocalisation soient initiées. La France doit retrouver son autonomie dans tous les domaines. Médiatiser - peut-être par thèmes - l' Avenir en commun semble évident en vue des élections de 2022 sauf si ................... Si l'on veux rassembler les gens sur des thèmes qui les concernent, il faut travailler localement à définir quels sont les problèmes existants, comment essayer de les résoudre, qui est concerné et sur quel secteur géographique et faire des réunions publiques ( peut-être avec un élu si possible ). D'où la nécessité de réunir les groupes d'action au plan local. En Charente Maritime l'un des secteur phare est le tourisme : qu'adviendra-t-il de ce secteur ( campings, restauration, hôtels, emplois à temps plein ou saisonniers voire TPE ) si la montée des eaux devient récurrente comme prévue lors des prochaines tempêtes alors qu'il y a déjà des inondations locales lors des grosses marées. Un mètre de plus sera une catastrophe pour les Iles de Ré, D'Oléron, La Rochelle, Chatellaillon, Marennes, La Tremblade, Royan, Saujon : que restera t-il de l'économie et des réseaux alors ? C'est un exemple local, mais chaque territoire a ses réalités. Pour impliquer il faut déjà travailler sur du local et impliquer tous les citoyens concernés. Pour le matériel, si l'action est conséquente oui des tracts, des affiches, un site de communication.
Si l’on s’en tient à sa deuxième partie intitulée : MESURES À APPLIQUER DÈS LA LIBÉRATION DU TERRITOIRE, le programme du Comité National de la Résistance tient en deux ou trois pages ! Le programme de l’Avenir en Commun tient dans un livre. Cette brièveté du programme n’a pourtant pas empêché les grandes avancées sociales entre 1945 et 1947. Peu de français ont lu ou liront l’Avenir en commun. Beaucoup moins encore s’intéresseront au chiffrage du programme. Il faut être réaliste. En ce qui concerne le slogan quelque soit notre avenir ne le subirons tous pas ensemble, en commun ? Ne serait il pas possible de rédiger un programme qui tienne en deux ou trois pages ? Peut être qu’alors beaucoup plus de français le liraient. Attention je ne demande pas un trac de plus, ne comportant que des slogans, ou même de simples phrases sujet, verbe, complément. Mais un document rédigé, cohérent. Il faudrait peut être aussi penser à un nouveau slogan combatif rappelant celui du CNR. Je ne suis pas qualifié dans ce domaine mais je verrai bien quelque chose qui, peut être en rappelant le slogan du CNR, redonne espoir et pourquoi pas fasse rêver. Enfin il ne faut pas oublié que si le programme du CNR est passé « relativement » sans trop d’opposition, c’est que l’ancien pouvoir était dans la honte, honte de sa collaboration avec l’Allemagne nazie. Je souhaiterais que tous ceux qui ont défendu le programme macroniste soient eux aussi dans la honte. Rappeler sans cesse le coût humain de leurs « réformes », mettre en avant la misère , le désespoir de plus démunis qui les ont subies de plein fouet. Bien marteler qu’une fois au pouvoir LFI abrogera immédiatement les réformes scélérates de Macron. Et répliquer aux fantoches de BFM,CNEWS, LCI, etc qui s’en offusqueront par des exemples concrets et des témoignages. Oui il faut un programme, oui il faut des idées, mais il faut aussi se battre avec son coeur, redonner espoir et toujours toujours parler positivement pour tous ceux qui n’osent même plus espérer un avenir meilleur pour l’après Macron (je pense en particulier aux abstentionnistes). voir autres champs Si l’on s’en tient à sa deuxième partie intitulée : MESURES À APPLIQUER DÈS LA LIBÉRATION DU TERRITOIRE, le programme du Comité National de la Résistance tient en deux ou trois pages ! Le programme de l’Avenir en Commun tient dans un livre. Cette brièveté du programme n’a pourtant pas empêché les grandes avancées sociales entre 1945 et 1947. Peu de français ont lu ou liront l’Avenir en commun. Beaucoup moins encore s’intéresseront au chiffrage du programme. Il faut être réaliste. En ce qui concerne le slogan quelque soit notre avenir ne le subirons tous pas ensemble, en commun ? Ne serait il pas possible de rédiger un programme qui tienne en deux ou trois pages ? Peut être qu’alors beaucoup plus de français le liraient. Attention je ne demande pas un trac de plus, ne comportant que des slogans, ou même de simples phrases sujet, verbe, complément. Mais un document rédigé, cohérent. Il faudrait peut être aussi penser à un nouveau slogan combatif rappelant celui du CNR. Je ne suis pas qualifié dans ce domaine mais je verrai bien quelque chose qui, peut être en rappelant le slogan du CNR, redonne espoir et pourquoi pas fasse rêver. Enfin il ne faut pas oublié que si le programme du CNR est passé « relativement » sans trop d’opposition, c’est que l’ancien pouvoir était dans la honte, honte de sa collaboration avec l’Allemagne nazie. Je souhaiterais que tous ceux qui ont défendu le programme macroniste soient eux aussi dans la honte. Rappeler sans cesse le coût humain de leurs « réformes », mettre en avant la misère , le désespoir de plus démunis qui les ont subies de plein fouet. Bien marteler qu’une fois au pouvoir LFI abrogera immédiatement les réformes scélérates de Macron. Et répliquer aux fantoches de BFM,CNEWS, LCI, etc qui s’en offusqueront par des exemples concrets et des témoignages. Oui il faut un programme, oui il faut des idées, mais il faut aussi se battre avec son coeur, redonner espoir et toujours toujours parler positivement pour tous ceux qui n’osent même plus espérer un avenir meilleur pour l’après Macron (je pense en particulier aux abstentionnistes).
A Creteil nous avons lancé une commission d'enquête sur le covid vu de l'intérieur des hôpitaux. Nous avons commencé les auditions. Elles permettent aux personnels de dire ce qu'ils ont sur le cœur. Ce sont des personnes qui ont eu peur, qui ont souffert et en souffrent encore. Ils disent ce qu'ils ressentent sans aprioris. Ils ne sont pas syndicalistes ou militants politiques. Nous sommes obligés de les filmer de dos car la repression couve sur les "héros". Nous allons en faire un film et espérons faire un débat autour cet hiver pour parler de l'hôpital de demain. nous devrions avoir des relations au niveau départemental. Par exemple dans le 94 nous pourrions créé un vaste mouvement contre la fermeture de Renault en liaison directe avec les insoumis de l'usine. Au niveau de la propagande il y aura tout l'été sur les ponts de l'autoroute A 86 des calicots lfi. Imaginez que l'on fasse cela dans toute la France sur les routes des vacances…..
Le système de votation pour chaque décision à prendre. ( en suisses marche bien) et ou que des propositions puissent émerger du"peuple" et être étudier avec sérieux et considération. Trouver une solution pour voter de chez soi, et QUE tout les votes soient pris en compte. Entendre, écouter et discuter avec les personnes concernées et s'entourer de personnes compétentes sur les sujets du plus petit poste au plus haut. Chaque gouttes comptent. Fédérer les bonnes âmes dans un premier temps pour la diffusion et relier le plus de personnes
Demander à tous les français ce qu'il est possible de faire pour créer des emplois respectueux de l'environnement dans leur ville, dans leur région. Il reste à analyser les résultats, sortir les possibles et organiser un plan national j luc avait raison à midi sur les 32 h car ça ne passe pas avec les gens. C'est "utopique..etc..." Battons nous pour les 35h deja , ça sera pas mal. La question de l'emploi est vraiment centrale. La stabilité des gens passe par là. Pour prendre le pouvoir il faut etre capable de démontrer qu'il est possible de vaincre le chomage . Pourquoi ne pas ce pencher sur le sujet en disant ,comme j l m l'a fait ce matin, à tel endroit tel entreprise et tant d'emploi. Imaginez si dans toutes les villes moyennes appauvries on proposait des propositions du genre: On nationalise sanofi, on monte des usines de fabrication de médicaments. Cela fait x emplois à Nevers, tant à alençon...etc...Dans le 77, en champagne, dans l'ain on ouvre tant de fermes bio. On y forme les jeunes qui vont y travailler, cela fait tant d'emplois. En creuse on fait ceci, en bretagne cela, en guadeloupe autre chose...etc.... Tout cela avec des chiffres incontournables que personne ne peut remettre en question. Nous apparaissons comme la force incontournable d'avenir. On lie avec l'écologie et on gagne enfin !
aide au logement et à l'isolation avec implication citoyenne dans un chantier symbolique comme on avait fait à la Viste à Marseille parler de planification écologique concrétement en lien avec la question sociale par le biais de la lutte contre la précarité énergétique et le manque de logement Formation vidéo
Aider les (futurs) conseillers municipaux FI, surtout les minoritaires, à lancer des projets végétaux urbains : production alimentaire, lancement de murs végétaux, réorientation locale des achats pour les cuisines municipales, agriculteurs en régie à -50km, etc. Les bonnes pratiques sont connues, il faut soutenir les élus qui veulent faire émerger ces projets, avec les habitants qui se mobilisent et les associations en place qui peuvent s'impliquer (Incroyables Comestibles, banque alimentaire, restos du coeur, assos d'insertions, etc.). ? des synthèses sur les bonnes pratiques, des vidéos exemples de projets qui fonctionnent, un carnet de contacts de référents, des supports tout prêts pour recruter des bénévoles, ...
Faire un ric en ligne sur Instagram, Facebook, Snapchat, twitter... Prendre en compte les cinq sollicitation du ric Tracts
Une adresse FI aux citoyennes et aux citoyens concernant la situation sociale, économique, écologique et politique en France et en Europe (les traités). Adresse avec un coupon détachable afin de recueillir le point de vue des citoyennes et citoyens sur, notamment, : - L'augmentation du SMIC, des salaires, de la réduction du temps de travail - Démasquer les privatisations, le rôle du grand patronat et du Medef - Développer les services publics Prendre une grande initiative nationale de consultation citoyenne Un bulletin bilan des actions menées durant l'été Un bilan de notre campagne de démasquage des privatisations, etc. Un grand meeting début septembre avec hologramme Impulsion/aide à la création de page électronique, de site GA Aider à la création de circuit d'échange régulier entre GA d'un même département, d'un groupe de département ou d'une région Avoir + de supports (brochures, questionnaires, pétitions, consultations) aidants à la rencontre, au contact des habitants, des salariés Oui, des tracts, des affiches et une banderole gratuite (ou une oriflamme) pour chaque GA certifié Impulser des conférences vidéos des GA par région (semestrielles ?)
Nous ne pouvons plus continuer à foncer dans le mur. Il nous faut tout reprendre en commençant par une feuille blanche pour construire une véritable Démocratie. Une Démocratie qui donne toutes les garanties nécessaires pour que toute vie soit respectée sur Terre, pour trouver un équilibre social, économique et écologique. Il nous faut aussi retravailler les droit de l'homme pour l'étendre au droit du travail et donc de recréer un marché du travail comme il y a un marché de la voiture d'occasion. Il faut sortir de l'Europe pour la recréer sur la base d'un marché commun avec un smic européen et une concurrence loyale entre les entreprises et Etat. Nous devons apprendre des crises et pas seulement économique ou sanitaires, mais celles qui arrivent seront bien plus importantes quand tout va se combiner avec la crise des ressources en commençant par l'eau. Nous devons faire en sorte que les peuples prennent leur destin en main et soient responsables de leur choix au lieu de les infantiliser. Ainsi l'inventivité, la solidarité, l’empathie et les perspectives reviendront sur le chemin de la vie commune. je n'est pas de proposition je n'est pas de proposition
Je voudrais simplement attirer l'attention sur la disparition (au fond des abysses) de toute référence à ce qu'on appelait autrefois une politique culturelle. Il reste bien un ministère (assez méconnu) qui porte ce nom, mais l'idée même de politique culturelle semble avoir disparu de la discussion politique... C'est pourtant un domaine (outre qu'il est essentiel à la vie sociale) qui rejoint bien des préoccupations économiques, sociales, écologiques... A titre d'exemple, le vieux débat sur l'"exception culturelle" censée échapper aux lois du marché n'est-il pas en lien avec tous les secteurs (santé,éducation) pour lesquels la problématique de la marchandisation est la même. Service public face aux intérêts privés dans le domaine de la culture comme dans les autres... Enfin la culture et l'éducation populaire (merci Frank Lepage!) ne sont-ils pas un axe à travailler (avec les acteurs de la profession, artistes, auteurs, éditeurs..) à l'heure des bouleversements civilisationnels qui sont en cours (crise écologique et thématique de l'effondrement, flicage par les big-data, etc...). La dimension culturelle de la "crise" actuelle de nos sociétés devrait peut-être nous amener à proposer des mesures originales dans le domaine de la culture, pour permettre aux gens de penser les grandes notions dont nous avons et aurons besoin pour (sur)vivre (liberté individuelle et liberté d'expression par exemple): l'aide au secteur de la culture (librairies, théâtre, etc) devrait nous amener à avancer aussi des mesures concrètes : aux difficultés à se nourrir, se loger, se soigner, aggravées par la crise sanitaire s'ajoutent aussi les difficultés à accéder aux biens culturels, qui ne sont pas qu'un luxe de nantis, mais un lieu de construction de la conscience (y compris la conscience politique) ? impliquer autant que possible dans nos actions les acteurs de la culture : créations de visuels, scénographies, chorégraphie (cf le succès des "rosie" dans les manifs retraite), projections de films, de scènes de théâtre, de concerts en plein air autour des rassemblements... ; faire converger les revendications avec celles des secteurs culturels en souffrance, mettre sur la table l'idée d'un "grenelle" de la culture pour sauver le secteur, durement frappé par la crise sanitaire...
Au 1er niveau, il est important de toucher un maximum de gens et de groupes, et de rappeler autant que de besoin les principaux points du programme de la FI, chaque fois c'est nécessaire et par tous les moyens existants (réseaux sociaux, meetings présentiels ou en ligne, phoning, tractage, etc.) Au 2e niveau, impliquer les gens et les associations suppose de prendre en compte leur personnalité, c-à-d leurs expériences et compétences. Pour cela il conviendrait de les rencontrer individuellement pour les connaitre, de solliciter leurs savoirs, d'accueillir leurs propositions, de leur faire des retours consciencieux et respectueux de leur individualité, etc. Tout cela parce que si nous sommes tous égaux en droits, nous ne sommes pas identiques dans les faits. C'est pourquoi tous les avis ne se valent pas et le pouvoir pour être légitime, doit être fondé non seulement sur des droits ou autorisations, mais d'abord et surtout sur de vraies compétences. A contrario, il ne s'agit pas de vouloir simplement incorporer des gens dans le mouvement de la FI, de les faire adhérer en imposant une structure et une organisation toutes prêtes (personnes, consignes, programmes, etc.), le tout avec un saupoudrage d'interactivité et de fonctionnement démocratique. Question un peu redondante avec la 1ère. Les insoumis et groupes d'action n'ont pas tant besoin d'outils que de formation et de temps c-à-d d'investissement personnel, pour faire le travail nécessaire
Parmi nos propositions, figure celle de la constituante. Reprenons donc le chantier de ce travail d'élaboration de la constituante débouchant sur la VIe république. Nous pourrions officialiser publiquement cette relance propositionnelle lors d'une conférence, d'un meeting ou de la convention. Comment impliquer les citoyennes, les citoyens, les associations...? En décidant, lors de notre assemblée représentative, en lien avec les GA de la mise en place dans chaque département d'un comité citoyen constituant. Les initiatives prises pendant l'été devraient nous permettre d'engager une rentrée politique combative afin de démasquer les rouages de la Ve république et ceux des traités européens qui fonts obstacles à tous progrès, à toutes conquêtes sociales, environnementales, économiques et politiques. À partir de notre proposition de constituante pour une VI république, inviter à la mise en place, dans chaque département et en lien avec les GA, d'un comité citoyen constituant d'une VI république.
Distribuer des supports qui permettent une connexion web avec les propositions FI... En effet actuellement et pour une durée pas très nette le porte à porte reste délicat ! Faire un effort particulier sur les lieux de vacances pour établir des ponts avec le rentrée de septembre ??? Une peu hors sujet peut-être, je tiens à attirer l'attention sur l'inteview de Benjamin Biollay dans le Télérama de cette semaine: son propos sur la culture, son importance et son budget me semble très pertinent et mérite d'être exploité par nos candidats et nos élus!!! Je pense que nous pourrions être innovants en la matière... point de pénétration dans le milieu enseignant et chez les jeunes... (et me permettrais-je d'employer l'expression "chez les intellos"?) Trouver le temps de faire un point sur les apports de la campagne d'été ...feed-back) aïe, aïe, aïe le franglais!!! Des tracts pour les lieux de rassemblement comme sur les marchés en semaine et le les WE (tracts pour tenter de discuter... les échanges oraux sont importants sur ces lieux avec ceux que l'on arrive à "arrêter"...)
Marteler le message de l'évasion, la fraude et l'optimisation fiscale et sociale, qui représente plus de 100 milliards d'euros par an; la fraude sociale est commise, pour la plus grande part, par le patronat. Il n'y aurait pas de problèmes sociaux-économiques si on luttait réellement contre ce fléaux. Ce ne devrait pas seulement être un message de saison mais un leitmotiv pour tous pour dénoncer en permanence l'évasion et la fraude et appeler à la prise du pouvoir afin de changer la donne par une 6ème république (l'un n'allant pas sans l'autre). Suite aux évènements récents, beaucoup de Français vont rester sur le territoire national. Il faudrait peut-être mettre en place durant tout l'été , ce que nous (4ème circo du 22) appelons des "village à village" (1 stand posé au centre d'un village ou quartier un samedi matin), afin d'aller à la rencontre des gens et tout faire pour inciter les citoyens à déposer leurs propositions qui devraient ensuite être traduites sous forme de projet de loi et communiquées par des affiches "Une affiche, une proposition traduite". Le principe des "village à village" fonctionne puisque qu'on nous en reparle plusieurs semaines après notre passage. Les gens apprécient lorsque l'on passe les voir surtout dans les lieux dis "perdus" sens éloigné. Revoir tout le travail des affiches qui est plus adapter pour les villes ou l'on a le temps de les lire. Il en est tout autrement en province ou les gens se déplacent en grande partie en voiture. Il faut des textes percutant et lisibles en 2 secondes, voir moins (le temps du passage d'une voiture) Cesser les attaques contre Macron qui ne font que parler de lui alors qu'on nous devrions badevrait ne plus prononcer son non ne font que le victimis
Pour "impliquer" les citoyens, il faut des propositions -chocs qui parlent à plusieurs millions de personnes et qui sont applicables en 2 mois: le Journal Officiel du 3 avril 1990 (p.4098) indique la suppression de la notion de catégorie dans la fonction publique (présentée comme élément de rigidité et de cloisonnement). Les chefs ne doivent pas l'être pendant toute leur carrière, (rotation des chefs); suppression des nominations au choix... etc ( davantage de justice). Tout cela repose sur l'idée qu'il est possible d'arrêter le déclassement ressenti et constaté par la population. Je peux développer ici ( ou il est possible de me joindre) mais une proposition simple contre le déclassement sera très porteuse: avec la non- hiérarchisation des primes, leur intégration dans le traitement de base, une extension dans le secteur privé des bureaux serait aussi à envisager. Du savoir, de l'imagination, de l'éloquence et un peu de volonté : ce n'est pas difficile! Je veux réussir en 2022! JE DOIS REUSSIR!
Je pense qu'il nous faut une campagne avec une idée et un mot d'ordre fédérateur, qui condense tout à la fois le politique, le social et l'écologique: HALTE AUX SAIGNEURS, PLACES AUX SOIGNEURS Le choix du mot SAIGNEUR aurait un double impact en faisant la référence historique à la domination seigneuriale et dans un même temps à la violence faite à la nature et aux humains aujourd'hui. En lui opposant la nécessité du SOIGNEUR celui qui prends soin du vivant dans toutes ses dimensions. Ce mots d'ordre serait aussi une incitation à une réflexion pour nous Insoumis. Ex: comment réunir dans un même champs: l'organisation de la violence d'état, la violence économique, et celle organisée contre la nature. Organiser des rencontres avec des associations diverses sensibles aux soins de par leurs pratiques ou leurs prise de conscience.
Mettre à disposition des Groupes d'action des tracts et affiches thématiques correspondant à des publics particuliers. Par exemple, sur les questions de logement, de loyer, de chômage, il faudrait des matériels bien pensés pour s'adresser aux populations des quartiers HLM. Dans le même esprit, des matériels qui traiteraient des questions de salaire, de droit du travail, de retraite, seraient utiles pour des rencontres spécifiques avec les salariés du privé et des services publics. Les syndicats ont leur rôle dans le paysage économique et social, mais les mouvements politiques ont l'ambition de gouverner pour changer la société. Voir plus haut. Voir plus haut.
Réseaux sociaux et diverses plateformes Créer des groupes de différentes tailles. Créer des groupes «numériques» (comme cela a déjà été fait) qui répercutent les idées et travaillent ensemble. Il faut créer le Groupe d'Action Réseaux Sociaux FI (GARS) : des rédacteurs de commentaires sous tous les contenus (qui informent et débattent), des réalisateurs de contenus (courts et efficaces)...
On va au devant d'une grave crise qui va disputer tout le droit du travail et tous les aspects démocratique de notre pays. Il est ainsi important de travailler sur tous les aspects de la crise économique dans laquelle nous allons nous engager, notamment vis à vis de la pauvreté et de comment chacun y perd et comment on pourrait faire autrement, tout en faisant le lien avec l'aspect écologique. L'écologie sans la lutte des classes, c'est du jardinage ! Il est important de provoquer la discussion cet été sur les conséquences du confinement et de la crise qu'on cherche à nous faire payer à travers : - Des collectes de denrées alimentaires qu'on pourra reverser à toutes les associations du territoire - Des porteurs de parole pour engager la discussion et provoquer des rencontres Tracts Affiches Fiches pratiques pour organiser des collectes, des porteurs de parole Outils pour organiser des réunions publiques ou des interventions en plein air Et le plus important : Outils pour réaliser des actions de désobéissance civile (par exemple, réquisition de logement, résistance aux expulsions) Et des outils pour nous aider à médiatiser ces actions coups de poings !
"Utiliser" les événements locaux (positifs ou négatifs )pour refaire nos propositions:Etre réactifs sur les sujets sociétaux qui touchent au plus près les habitants: ex: une personne en difficulté attend un logement social: l'accompagner auprès du maire LR pour soutenir sa démarche,et obtenir gain de cause. Ne pas se contenter de déclarations médiatiques qui se dilueront vite dans la masse... A chaque intervention,répondre aux besoins immédiats,trouver des solutions ou des pistes, et ainsi faire appréhender qu' en se battant collectivement on a des résultats et que rien n'est écrit. Seule la lutte paie. J'espère que toutes les contributions serviront à rappeler les axes essentiels de l'AEC. On semble se diluer aujourd'hui dans des épiphénomènes qui nous sont dictés par les médias et le temps politique du pouvoir en place. Garder le cap est essentiel. Chaque position exprimée publiquement devrait être rétablie dans son contexte politique. Rappeler toujours et encore plus fermement que nous sommes plus que jamais dans un rapport de classe,(et même de lutte des classes) et que c'est aujourd'hui la seule réponse aux énormes défis sociaux,écologiques,humains qui s'annoncent. Pas d'amoindrissement du discours officiel... Pas de compromis qui mènent à la compromission. Retracer la route engagée en 2017 pour re-mobiliser. Les groupes d'action ne sont pas démunis pour créer,imaginer des outils... Mais ils ont besoin d'outils nationaux,qui soient ajustés aux problématiques et qui remettent régulièrement en perspective,nos grands objectifs et choix politiques. Donc: Grande campagne nationale avec autre chose que des slogans du genre"on vous l'avait bien dit"....mais: "Voici nos propositions" En quoi elles seules, sont-elles une rupture..et que peuvent-elles apporter à la société. Assez de petites injonctions , de reprises polémiques ou encore de débats sur des points de vocabulaire. De l'essentiel avant tout.
Mal préparés pour la pandémie le serions nous mieux en cas d'accident nucléaire? Avec 58 réacteurs vieillissant et l'aventure peu rassurante de l'EPR ça vaut peut-être le coup de se poser la question. Tirer les leçons du Covid c'est bien sûr faire en sorte de mieux affronter la prochaine pandémie mais la réflexion doit aller bien au delà. Tout évènement grave et imprévu sera soumis aux mêmes insuffisances du système de santé. Pour faire face aux incendies il faut bien payer des pompiers même quand il n'y a pas le feu Si ce sont les mêmes qui gèrent la prochaine crise la vérité nous sera t elle cachée "pour éviter la panique" Assistera-t'on aux mêmes cafouillages avec pertes de temps et morts à la clé? Exigeons que toutes les dispositions prises en cas de catastrophe nucléaire soient publiés, vérifions que les plans d'évacuation sont fonctionnels, que les services hospitaliers sont à la hauteur. je ne sais pas je ne sais pas
Il y a plus de 12 fléaux apocalyptiques irréversibles (sur-armement à 500%, justice saturée à plus de 400% et corrompue, destruction du climat via les Mtoe, poisons alimentaires, panique virale, économie bloquée, l'apostasie, l'égo-déisme, la superficialité de par la digitalisation, la 5G à la fréquence du micro-onde, .....) depuis 2018. ___L'un des 12 est L'Ego-déisme. Il empêche la capacité de se concerter et d'élucider le plan d'action correctif envers chacun des 11 autres. En effet, en 7 tentatives sur 3 des 12 fléaux il y a eu 2 x 0 et 1 x 4 puis 4 x 0 personnes qui ont osé consacrer 3 jours pour se concerter. A chaque fois 400 à 900 personnes ont été invitées. Il en faut 10-15 pour être assez pertinent. Chose prouvé à 52/55 groupes de 12 en industrie sur 3 continents. Résolu à 52/55 fois en 3 semaines ce qui a échoué depuis 2 voire 5 ans. Les 3 fois c'est quand le groupe a été empêché de commencer ou terminer les 5+3+2 jours. Soit par un changement de PDG ou mon extinction de la voix ou l'ambition triplée en plein milieu des 10 jours. Votre exposé est excellent. ___A moi de rajouter ceci : Il y a plus de 12 fléaux apocalyptiques irréversibles (sur-armement à 500%, justice saturée à plus de 400% et corrompue, destruction du climat via les Mtoe, poisons alimentaires, panique virale, économie bloquée, l'apostasie, l'égo-déisme, la superficialité de par la digitalisation, la 5G à la fréquence du micro-onde, .....) depuis 2018. ___L'un des 12 est L'Ego-déisme. Il empêche la capacité de se concerter et d'élucider le plan d'action correctif envers chacun des 11 autres. En effet, en 7 tentatives sur 3 des 12 fléaux il y a eu 2 x 0 et 1 x 4 puis 4 x 0 personnes qui ont osé consacrer 3 jours pour se concerter. A chaque fois 400 à 900 personnes ont été invitées. Il en faut 10-15 pour être assez pertinent. Chose prouvé à 52/55 groupes de 12 en industrie sur 3 continents. Résolu à 52/55 fois en 3 semaines ce qui a échoué depuis 2 voire 5 ans. Les 3 fois c'est quand le groupe a été empêché de commencer ou terminer les 5+3+2 jours. Soit par un changement de PDG ou mon extinction de la voix ou l'ambition triplée en plein milieu des 10 jours. Votre exposé est excellent. ___A moi de rajouter ceci : Il y a plus de 12 fléaux apocalyptiques irréversibles (sur-armement à 500%, justice saturée à plus de 400% et corrompue, destruction du climat via les Mtoe, poisons alimentaires, panique virale, économie bloquée, l'apostasie, l'égo-déisme, la superficialité de par la digitalisation, la 5G à la fréquence du micro-onde, .....) depuis 2018. ___L'un des 12 est L'Ego-déisme. Il empêche la capacité de se concerter et d'élucider le plan d'action correctif envers chacun des 11 autres. En effet, en 7 tentatives sur 3 des 12 fléaux il y a eu 2 x 0 et 1 x 4 puis 4 x 0 personnes qui ont osé consacrer 3 jours pour se concerter. A chaque fois 400 à 900 personnes ont été invitées. Il en faut 10-15 pour être assez pertinent. Chose prouvé à 52/55 groupes de 12 en industrie sur 3 continents. Résolu à 52/55 fois en 3 semaines ce qui a échoué depuis 2 voire 5 ans. Les 3 fois c'est quand le groupe a été empêché de commencer ou terminer les 5+3+2 jours. Soit par un changement de PDG ou mon extinction de la voix ou l'ambition triplée en plein milieu des 10 jours.
Je ne vais pas savoir répondre exactement aux questions comme vous les posez, j'espère que ça ne rendra pas mon intervention inutile, mais je voudrais indiquer quelques pistes qui me paraissent essentielles pour que notre belle France redevienne belle et solide : - d'abord redonner aux services publics leur place et leur importance. Il est choquant de mon point de vue que l'on gère comme des entreprises les hôpitaux, la poste, etc ..... Je veux bien payer des impôts pour cela, d'ailleurs baisser les impôts ne profite qu'aux plus nantis ; et faire revenir sous la tutelle de l'état des servics comme les autoroutes par exemple (je ne suis pas contre les péages mais qu'au moins ça profite à la collectivité. - il me semble que c'est une aberration d'obliger des gamins qui ne se plaisent pas à l'école d'aller jusqu'à 16 ans. Cela peut entrainer des dérives telles qu'abandon ou rejet de la part des jeunes. Je crois en la valeur de la transmission du savoir par les plus anciens, apprendre sur le tas est une bonne école, ce qui manque aujourd'hui. On ruine trop vite les métiers manuels. On a trop tendance à considérer que la facilité d'apprendre et répéter ce qu'on a appris est une preuve d'intelligence : ce qu'on apprend - à l'école ou ailleurs - est l'acquisition d'un outil, après la valeur vient de ce qu'on est capable de faire avec. - comme vous Mr Melenchon je suis né peu après la guerre. A cette époque il y avait beaucoup moins de regard de l'état sur l'ensemble de la population, et pour cause. Il y avait solidarité, aide, fraternité, débrouille, et même si l'on n'avait rien de trop on était bien. Travailler n'était pas un problème. La société de consommation a tout changé, on a créé quantité de faux besoins dont on croit ne plus savoir se passer. Il serait bon sans doute de revoir cela : certaines choses sont de vraies avancée mais d'autres sont de vraies nuisances. On a aussi créé le chômage - oui, je vois ça comme ça - qui permet à nos dirigeants de nous garder à merci. Un peu de lest ne serait pas une mauvaise chose, permettre sans être obligés de rendre des comptes de créer des petits boulots intelligents et utiles au lieu de payer des chômeurs. Ceux que je connais voudraient bien travailler, ils ne sont ni paresseux ni bêtes, ils ne sont pas "chômeurs professionnels", souvent ils ont des bonnes idées mais sont barrés par des lois stupides. - pour limiter les nuisances de tous ordres générées par les transports, les emballages etc .... ne serait il pas plus intelligent de privilégier systématiquement les circuits courts ? le choix des ressources locales et non made in China ! Donner plus d'importance aux marchés locaux pour les biens de consommation courante, et permettre à ceux qui veulent / peuvent de produire et vendre, sans avoir à rendre des comptes, le fruit de leur jardin ou de leur travail. Exit les intermédiaires voraces. L'état ne sera pas appauvri puisqu'il aura moins de chômeurs à s'occuper. Cela aura en même temps l'avantage de redonner vie à nos campagnes qui se sont vidées de manière désastreuse. Voilà Mr Melenchon et les insoumis un avis qui vaut ce qu'il vaut, bien sûr, mais qui est émis par quelqu'un qui ne s'est jamais soumis à la bêtise. A la force on est bien obligé quelquefois. Et justement je vois une lueur d'espoir dans vos actions présentes. Pourrai-je enfin voter pour quelqu'un en qui je crois ????? je ne sais pas Continuez à nous informer et nous solliciter comme vous le faites en ce moment, si vous savez écouter les avis des gens "d'en bas" qui ne sont pas politisés vous allez progresser c'est sûr. Je vous suis sur internet suite à votre contact et j'en suis ravi. Les interventions hebdomadaires de Mr Melenchon sont du plus grand intérêt. Tous mes voeux vous accompagnent pour mettre un bon coup de balai dans cette foumillière qui prétend nous gouverner.
Rémunération des emplois en fonction de leur utilité publique, en particulier les soignants, les enseignants, les pompiers... Réapprendre aux syndicats le courage d'appeler à la grève. Réapprendre aux employés comment organiser des caisses de grève. Campagne d'affichage avec des slogans tels que : j'ai été aidé plus souvent par mon médecin que par mon député. Mes professeurs m'ont appris à penser, les médias m'en ont empêché. Vous les avez oublié pendant l'été ? Pas nous.
La campagne de rentrée pourrait s efocaliser notamment sur les questions numériques, particulièrement mises à l'honneur durant la crise COVID-19 tant sur les droits fondamentaux que sur la question sociale et le façonnage d'un monde d'après éthique et inclusif, solidaire et démocratique. Les sujets les suivants, selon l'implantation d'un moratoire sur: -la reconnaissance faciale dans l'espace public -l'implantation anti-écologique de la 5G -la profusion anti-écologique des Data-Centers -la question de l'inégalité d'accès aux technologies numériques et à une connexion internet neutre, ouverte et à coût modeste de bonne qualité. La constitution des réseaux des campagnes d'été peuvent aider à avancer sur les éléments utiles pour la campagne de rentrée. Les outils numériques et les réunions publiques permettent, en se plaçant sur des actions concrètes sur le terrain d'avancer sur le modèle de la méthode Alinsky.
Campagne de rentrée : Stop à la fermeture des gares et des lignes de train. Dans tout le pays, des lignes de trains, ces trajets du quotidien, et des gares sont menacées de fermeture ou ont déjà fermées. Cela créée un déséquilibre de l'offre de transport et isole les zones rurales. Cela rend les personnes de plus plus dépendante à la voiture alors que le train est le mode de transport le moins polluant. Le train, le rail doivent rester un service public. Afin d'éviter ces fermetures, un maximum de personnes, habitants, citoyens doivent s'impliquer et des actions doivent être organisées devant les gares. Une assemblée des groupes d'action semble être la meilleure option. Tracts, affiches, vidéos, kits pratiques.
- Proposition émise par le Groupe Culture de la FI - Pour contre-attaquer le choix du gouvernement de répondre à la crise de l’après Covid19 par le fait de « travailler plus », le Groupe Culture de la France insoumise propose une campagne sur le thème du temps libre. Elle permettrait à la fois de mettre en avant nos propositions de réponse à la crise économique et sociale par le biais de la réduction du temps de travail et des effets bénéfiques sur le chômage et la consommation populaire, et de tracer un horizon de société fort pour les échéances cruciales à venir. De plus, cela permettrait une continuité avec des argumentaires développés par la France Insoumise et JLM ces derniers mois sur la répartition du temps et la temps de travail dans nos vies, notamment durant la bataille contre la réforme des retraites. La bataille pour le temps libre trouverait aussi échos dans le ressenti des Français•es suite au confinement. Même si il a été vécu différemment par tout le monde selon ses moyens, il a permis a beaucoup de redécouvrir la précieuse richesse du temps libre. Cet épisode du confinement a aussi été un temps mettant en lumière la nécessité des savoirs et créations artistiques et culturelles par le foisonnement de dispositifs de mise à disposition gratuite qui ont été proposé à ce moment. Alors que la crise économique arrive à grand pas, les secteurs a priori rentables et pourtant essentiels que sont la culture ou le sport, autre composante importante du temps libre commencent déjà à voir poindre des temps très durs. Cette campagne permettrait donc d’articuler à la fois des pans du programme sociaux et économiques concernant le temps de travail et d’autres concernant le modèle de société que nous proposons concernant la qualité de vie et l’implication citoyenne (Culture, Sport, Jeunesse, Quartiers Populaires, vie associatives etc.). Elle permettra également de proposer l’horizon de société écologique d’un temps libre libéré de la prédation de la consommation propre au néolibéralisme. Comme décrit dans les réponses suivantes, cette campagne permettra également d’impliquer les habitant•es et les associations autour de revendications locales quant à leurs besoins d’infrastructures d’actions publiques concernant le temps libre. Cette campagne se conçoit bien entendu en complément d’autres opérations pour mettre en valeur nos propositions sur les services publics ou la santé. Durant la campagne d’été, les Insoumis•es auront l’occasion d’être au contact des habitant•es et des associations pour identifier recenser les besoins d’actions d’infrastructures en lien avec la notion de temps libre : structures culturelles et sportives, espaces de convivialité, mobilier urbain, tiers-lieux etc.. Ces besoins pourront ensuite être transformés en revendications locales durant la campagne de rentrée. Pour le recensement durant la campagne d’été, un questionnaire sur la notion de temps libres et les besoins des habitant•es et associations peut être conçu afin d’aider à identifier les champs de revendication possible. D’autres dispositifs comme des porteurs de paroles sur ce thème-là pourront également être mis en place afin de visibiliser cette consultation et de recenser les besoins sous une autre forme. Pour la campagne de rentrée, les Groupes Thématiques de la FI en lien avec la question du temps libre (Culture, Sport, Jeunesse, Quartiers populaires) peuvent se mettre à disposition des GA pour organiser des réunions publiques ou des réunions avec les associations et acteurs locaux afin de concrétiser les besoins et revendications recensés durant l’été et diffuser nos propositions à ce sujet. Les GT peuvent également produire des fiches spécifiques pour accompagner les GA sur des thèmes plus précis (concernant le Groupe Culture : fiche sur les droits culturels, sur les structures culturelles, sur Culture et Ruralité etc). Le tout pourra s’accompagner de un ou plusieurs tracts et affiches sur nos propositions en lien avec le temps libre (réduction du temps de travail, éducation artistique et culturelle, investissements publics et propositions pour les travailleur•euses de l’art, vie associative, sport etc.).
Vraiment nécessaire de faire des fiches très synthétiques et visuelles à utiliser sur les réseaux sociaux. (J’ai relevé un certain nombre d’objections/critiques/questions/intox qui reviennent systématiquement.) Pas de longues phrases, des tableaux ou schémas rapidement lus que l’on pourrait trouver facilement au même endroit, dans une « boîte à outils » sur la plateforme et utiliser sous diverses formes : très courtes vidéos, tracts mais surtout visuels sur les RS. Je suis membre de la FI depuis des années mais j’ai dû me réinscrire sur la plateforme pour y accéder avec une autre adresse mail. Bug ? Fichiers envolés ? Vraiment nécessaire de faire des fiches très synthétiques et visuelles à utiliser sur les réseaux sociaux. (J’ai relevé un certain nombre d’objections/critiques/questions/intox qui reviennent systématiquement.) Pas de longues phrases, des tableaux ou schémas rapidement lus que l’on pourrait trouver facilement au même endroit, dans une « boîte à outils » sur la plateforme. I. Sur le mouvement France Insoumise 1. Actualiser ce que JLM avait fait dans une vidéo ONPC : genre les 10 premières mesures à prendre quand on arrive au pouvoir. https://www.youtube.com/watch?v=brJu7qMJdVc 2. Position sur UE/Euro 3. Comment se mettrait en place l’assemblée constituante (Par ex. aucun élu) et seraient validées ses conclusions. 4. Les principales propositions de FI sur la 6e Republique (RIC , révocation des élus... en relation avec les revendications des gilets jaunes) II. Sur les élu.es LFI / élections 1. Bilan au niveau de l’AN et de l’UE car remise en question sur l’air… « Ils ne servent à rien » 2. La stratégie adoptée aux municipales n’est souvent pas comprise : un bref rappel est nécessaire + bilan des élections si possible. III. Sur JLM 1. Désintox :  N’a jamais travaillé  Est richissime / vit aux crochets de la démocratie  Franc-maçon / sectarisme  Avait dit qu’il démissionnerait si condamné par la justice 2. Sur sa stature internationale/présidentiable :  Ses relations au niveau européen, Amérique latine, Maghreb… 3. Un point sur les perquisitions est nécessaire : rappel implications démocratiques, indépendance justice...
Il faut arriver à toucher en dehors des réseaux des convaincus et militants ! une campagne de clips de fictions réalistes,pour montrer comment serait (ou sera) la vie de chacun quand on aura fait le changement que veut initier l'AvenirEnCommun... des tranches de vie, concrètes, "vécues", de français de toutes sortes, pour montrer qu'avec une solidarité bien organisée, organisée par un état fort, et, surtout, démocratique, qu'avec la fin de la loi de la jungle, et de la guerre de chacun contre tous les autres, tout le monde se sentira mieux, vivra mieux , avec des perspectives motivantes.... le montrer par des scènes vécues, que l'on visualise dans des petites tranches de vie ce monde des "jours heureux"... un jeune , mais aussi, un entrepreneur, un indépendant qui galérait avant, un chercheur... les résumer en messages numériques diffusables sur les smartphones petites vidéos, petits clips résumant des messages très courts, à diffuser sur les RS ,
Campagne de rentrée : Défense des services publiques ("mon service publique je l'aime j'y tiens") Des villes au campagne, les services publiques sont attaqués (TER, hôpitaux, postes, bibliothèques, EPHAD, barrages, CAF, Pôle Emploi, l'eau etc...). Il est impératif de défendre service d'intérêt général. La crise du Covid nous a montré les écueils de ces services avec les politiques néolibérales à l'œuvre. Comme cet slogan plus que jamais d'actualité "pas de république sans services publiques" Cette campagne doit être menée en lien avec les collectifs citoyens en lutte sur ces thématiques. Une assemblée des GA serait une bonne idée afin de discuter des bons et mauvais côtés des campagnes d'été. Des tracts fournis par la FI national non siglés si possible afin de faciliter le travail avec les collectifs citoyens. Ces tracts pourraient personnalisables pour cibler des services publiques précis. De l'aide logistique pourrait être fournie afin d'organiser des évènements conséquents (réunions publiques etc...)
Organiser des actions aux portes des écoles ou à proximité de celles-ci sur la thème de la gratuité des cantines . Ce thème qui a été un marqueur fort de notre programme pour l'école en 2017 a aussi été mis en avant lors de nos campagnes municipales. La thématique a le mérite de mêler santé alimentaire, égalité, école républicaine. Nous avions expérimenter lors des élections municipales et européennes des points de rencontres à la sortie des écoles primaires. L'accueil a été bon. Le public touché est différent de celui rencontré lors des actions traditionnelles de tractage. Faire le lien avec une campagne estival sur le droit à la santé dans les quartiers populaires. Enchainer à la rentrée sur une caravane des écoles sur le thème de l'accès aux cantines bios et gratuites ( santé alimentaire) Le fil conducteur de la santé permet de fédérer au delà de nos bases traditionnelles. Sur ce thème des cantines gratuites on pourrait imaginer un kit de campagne "panier repas pour l'égalité et la santé". ( tract au format orginal, autocollants, affiches thématiques pour cibler les abords des écoles, crèches...) Il faudrait aussi penser à des supports numériques pour mettre en avant l'activité parlementaire sur ce sujet ( proposition de loi sur la gratuité des cantines)
Avant de vouloir appliquer des propositions, il faut expliquer la manière dont elles vont pouvoir être appliqué : la nécessité de réaliser des fiches d'aides, de compréhension des instances est nécessaire. Que ça soit sur le site de la FI, à travers des vidéos, à l'aide d'un bot Facebook ou le cumul de toutes ces solutions, il est nécessaire de replonger les citoyens éloignés de la politique DANS la politique. La plupart des gens à convaincre, c'est pas les votants, mais les NON-votants ! :-) Si durant la campagne d'été on passe du temps à travailler sur ces différentes explications du fonctionnement de tous les systèmes français (politique, associatif, etc) alors on aura pas mal de matière à la rentrée pour pouvoir apprendre des choses aux citoyens ! Devenir le wiki-politic afin que n'importe qui puisse venir chercher des informations sur notre site quand il a un doute sur le fonctionnement de quelque chose ! Et qui de mieux que des politiques/élus pour en expliquer les fonctionnements les plus complexes ? Comme dit plus haut, des fiches explicatives des fonctionnements des systèmes politiques français c'est la première chose à faire. Plus de gens comprendront comment fonctionnent nos institutions et plus de gens s'intéresseront aux différentes propositions des différentes structures politiques (et directement la notre puisque les ressources et explications seront chez nous héhé)
Un travail de réflexion devrait être entrepris sur le Thème : "La Démocratie pour construire la République". La Démocratie : quelle en est la définition ? Quels en sont les principes et les textes de référence, quels pourraient en être les outils Institutionnels? La Constitution de 1958 - 1962 est-elle Démocratique puisqu'elle a transformé une République Parlementaire en une Monarchie Élective ? Un Président peut-il être légitime, quoique légal, alors qu'il n'a recueilli que 43,61 % de suffrages du corps électoral ? Un quorum de participation à l'élection devrait dépasser les 50% pour valider l'élection. ???? En Établissant une Démocratie circulaire depuis les Comités d'Action qu'il conviendrait de définir comme des "Comités d'Action et de Réflexion" qui pourraient alimenter la réflexion des instances supérieures qui de leur côté pourraient participer à celle des CAR par : -la communication des textes des Questions au Gouvernement aux insoumis d'en bas, puisque le travail est déjà réalisé, -la réalisation de vidéos de formation - information concernant des sujets d'actualité, ne dépassant pas 1/4 ou 1/2 page de texte et 3 à 6 minutes de lecture. Ces moyens permettraient une réactivité concrète sur les sujets en débat, manière de contrer le décervelage des moyens audiovisuels dont disposent les Prédateurs Dominants.
Relancer le débat sur les 32 h. Aujourd'hui, la crise du covid19 nous rappel que le travail aussi se partage et que si nous voulons produire mieux, améliorer les conditions de travail, partager le travail, la réduction du temps de travail est un des leviers forts en la matière. J'ajoute à cette proposition : la semaine de 4 jours ainsi que la notion de VSD (contrat vendredi, samedi, dimanche) exclusif fixe qui permet à d'autres personnes de travailler sur 3 jours et comme pour la semaine étaler l'usage des équipements collectifs et de transport. - Tracts, affiches, émissions Youtube chiffrage...
-intervenir directement auprès des habitants et associations via les groupes d’actions et élus locaux -créer des événements conjoints à différents livrets thématiques -créer un événement récurrent type rdv des associations et LFI en présence de représentants nationaux de façon régulière (colloque ?) -organisation de café débat des GA Planifier une série d'ateliers des lois, sur des sujets à rajouter au programme AEC, ou à mettre à jour (renforcement du soutien à la parentalité par différentes mesures (mesures 32, 65, 70 et 73),...). (Signée l'équipe du Livret thématique Egalité Femme Homme) mettre en place un support en ligne à compléter par les porteurs de projets d’idées de rentrée -faire sélectionner par les animateurs de Livret les actions à porter lors de la campagne de rentrée sur la base de critère de faisabilité et d’adaptabilité à la réalité - organiser des consultations citoyennes (comme celle sur le nucléaire en 2018) sur le thème de la campagne d’été : après l’éducation populaire, place à la décision collective -faire un travail de vulgarisation pour la ratification de la convention internationale des droits des travailleurs domestiques ( comme la proposé la CNDH) (Signé l’équipe du Livret thématique Egalité Femme Homme) une note stratégique d’intention et un argumentaire ciblé et concis -un déroulé des actions connues en amont -un lien renforcé avec l'équipe des parlementaires -des réunions avec les animateurs de livret plus fréquentes -des visuels et tracts adaptés localement à la réalité (Signé l’équipe du Livret thématique Egalité Femme Homme)